Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Pour emporter
  4. Théière

Théière

Parce que l’heure du thé, c’est sacré, découvrez nos théières et accessoires. De la nomade à la théière classique, il y en a pour tous les goûts.

Retour sur l’histoire des théières

La théière n’est autre que l’évolution de la bouilloire. Elle est composée d’un récipient avec un couvercle, d’une anse et d’un bec verseur. Elle se tient par l’anse pour éviter les brûlures et sert à infuser le thé, des tisanes ou autres décoctions de végétaux. Autrefois confectionnées en céramique, elles sont nées en Asie où le thé reste une des boissons très prisées.

La toute première théière que l’on connait aujourd’hui daterait de 1513. En France, elle n’est introduite qu’à partir de 1686. Elle a été offerte par les ambassadeurs de Siam à la cour de Versailles.

Ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’elle arbore sa forme piriforme que l’on connait. Elle est fabriquée en céramique, terre, porcelaine, métal et plus tard, en verre et en fonte. De même, son esthétique va commencer à varier énormément en fonction des concepteurs.

Aujourd’hui, la théière devient un objet facile à reproduire grâce à la conception assistée par ordinateur. D’ailleurs, la théière de l’Utah datant de 1975, est la toute première conçue avec cette technologie.

Les particularités des théières

Elles existent en divers matériaux, diverses formes, contenances et couleurs. Les théières sont devenues des objets incontournables pour tous les amateurs de thé. En règle générale, elles sont composées de quatre parties : le récipient, son couvercle, le filtre et la lance.

S’il n’est pas rare de trouver des théières en porcelaine ou en grés, c’est la fonte qui reste le matériau de prédilection. Elles gardent le thé chaud plus longtemps et chauffent aussi plus rapidement sous la flamme. Sans parler du fait qu’elles soient plus résistantes. Cependant, de nombreux modèles en verre font leur apparition et séduisent aussi pour leur côté esthétique.

On distingue deux grandes familles de théières :

  • Les théières « sans mémoire », composées des modèles en fonte, puis des modèles en porcelaine. Les théières en verre font également partie de cette famille.
  • Les théières « à mémoire », regroupant les modèles en terre cuite

Il existe aussi d’autres matériaux de conception pour les théières, mais ils sont moins répandus. Il s’agit par exemple de l’inox qui reste toutefois déconseillé, car il métallise l’eau et dénature le goût du thé. Cependant, il s’agit d’un très bon récipient pour le thé vert marocain, car le goût délivré par la théière est apprécié avec ce breuvage. Les théières en or ou en argent, classées dans la catégorie des « sans mémoire », sont très rares. Pourtant, elles offrent un thé d’une réelle qualité.

La forme de la théière évolue avec le temps. Tantôt arrondie, tantôt haute, parfois aussi longue... on la retrouve aussi sous forme de bouteille prête à emporter. La forme de la théière n’a guère d’importance sur la qualité d’infusion des boissons. Il s’agit d’un aspect purement esthétique.

Le filtre, commun à toutes les théières, se trouve généralement sous le couvercle. Celui-ci peut être court ou long et est généralement conçu en métal ou en verre. On en trouve aussi parfois en porcelaine. Certains modèles ne disposent pas de filtre. Dans ce cas, le thé est à infuser directement dans l’eau de la théière et un filtre passoire est tout de même situé à l’intérieur du bec verseur pour éviter que les feuilles ne soient versées dans la tasse. Ce type de théière est réputé pour donner un thé de meilleure qualité, car les feuilles sont « libres » et diffusent toutes leurs saveurs.

Qu’est-ce que le culottage et comment procéder ?

Le culottage d’une théière est le nom que l’on donne à son « baptême ». La plupart des théières neuves, principalement celles en terre cuite, doivent être culottées avant utilisation. Pour ce faire, il suffit de laisser une infusion adaptée tremper dans votre théière. Cela peut durer plusieurs heures, voire plusieurs utilisations !

C’est lors de ce processus que les théières, notamment celles en terre cuite, s’imprègnent et dégagent un goût terreux. Bien sûr, les premières infusions ne sont pas à consommer.

Le culottage permet aussi au tanin de se déposer sur les parois de la théière. Loin d’être une mauvaise chose, il confère un thé plus gouteux et plus rustique au fil des utilisations.

Comment bien choisir sa théière ?

Le choix d’une théière se fait en fonction de ses besoins. La forme de celle-ci n’a aucune incidence sur l’infusion des feuilles. Il s’agit surtout d’un aspect esthétique ou pratique. Cependant, le matériau de conception, ainsi que les dimensions de la théière jouent un rôle plus important.

Pour vous permettre de faire votre choix, voici quelques informations utiles. Les théières en fonte font partie des plus chères sur le marché et pour cause. Elles chauffent vite et conservent la chaleur plus longtemps. Elles sont aussi réputées pour mieux infuser les thés plus oxydés, c’est-à-dire les thés noirs, bleus et sombres. Si vous êtes adeptes de ces types de thés, tournez-vous plutôt vers ces genres de produits.

Les théières en porcelaine font partie des plus répandues et sont aussi bon marché. Cependant, leur grand défaut provient du fait qu’elles ne conservent pas bien la chaleur. Elles sont pourtant idéales pour les thés dits « fragiles », comme les thés blancs, les verts et les jaunes.

Enfin, les théières en terre cuite sont les plus traditionnelles. Tout comme la fonte, elles conservent très bien la chaleur et infusent parfaitement tous types de thés. Mais elles doivent être culottées avant utilisation.

Si vous êtes un grand buveur de thé et qu’il vous est indispensable d’en avoir avec vous tout au long de la journée, vous pouvez aussi opter pour une théière portable en verre. Il s’agit d’une espèce de bouteille ou de gourde dans laquelle vous pouvez infuser le thé de votre choix dans de l’eau bouillante. Certains modèles sont même isothermes pour vous permettre de déguster votre boisson favorite même à l’extérieur (randonnée, balade, bureau...).

Comment utiliser une théière ?

La théière peut s’utiliser n’importe quand dans la journée. Il suffit alors de la remplir d’eau (purifiée ou minéralisée dans la mesure du possible), puis de la mettre sur le feu pour la laisser chauffer. Certains modèles notamment en verre ou en plastique ne peuvent pas fonctionner de la sorte. Il convient alors de faire bouillir de l’eau dans une casserole et de la verser directement dans la théière.

Une fois l’eau à température, il est alors temps d’éteindre le feu et d’introduire le thé désiré dans le filtre ou de jeter quelques feuilles de thé directement dans la théière, si celle-ci est équipée d’un filtre à l’intérieur du bec verseur. Il est bien sûr possible d’utiliser des tisanes ou des infusions de plantes.

En fonction des thés, les durées d’infusion varient. Cependant, rares sont celles inférieures à 5 minutes. L’infusion dépend aussi du goût des personnes. Certains aiment le thé très fort, tandis que d’autres l’aiment à peine infusé. Versez votre breuvage dans votre tasse et dégustez avec ou sans sucre.

Pour les théières nomades, il convient de faire bouillir l’eau au préalable, puis de la verser directement dans votre contenant. Introduisez ensuite le thé dans le filtre, puis refermez la théière pour que l’infusion puisse se faire dans les meilleures conditions. Vous pouvez alors partir au travail, pique-niquer ou tout simplement vous balader avec votre théière et profiter de votre boisson favorite où que vous soyez.

Les théières électriques sont-elles mieux que les théières classiques ?

Les théières électriques sont plus adaptées aux employés de bureau. Leur système permet de garder l’eau au chaud et le thé à température durant toute une journée. Cependant, le thé peut être surinfusé et altérer le goût du breuvage.

Les experts en thé ou les grands amateurs préfèreront alors la méthode plus traditionnelle, à avoir : faire chauffer sa théière sur le feu et y laisser infuser des feuilles de thé entières.

Quel type de thé utiliser pour sa théière ?

Il existe 4 types de thés :

  • Les sachets
  • Les brisures en vrac
  • Les feuilles de thé entières
  • Le thé soluble

Pour une théière, les brisures en vrac ou les feuilles sont plus appropriées que les sachets, même si ceux-ci sont parfois utilisés pour gagner du temps. Le thé soluble quant à lui se boit directement dans une tasse dans laquelle l’on verse l’eau chaude. Il faut ensuite le touiller à l’aide d’un fouet en bambou pour éviter les grumeaux. Le thé matcha est souvent présenté sous cette forme.

Combien de temps infuser mon thé dans ma théière ?

Tout dépend du type de thé que vous buvez :

  • Thé blanc : environ 5 à 10 minutes à 60 ou 70 degrés
  • Thé vert : entre 2 et 4 minutes à 60 ou 80 degrés
  • Thé jaune : entre 5 et 6 minutes à 70 ou 80 degrés
  • Thé Oolong : entre 5 et 7 minutes à 90 ou 100 degrés
  • Thé noir : entre 3 à 5 minutes à 90 ou 95 degrés
  • Thé pu-erh (sombre) : entre 4 à 5 minutes à 90 ou 100 degrés
Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés