Les déchetteries

Le réchauffement climatique trouve une partie de son origine dans la production en masse de déchets domestiques et industriels. Si l’on ne tient compte que des ordures ménagères, leur volume a doublé depuis les années 1980 et leur traitement produit une part non négligeable des gaz à effet de serre. Ainsi, vouloir réduire notre impact environnemental passe par la volonté de réduire ou d’optimiser le tri de nos déchets. Le service classique de collecte des déchets (ordures ménagères, plastique et verre) ne peut prendre en charge certains types d’encombrants : déchets verts, appareils électriques, informatiques, produits toxiques (batteries)... Les déchetteries sont donc destinées à les recevoir, dans le but ensuite de les traiter de manière différenciée, selon qu’ils peuvent être recyclés ou non.

À quoi sert une déchetterie ?

La déchetterie est une zone aménagée de collecte des déchets mise à disposition des particuliers pour leur permettre d’y déposer tous les encombrants qui n’entrent pas dans le circuit classique de gestion des déchets domestiques. Souvent gérées par des collectivités locales ou des syndicats mixtes, certaines déchetteries sont privées, mais sont, dans ce cas-là, majoritairement dédiées aux professionnels (notamment du BTP).

Une déchetterie peut appartenir aux résidents d’une seule commune si celle-ci est de grande taille, ou de communautés de communes ou d’agglomération dans le cas de villes de taille moyenne. Pour pouvoir y accéder, il faut parfois faire la demande d’une carte auprès de sa mairie en présentant un justificatif de domicile. Le but de cette carte est d’éviter la fraude et l’encombrement des déchetteries par les déchets des non-résidents de la commune.

En quoi une déchetterie est-elle différente d’une décharge ?

Si de très nombreuses villes organisent une collecte des encombrants à différentes dates de l’année, la déchetterie permet de jeter ces derniers à loisir sans les laisser (temporairement) surcharger la voie publique. Les encombrants jetés à la déchetterie sont acheminés selon leur nature vers des centres de tri pour y être recyclés, vers des incinérateurs ou encore vers des centres d’enfouissement technique, plus communément nommés « décharges ».

La décharge n’est donc pas une déchetterie. Alors que cette dernière a pour finalité le recyclage de tous les déchets valorisables, la décharge n’est qu’une zone d’enfouissement et d’amoncellement des ordures non recyclables, qui sont destinées à disparaître avec le temps. Pour un tiers des déchets, les décharges représentent la fin de parcours. Mais cette solution est polluante : environ 16 % des émissions de méthane en France proviennent des décharges. Il convient donc d’optimiser au mieux le tri de ses déchets personnels pour valoriser ou donner une seconde vie à ceux qui peuvent y prétendre.

Quels types d’ordures est-il possible de mettre à la déchetterie ?

Il est possible de jeter de très nombreux déchets au sein d’une déchetterie. Outre le verre ou le plastique qui intègrent déjà le service classique de ramassage, mais que certaines déchetteries acceptent pourtant, il est possible d’y déposer la plupart des encombrants non pris en charge dans le circuit classique. La déchetterie est composée de différents containers selon la nature des déchets.

De manière générale, une déchetterie se décompose en 3 zones :

  • Un local destiné au gardiennage
  • Un espace de stockage des produits dangereux (huiles, batteries...)
  • Les différents containers recueillant les autres déchets

Ainsi, outre les classiques bennes à verre et à plastique, on retrouve un container pour :

  • les déchets verts (branchages, feuillage...)
  • le bois (palettes, contreplaqué)
  • le papier et le carton
  • les gravats (carrelage, cailloux, ardoise)
  • les métaux
  • les incinérables (plastique, emballages non-alimentaire, caoutchouc)
  • le tout-venant (moquette, literie, etc.)
  • les DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) comme le petit et gros électroménager (fer à repasser, lave-vaisselle, réfrigérateur...) ou les écrans (ordinateur, télévision, tablette)

Certains encombrants spécifiques ne sont généralement pas acceptés en déchetterie, comme, entre autres, les médicaments, les bouteilles de gaz, les munitions, les carrosseries ou encore les blocs moteurs.

Que deviennent ensuite vos déchets ?

La déchetterie est à la fois une zone de dépôt d’encombrants et une première zone de tri. En effet, les déchets seront acheminés ensuite vers des endroits différents selon leur nature, valorisable ou non. La valorisation ne comprend pas uniquement le recyclage. D’une définition plus large, la valorisation désigne également la transformation des déchets en compost, comme pour les déchets verts, ou en énergie, comme pour les ordures ménagères incinérées et transformées en vapeur ou en électricité.

  • Les produits dangereux finissent leur course dans des centres d’enfouissement spécialisés dans le traitement des déchets toxiques.
  • Les déchets verts sont compostés et transformés pour devenir du biogaz, des énergies vertes, ou du compost destiné aux particuliers.
  • Le bois est très souvent broyé pour ensuite par exemple être acheminé vers des chaufferies.
  • La plupart des papiers et cartons sont recyclés pour devenir des FCR (Fibres Cellulosiques de Recyclage), une matière qui permettra aux papetiers de fabriquer du carton, de l’essuie-tout, du papier journal...
  • Les gravats sont majoritairement réemployés sur les chantiers ou servent de remblai de carrière, sans quoi ils finissent à la décharge.
  • Les métaux sont recyclables indéfiniment, nettoyés, fondus puis reconditionnés.
  • Les incinérables peuvent être valorisés sous forme d’énergie.
  • Le tout-venant est acheminé vers des centres de tri pour permettre ensuite un recyclage en fonction des matières.
  • Enfin, les DEEE sont démantelés et recyclés en fonction de leurs composants (verre, métaux ferreux ou non).

Exemple : jeter une batterie de voiture et du bois dans une déchetterie du Haut-Doubs

Un résident de la commune de Pontarlier dans le Haut-Doubs dépose dans la déchetterie communale une batterie de voiture et des palettes de bois. Où sont acheminés ces encombrants et que deviennent-ils ?

La batterie partira vers le centre de stockage de métaux ferreux et non ferreux de Franois, à côté de Besançon, pour y être démantelée. Certains composants comme le nickel peuvent être valorisés : ils sont dans ce cas raffinés dans l’objectif d’être purifiés et reconditionnés, pour être ensuite réutilisés.

Le bois sera quant à lui broyé à Pontarlier pour alimenter une chaufferie de papeterie dans les Vosges.

Guadeloupe

Guyane

La Réunion

Martinique

Mayotte


Les collectes des déchets en relation