Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

0231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Sac pour le marché

Sac pour le marché

La pollution plastique est bien présente et inquiétante à plus d’un égard aux quatre coins du globe, générant notamment la formation d’un septième continent. Inutile d’attendre le durcissement des interdictions ou l’augmentation des taxes pour réduire autant que possible son impact. Limitez dès maintenant l’utilisation des sacs plastiques fins à usage unique en optant pour un modèle tendance de notre collection de sacs pour le marché. Ils transportent solidement vos provisions et vous accompagnent parfaitement pour les courses hebdomadaires auprès des producteurs locaux, sur les stands de spécialités du terroir pendant les vacances et même pourquoi pas lors des grandes braderies d’été.

Les origines du marché

La vente en plein air de manière éphémère dans l’espace public est l’une des formes les plus anciennes de commerce. Cette pratique de vente en extérieur existe dans tous les coins du monde, en ville comme en campagne, depuis la nuit des temps. Cette habitude est ancrée dans la mémoire collective à tel point qu’il est difficile de dater précisément ses origines. Mais l’on retrouve dès le Moyen-Âge des traces de constructions de halles et marchés couverts. Selon les historiens, les marchés ont d’ailleurs joué un rôle considérable dans le développement des villes à cette période, attirant régulièrement du passage dans les bourgs. Cette forme de commerce, appelée aussi « marché de producteurs » ou « marché de plein vent alimentaire » est fortement liée à l’agriculture. Les marchés ont perduré à travers les siècles en évoluant au fil des innovations techniques. Les étals alimentaires ont en effet suivi l’évolution des moyens de locomotion depuis la simple charrette jusqu’au camion boutique. Les marchés ont également bénéficié des améliorations de la chaîne du froid pour aboutir aux camions réfrigérés. Ils ont aussi subi les modifications des modes de productions passant d’une gestion agricole à industrielle. En parallèle, l’accroissement des villes a considérablement augmenté les besoins d’approvisionnements alimentaires.

La fréquentation des halles et des foires a fluctué au gré des bouleversements historiques entraînant des phases de déclin puis de renouveau. Au 19ème siècle, en pleine période de croissance urbaine, la révolution industrielle marque le début de l’ère du plastique. Les marchés alimentaires de plein vent prennent de l’importance avant d’être affectés par les différentes périodes de guerres. Repartis à leur apogée après la Seconde Guerre mondiale, ils ont subi dans les années 1970 le développement des supermarchés, qui entraîne également la généralisation de l’utilisation des sacs plastiques. Perçue comme une avancée majeure, cette pratique s’étend jusque sur les marchés. Les sacs plastiques fins deviennent alors les nouveaux conditionnements de rigueur qui ensachent à tout va les fruits et légumes, poissons, viandes, et autres denrées pour les personnes qui continuent de fréquenter les marchés.

Depuis peu, scandale après scandale sanitaire, la question alimentaire est de plus en plus au centre des attentions. Les circuits courts sont de nouveau valorisés et le commerce de proximité retrouve tout son attrait pour se procurer des produits frais, locaux et de saison. Favoriser le recours aux fermiers, producteurs, maraîchers et commerçants locaux n’est pas seulement une question d’écologie ou d’économie du territoire, mais aussi et avant tout une question de goûts et de valeurs. Le marché de plein vent devient alors dans certains endroits un véritable évènement local qui n’a plus uniquement une simple vocation alimentaire, mais où les stands se diversifient. Bien plus qu’un simple endroit de passage, c’est un lieu d’échange et de rencontres pour certains, de convivialité et de retrouvailles pour d’autres. Dans les zones touristiques en été, aller au marché est l’occasion d’une sortie à la découverte du terroir et de dégustations des spécialités locales. Malheureusement si le retour d’une affluence sur les marchés est une bonne nouvelle pour l’économie des territoires, elle l’est moins pour l’environnement avec l’utilisation encore massive des sacs plastiques à usage unique du côté des commerçants comme du côté des clients.

Pourquoi opter pour un sac pour le marché ?

C’est dans ces conditions nouvelles de regain d’intérêt pour le marché de plein vent alimentaire que le sac réutilisable en tissu prend tout son sens pour transporter les provisions. Pour circuler aisément dans les zones encombrées, il est plus pratique et moins encombrant que le cabas à roulettes. Il ne pose pas non plus de problème de maniabilité face à des marches. Porté sur l’épaule, il remplace agréablement les paniers volumineux et lourds à tenir au creux du coude ou à bout de bras.

Il permet aussi de garder les mains libres pour faire son choix ou pour céder à la tentation d’une dégustation tendue par le vendeur. Outre son aspect pratique et fonctionnel, c’est une alternative tendance, intemporelle, durable et réutilisable aux sacs plastiques et autres emballages superflus. Afin de lutter contre la pollution plastique, de nombreux pays ont en effet voté des interdictions de vente ou de distribution de sacs plastiques à usage unique alors que d’autres ont choisi d’imposer des taxes pour freiner leur utilisation. Certains pays sont plus en avance que d’autres sur la démarche. Mais la réalité constatée sur les marchés est que l’existence ou non d’une législation ne fait pas tout, car la règlementation n’est pas toujours contrôlée ni appliquée. Il s’agit en réalité d’une habitude qui perdure autant chez les consommateurs que chez les vendeurs et pour laquelle il faut inverser la tendance.

Partant d’une bonne intention, le problème est souvent déplacé en remplaçant les sacs plastiques à usage unique par des modèles réutilisables en plastique épais, des emballages en papier ou des sachets en plastique biosourcé. Alors que « le meilleur déchet est celui que l’on n’a pas produit ».

Le grand retour du filet à mémé

Beaucoup plus tendance, pratique et robuste que n’importe quel sac en plastique épais même réutilisable, le filet à mémé, comme les marchés de plein vent, a de nouveau la cote. Forte de son expertise depuis 1860, l’entreprise caennaise Filt a reçu le label Entreprise du Patrimoine Vivant, qui récompense l’excellence des savoir-faire français. Apprécié dans le monde entier, le filet à mémé Filt avec ses longues anses et ses larges mailles est un contenant résistant et flexible qui accueille vos achats et les transporte sans faillir. La marque française est en effet une référence reconnue pour la fabrication de filets en tout genre : du filet de tennis au hamac en passant par les écharpes de portage bébé. C’est pour vous l’assurance d’un sac pour le marché qui ne craque pas et qui vous permet de faire vos emplettes l’esprit serein.

Comment choisir son sac pour le marché ?

Le sac pour le marché est un accessoire réutilisable et durable destiné à vous accompagner sur le long terme. Autant prendre soin de le choisir selon vos goûts ! Pour les couleurs, vous êtes plutôt attiré par les tons classiques ou flashy, unis ou multicolores ? Notre gamme de sacs pour le marché répond à toutes les attentes. Ils se déclinent du plus discret au plus extraverti. Vous trouverez forcément le vôtre.

Concernant les matières de votre sac pour le marché, vous préférez que vos achats soient visibles aux yeux de tous à travers les mailles d’un filet à provisions ? Ou préférez-vous l’opacité d’un sac fourre-tout en coton ? À vous de trancher et de choisir ce qui vous convient le mieux.

Et enfin le secret pour pouvoir refuser fièrement les sacs en plastique à usage unique proposés par les vendeurs, c’est d’avoir toujours sous la main votre sac pour le marché avec des sacs à vrac glissés dedans. Mais concrètement comment envisagez-vous de garder toujours près de vous votre sac pour le marché ? Est-ce que vous vous déplacez toujours en voiture et que votre sac y aura une place dédiée ? Dans ce cas, le sac en toile de coton naturel de la marque Dans le sac fera très bien l’affaire. Ou est-ce que vous préférez l’avoir directement dans votre sac à main ou sac à dos au quotidien ? Auquel cas privilégiez plutôt le filet à mémé qui ne prend pas de place lorsqu’il est roulé sur lui-même.

Comment entretenir son sac pour le marché ?

Les sacs réutilisables en tissus ont un entretien facile. Ils sont lavables à la main à l’eau savonneuse ou en machine en cycle doux à 30°. Des tâches de fruits ou de légumes sur votre sac pour le marché ? Il est bien plus pratique à détacher qu’un panier en osier. Des miettes de pain ou de la farine au fond de votre fourre-tout en coton ? Retournez-le simplement. Il est bien plus maniable à épousseter qu’un cabas à roulettes.

Les autres utilisations du sac pour le marché

Vous vous demandez pourquoi faire tant de cas d’un simple sac pour le marché ? C’est un accessoire durable qui n’a pas de limites d’utilisations. Plus il sera à votre goût, plus vous aurez envie de l’emmener partout. De manière hebdomadaire sur le marché local, il vous permet d’en finir avec les dizaines de sacs fins en plastique qui vous encombrent les mains et vous scient les doigts pendant vos achats ou sur le retour. Fini aussi l’accumulation de sacs éventrés à la maison qui s’en vont ensuite polluer les océans.

Et de manière occasionnelle votre sac pour le marché s’adapte aussi parfaitement en vacances pour transporter vos affaires jusqu’à la plage. Ou encore quand vous avez du temps à perdre entre deux rendez-vous et que vous vous lancez dans une séance shopping imprévue. Votre sac pour le marché, que vous avez pris l’habitude d’avoir toujours sur vous, fera très bien l’affaire pour y déposer vos emplettes.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 45 €
Retours facile et offert
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés