Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Alimentation
  4. Café et capsule

Café et capsule

Il existe de nombreuses manières de consommer son café : en capsule, soluble, moulu, en grains, en dosette… À chaque amateur son mode de préparation préféré ! Sachant que le café est la deuxième production mondiale après le pétrole, on peut facilement se douter que son impact environnemental n’est pas négligeable. Quelles sont les solutions les plus écologiques ? Comment savourer cette boisson tout en préservant l’environnement ? Nous avons sélectionné pour vous plusieurs cafés équitables, bio et différents modèles de capsules réutilisables non polluantes.

La production mondiale de café en quelques chiffres

Le café est la première denrée agricole la plus échangée au monde, et fait vivre environ 100 millions d’agriculteurs. Il représente à lui seul 4 % du commerce mondial des produits alimentaires. Les enjeux économiques et sociaux liés à la culture, à la transformation et à l’exportation du café sont donc énormes.

Il est à 80 % cultivé par de petits producteurs, parfois obligés de produire à perte en raison des fortes fluctuations du cours du café, dont le marché n’est plus régulé depuis la fin des années 1980. Conséquence : nombreux sont ces petits cultivateurs à vivre dans la pauvreté, avec seulement quelques euros par jour, alors que les échanges mondiaux du produit qu’ils cultivent représentent entre 10 et 15 milliards de dollars.

Les cultivateurs ne sont pas les seuls impactés par ces fluctuations de prix : l’économie nationale de pays entiers repose en grande partie sur la production de café. C’est notamment le cas de l’Éthiopie, qui est le premier pays producteur du continent africain, et le cinquième au niveau mondial après le Brésil, le Vietnam, la Colombie et l’Indonésie. L’exportation de café rapporte à ce pays 600 millions d’euros chaque année, et la seule production éthiopienne de café représente 7 à 10 % de la production mondiale. Au total, ce sont 15 millions d’Éthiopiens qui vivent directement ou indirectement de la production de cette denrée.

Qu’est-ce qu’un café équitable ?

Le café est un produit emblématique du commerce équitable. On doit le premier label de commerce équitable, et le plus connu encore à ce jour, à l’ONG Max Haavelar en 1988, qui avait au début ciblé tout particulièrement le café, et qui a depuis étendu son action à d’autres matières premières.

Aujourd’hui, choisir un café équitable c’est tout d’abord avoir l’assurance que la matière première a été achetée à un prix minimum garanti, fixé en amont pour éviter les fluctuations et permettre aux cultivateurs de couvrir leurs coûts de production. Si le cours du café baisse, le prix reste stable. En revanche s’il augmente, le café est bien sûr acheté plus cher.

Ensuite, une prime sociale, aussi appelée prime de développement, est versée aux producteurs. L’argent ainsi récolté permet de financer des projets locaux. Il peut s’agir de la rénovation ou de la construction d’infrastructures (routes, écoles, hôpitaux), de programmes de santé ou d’éducation, ou encore de projets d’amélioration des moyens de production.

Acheter un café équitable, c’est également avoir la garantie qu’il a été cultivé et récolté dans le respect des droits du travail, tels que définis par l’Organisation Internationale du Travail. Ces droits concernent notamment la liberté des travailleurs de se regrouper en syndicats, l’interdiction du travail des enfants, l’absence de discrimination et l’égalité de rémunération. Par ailleurs, dans le cadre du commerce équitable, les cultivateurs se regroupent le plus souvent en coopératives pour avoir un plus grand pouvoir de décision et de négociation.

Les organisations de commerce équitable sont également attachées au respect de l’environnement, et encouragent les cultivateurs à préserver l’écosystème et la biodiversité. Ces incitations peuvent prendre différentes formes, notamment celles de primes en faveur de l’agriculture biologique.

Achter un café équitable, c’est donc consommer dans le respect de l’humain et de l’environnement.

Quels sont les avantages du café bio ?

Chez Alternativi, nous privilégions bien sûr le café à la fois équitable et issu de l’agriculture biologique, parce que nous sommes convaincus que le respect de l’environnement va de pair avec le respect de l’humain.

Lorsque vous consommez un café standard, ni équitable, ni bio, celui-ci a le plus souvent été produit dans des conditions humaines et environnementales bien loin d’être satisfaisantes. Les modes de préparation et de consommation de café, à l’origine des déchets finaux, ne sont que le dernier maillon de l’impact environnemental du café, et pas nécessairement le plus important en matière de pollution. En d’autres termes, le mode de culture pèse bien plus lourd dans le bilan environnemental du café que son mode de préparation.

L’utilisation massive d’engrais, d’herbicides et de pesticides entraînent une pollution des sols et des cours d’eau, et causent aux cultivateurs de sérieux problèmes de santé. Autre problème : la déforestation, liée à des pratiques de culture intensive, nuit irrémédiablement à la biodiversité.

Par conséquent, choisir un café issu de l’agriculture biologique contribue déjà grandement à réduire son impact environnemental.

Café en grain, café moulu, dosettes ou capsules ?

Des alternatives écologiques aux dosettes et capsules jetables

Bien sûr, le mode de préparation et de consommation du café, s’il pèse moins lourdement sur l’environnement que sa culture, n’est pas non plus sans incidence.

Ainsi, les dosettes et capsules en aluminium sont un fléau pour l’environnement. 20 milliards de capsules individuelles de café sont utilisées chaque année dans le monde, ce qui engendre une pollution non négligeable. À l’échelle de la France, les capsules représentent aujourd’hui plus de la moitié du café consommé à domicile, 80 % des ménages étant équipés d’une machine à café de type machine à expresso.

Les capsules sont coûteuses et complexes à recycler. Pour être entièrement recyclées, il faudrait qu’elles voyagent dans plusieurs pays, en fonction des équipements spécifiques disponibles dans les différents centres de tri, ce qui ne contribuerait certainement pas à réduire leur bilan carbone.

Mais alors que faire lorsque l’on est un inconditionnel des petits expressos bien serrés ? Bonne nouvelle : il existe des alternatives écologiques, durables et non polluantes. Vous pouvez par exemple opter pour des capsules réutilisables en inox, fermées par des opercules jetables ou réutilisables. Dans le pire des cas, vous ne jetez que le petit opercule, ce qui permet de réduire considérablement vos déchets. Dans le meilleur des cas, vous pouvez boire un expresso 100 % zéro déchet, dans un matériau qui ne s’oxyde pas, qui s’entretient très facilement et qui est tout à fait adapté à un usage alimentaire.

Il existe également des dosettes, compatibles avec la plupart des machines à expresso, qui sont entièrement compostables et biodégradables. Elles peuvent être conçues à partir de fibres végétales, comme les fibres d’Abaca, un bananier originaire des Philippines, du bambou ou de la canne à sucre, ou encore en amidon de maïs par exemple.

Le café en grain et le café moulu

Pour les inconditionnels des arômes équilibrés et puissants, le café en grain est non seulement savoureux, mais également écologique et économique. Si vous choisissez de le moudre vous-même, vous aurez le plaisir de boire un café extrêmement frais à chaque tasse.

Il se conserve plus longtemps que le café moulu, environ 5 semaines, sans perdre ses arômes. Vous pouvez moudre votre café en grain à l’ancienne dans un moulin à café manuel, ou bien dans un moulin ou broyeur électrique. Il existe aussi des machines à café avec un broyeur intégré.

Selon la machine à café utilisée, vous pouvez préparer votre café sur mesure :

  • Si vous utilisez une cafetière à filtre, il vous faut une mouture moyennement fine, proche de l’apparence du sucre cristal, pour permettre une bonne circulation de l’eau.
  • Avec une cafetière italienne, le café s’infuse assez lentement et la mouture doit être fine, mais moins fine que pour un expresso.
  • Si vous avez une machine à expresso manuelle, il vous faut moudre votre café de manière à obtenir une poudre très fine pour ralentir le passage de l’eau.
  • Avec une cafetière à piston, la mouture doit être grossière pour ne pas traverser le filtre et se retrouver dans votre tasse.

Si vous voulez gagner du temps et que vous n’avez pas envie de passer par l’étape moulin à café ou broyeur, vous pouvez acheter votre café déjà moulu.

Quels sont les bienfaits du café, qu’il soit moulu, en grain ou en dosette / capsule ?

On parle souvent des dangers du café, de ses propriétés excitantes et de la nécessité de ne pas en abuser. Mais savez-vous que, consommé modérément, il possède aussi de nombreuses vertus ?

Il permet d’améliorer les capacités cérébrales, stimule le transit, peut atténuer les migraines grâce à ses effets vasoconstricteurs et facilite la production de dopamine et de sérotonine, agissant comme un antidépresseur naturel. Il a également des propriétés antioxydantes.

Lorsqu’il est produit et consommé dans le respect de l’environnement et de l’humain, le café se savoure certes avec modération, mais sans culpabilité.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés