Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Paille en verre

Paille en verre

Les alternatives aux pailles en plastique, objets à usage unique non recyclés, se multiplient : bambou, inox, carton et verre sont désormais à l’honneur. Quel matériau choisir ? Quels sont les atouts des pailles en verre ? Nous vous disons tout sur ces petits tubes originaux, écologiques et design !

Les pailles en plastique, interdites à partir de 2021

Le Parlement européen a voté l’interdiction des pailles en plastique à partir du printemps 2021. Avec elles, seront également prohibés les touillettes, cotons-tiges, tiges de ballons, gobelets, couverts et assiettes en plastique à usage unique, ainsi que les contenants alimentaires en polystyrène expansé (comme les emballages de sandwichs kebab par exemple).

Initialement prévue en France pour 2020, cette loi ne sera finalement adoptée dans l’hexagone qu’en 2021, pour ne pas placer les entreprises productrices en position de concurrence défavorable pendant un an.

Le but est bien sûr de limiter la pollution, les produits, déchets, barquettes et sacs en plastique, tous ces objets ne pouvant être recyclés, car trop petits ou légers. Si les pailles à usage unique ne représentent que 0,025 % des huit millions de tonnes de plastique qui finissent chaque année dans les océans, elles sont pourtant responsables de la mort de nombreux poissons et animaux marins. Nous en consommons plus de 9 millions chaque année en France, pour seulement quelques minutes de plaisir.

Or, elles ne sont pas indispensables à notre quotidien, et il existe aujourd’hui une quantité d’alternatives écologiques, à usage unique ou réutilisables.

Les alternatives biodégradables

De nombreuses entreprises se sont lancées dans la fabrication de pailles biodégradables. Avantage : elles ne polluent pas. Inconvénient : elles sont à usage unique ou très limité dans le temps.

Parmi ces alternatives, on retrouve notamment :

  • Les pailles à base de céréales, notamment le blé ou le seigle : biodégradables et compostables, ces pailles rencontrent un certain succès. Inconvénient toutefois : elles résistent peu de temps dans les boissons, environ une heure, et ne conviennent qu’aux boissons fraîches. Panzani a même lancé sa propre gamme de pailles… en pâtes !
  • Les pailles en fibres de canne à sucre : elles présentent l’inconvénient de nécessiter l’ajout de matières plastiques, toutefois biodégradables.
  • Les pailles en noyau d’avocat : biodégradables, 100 % naturelles, elles peuvent s’utiliser aussi bien dans les boissons chaudes que froides. Problème : la culture des avocats est un fléau pour l’environnement. Ils nécessitent énormément d’eau (environ 1 000 litres d’eau pour seulement 3 avocats), leur transport depuis l’Amérique latine représente un bilan carbone désastreux et la forte demande des consommateurs entraîne certains gros producteurs à raser des forêts entières pour planter des avocatiers.
  • Les pailles comestibles : les pailles en fibres de pomme et les pailles en sucre rencontrent un vif succès. Ces deux alternatives au plastique ont l’avantage d’être ludiques et zéro déchet !
  • Les pailles en glace : tout le monde peut en fabriquer, à condition de disposer d’un moule adapté et d’un congélateur. C’est probablement l’alternative la plus éphémère aux pailles en plastique, car elles commencent à fondre au bout de 30 minutes environ dans une boisson fraîche.
  • Les pailles en papier ou carton : elles sont écologiques à condition d’être recyclables, ce qui n’est pas toujours le cas. Problème : elles laissent souvent un arrière-goût aux boissons lorsqu’elles restent trop longtemps dans les verres.
  • Les pailles en PLA : le PLA, ou acide polylactique est un polymère obtenu à partir de matières biosourcées comme l’amidon de maïs. Problème : il contient très souvent un pourcentage variable de plastique issu du pétrole. De plus, il est considéré comme compostable, mais dans les faits, il l’est uniquement dans des composteurs industriels, avec les bonnes bactéries et des températures élevées.

Les alternatives durables

Il existe également des alternatives durables aux pailles en plastique. Elles ne sont pas polluantes et réutilisables à vie ou biodégradables.

  • Les pailles en roseau : compostables, biodégradables, elles sont fabriquées à partir de tiges de roseaux. Le roseau poussant très bien en France, elles sont une bonne alternative au plastique, mais aussi au bambou.
  • Les pailles en bambou : elles aussi compostables et biodégradables, elles sont également écologiques, car la culture du bambou ne nécessite aucun pesticide. De plus, elles ne laissent aucun goût ni en bouche ni dans les boissons.
  • Les pailles en inox : fabriquées dans un matériau durable et ne contenant aucune substance nocive, elles peuvent durer toute une vie et ne rouillent pas. Il existe des modèles droits ou courbés, généralement vendus avec un goupillon pour faciliter leur nettoyage.
  • Les pailles en silicone : sans PVC, sans plomb et sans toxines, elles sont souples et sans danger pour les petits. Elles conviennent aux boissons chaudes et froides et ne laissent pas de goût en bouche ni dans les boissons. Inconvénient : elles finissent par se tacher et peuvent garder les traces de dents. Elles sont donc plus adaptées aux particuliers qu’aux professionnels.

Autre alternative durable aux pailles en plastique à usage unique : les pailles en verre. Voyons ensemble quels sont leurs avantages.

Les atouts des pailles en verre

Les pailles en verre présentent de nombreux atouts. Elles s’inscrivent parfaitement dans une démarche zéro déchet : leur durée de vie est illimitée !

Elles ne contiennent aucune substance nocive ni pour votre santé ni pour l’environnement. Elles se nettoient facilement, sous l’eau, grâce à un goupillon. Transparentes ou colorées, elles sont design et font sensation lors d’un cocktail.

Le principal frein des consommateurs face à l’acquisition de pailles en verre concerne le risque de casse. Pourtant, ces pailles sont le plus souvent fabriquées en verre borosilicaté de qualité Pyrex : très résistant aux différences de température, ses parois sont renforcées et les bords polis pour éviter tout risque de blessure. Bien sûr, si les pailles chutent d’une hauteur importante sur un sol en béton ou sur du carrelage, elles risquent de se briser. Mais il n’existe aucun risque de casse en bouche.

Les pailles en verre n’altèrent pas la saveur des boissons.

Le verre, un matériau écologique

Le verre est un matériau recyclable à 100 % et à l’infini. Il peut être refondu, encore et encore, pour fabriquer de nouveaux objets sans rien perdre en qualité, en solidité ou en transparence. On appelle ça le recyclage « en boucle fermée ». Chaque nouveau contenant ou paille en verre peut contenir jusqu’à 90 % de verre recyclé.

Parvenu au centre de recyclage, le verre est nettoyé, débarrassé des objets indésirables et des impuretés, puis pilé en petits morceaux appelés « calcin ». On ajoute ensuite au calcin du sable, de la soude et de la chaux, puis on fait fondre ce mélange à plus de 1 500 degrés, que l’on moule ensuite pour fabriquer de nouveaux contenants. Le recyclage d’une tonne de verre permet par exemple de fabriquer plus de 2 000 nouvelles bouteilles de 75 cl.

Grâce au recyclage, le verre permet une réduction des émissions de CO2 et une économie de matières premières et d’énergie. Ainsi, une tonne de verre recyclé permet d’économiser une demi-tonne de CO2. Le taux de recyclage du verre en France avoisine les 80 %, soit 3 bouteilles sur 4. Il ne cesse de croître grâce à des campagnes de communication efficaces et à la mise à disposition de nombreuses bennes de recyclage présentes dans tout le pays.

Le verre est composé de 3 matières premières naturelles : le sable, le calcaire et le carbonate de sodium. Elles sont fondues ensemble à très haute température et moulées en une infinité de formes et contenants.

C’est un matériau très stable, inerte et inaltérable : aucun composant, aucune particule ne migre dans les boissons ou les aliments au contact du verre. Il préserve leurs vitamines, leurs minéraux et l’ensemble de leurs nutriments. Grâce à sa transparence, il permet aussi le contrôle visuel des produits.

Comment recycler le verre ?

Seuls les emballages en verre sont à mettre dans les conteneurs ou bacs de collecte prévus à cet effet. Il s’agit des bouteilles (vin, jus de fruits) et des pots, bocaux (bocaux de confiture, cornichons, olives, etc.) et flacons vides (flacons pharmaceutiques, de parfum, cosmétiques) sans leurs couvercles et bouchons. Les pots en verre hermétiques avec une monture métallique et une rondelle de caoutchouc orange sont également recyclables.

En revanche, les ampoules électriques, les tubes en néon, les miroirs ainsi que les verres, la vaisselle et les couverts en plastique jetable ne sont pas recyclables. Le verre culinaire utilisé pour la vaisselle a une température de fusion et une composition chimique différentes du verre d’emballage. Le mélange des deux produirait un verre de mauvaise qualité.

Les pailles en verre sont donc une alternative réellement écologique et économique aux pailles en plastique à usage unique.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés