Zéro déchet : boutique de produits écoresponsables et réutilisables

0231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Shop
  3. Marques
  4. Couture au naturel

Couture au naturel

Cette marque française d’accessoires textiles zéro déchet a été fondée par une jeune lyonnaise, Maïssane Himi. Elle propose des alternatives durables à de nombreux produits jetables du quotidien. Découvrez ici notre gamme de lingettes démaquillantes, serviettes et protections hygiéniques.

Qui est à l’origine de la marque Couture au naturel ?

La marque Couture au naturel est née de l’intérêt d’une jeune femme entrepreneure de 25 ans, Maïssane Himi, pour la couture. En 2014, elle se forme à cette pratique et découvre quelques mois plus tard les soins naturels et les cosmétiques maison. Sensibilisée à la démarche écologique, elle s’intéresse de près à l’impact environnemental des divers produits et objets du quotidien que nous utilisons.

C’est une rencontre qui va tout déclencher : une jeune femme demande un jour à Maïssane Himi, qui coud désormais depuis plusieurs mois, des produits lavables. La jeune entrepreneure a un déclic et décide en 2015 de développer une gamme d’accessoires textiles zéro déchet. Elle fabrique les premiers prototypes, les perfectionne et commence à les commercialiser sur des plateformes dédiées au fait main et aux produits artisanaux.

Elle quitte ensuite ces plateformes et ouvre son entreprise en 2018, communique sur les réseaux sociaux, crée un site internet, apprend à gérer un stock, rencontre des fournisseurs : le succès est au rendez-vous.

Aujourd’hui encore, Maïssane Himi gère son entreprise seule, de la confection à la commercialisation.

Pourquoi remplacer les produits jetables par des produits durables ?

Les produits à usage unique, qu’ils soient en plastique, en papier ou en carton, ont un impact environnemental non négligeable pour une durée d’utilisation qui se limite généralement à quelques minutes ou quelques heures.

La question des déchets est bien sûr centrale : chaque année, plusieurs millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans. Dans le top 10 des déchets les plus retrouvés sur le littoral, on trouve les mégots, les fragments de plastique provenant de contenants et produits divers, les sacs plastiques, les bouteilles en verre ou en plastique, les bouchons de bouteille, les cotons-tiges, les filets de pêche et les morceaux de polystyrène.

La plupart de ces déchets mettent des siècles à se dégrader, et n’ont été utilisés qu’une fois avant d’être jetés. De plus, leur fabrication a fait appel à des matières premières non renouvelables : dans le cas du plastique, il s’agit du pétrole, une énergie fossile polluante dont les réserves ne sont pas illimitées. Dans le cas du papier, des centaines de milliers d’arbres sont abattus pour répondre à la demande, et les forêts, surexploitées, ne se renouvellent pas assez rapidement pour pallier ces pertes.

Or, la déforestation est un problème environnemental majeur. Les forêts sont absolument indispensables à la planète : elles absorbent de grandes quantités de gaz à effet de serre et permettent de ralentir le réchauffement climatique.

De plus, tous ces produits jetables doivent être transportés, stockés, distribués, ce qui alourdit encore leur bilan carbone.

Qu’il s’agisse de l’essuie-tout, des cotons à démaquiller, des lingettes, des protections périodiques, des couches, des cotons-tiges ou des objets en plastique comme les rasoirs, les bouteilles d’eau, les sacs, etc. : tous ces produits ont un impact environnemental lourd et peuvent facilement être remplacés par des alternatives durables.

Les produits durables de la marque Couture au naturel

Maïssane Himi, fondatrice de Couture au naturel, l’a bien compris, et propose des alternatives lavables et durables à plusieurs produits du quotidien, comme les serviettes périodiques, les protège-slips et l’essuie-tout par exemple.

La fabrication est locale, les tissus sont fabriqués à partir de fibres issues de l’agriculture biologique, sans substances nocives, dans le respect de l’humain et de l’environnement.

Ici, pas question de faire fabriquer les produits à l’autre bout du monde et d’alourdir leur bilan carbone : Maïssane Himi confectionne tout elle-même, à Lyon, de manière artisanale.

Couture au naturel : le succès des protections périodiques lavables

La fondatrice de Couture au naturel a conscience de l’impact environnemental, sanitaire et économique des protections périodiques jetables. Elle propose donc des serviettes et des protège-slips lavables et réutilisables, sans danger pour l’environnement ni pour l’organisme.

Au cours de sa vie, selon une étude réalisée par le journal Le Monde, une femme dépense près de 4000 euros en protections périodiques et en antidouleurs. Un budget conséquent, qui n’est pas accessible à toutes : de nombreuses femmes sont en situation de « précarité menstruelle », sans moyens suffisants pour acheter chaque mois des protections périodiques.

De plus, les serviettes périodiques jetables ont une composition problématique. Problématique pour l’environnement d’une part, puisqu’elles sont en grande partie composées de plastique : le voile de surface, qui est au contact de la peau, est en polypropylène ; la partie absorbante est en partie constituée de polymère ; la couche en contact avec la lingerie est en polyéthylène ; l’adhésif, qui permet à la serviette de tenir en place, est un mélange de résines synthétiques et de polymères ; enfin, les serviettes périodiques jetables sont individuellement emballées dans des sachets en plastique, eux-mêmes rangées dans un emballage plastique.

Tout ce plastique n’est utilisé que quelques heures, et il n’est pas recyclable, ce qui pose un réel problème en termes de gestion des déchets.

Qui plus est, la composition n’est jamais clairement communiquée (les fabricants n’en ont pas l’obligation) et de nombreuses substances font polémique. Il y a tout d’abord les parfums synthétiques, qui peuvent être irritants, mais aussi des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des phtalates ou encore des dioxines et furanes. Toutes ces substances sont soit cancérogènes, soit reprotoxiques, ou considérées comme des perturbateurs endocriniens.

Plus effrayant encore, un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a révélé la présence dans les serviettes périodiques de pesticides, comme le lindane, le quintozène et le glyphosate, présents dans certains produits dérivés du coton.

Les serviettes périodiques lavables et réutilisables présentent de nombreux avantages : elles sont tout d’abord économiques, car leur durée de vie est de plusieurs années. Elles sont également saines pour l’organisme, car elles ne contiennent aucune de ces substances controversées et sont uniquement constituées de matières naturelles. Enfin, elles sont écologiques et s’inscrivent parfaitement dans une démarche zéro déchet.

La marque Couture au naturel est disponible sur notre e-shop zéro déchet. Nous l’avons sélectionnée pour ses qualités et ses valeurs environnementales, comme toutes les autres marques que nous proposons à notre catalogue.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 45 €
Retours facile et offert
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés