Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Beauté / Hygiène
  4. Savon de rasage

Savon de rasage

Le savon de rasage est un produit ancien qui fait aujourd’hui son grand retour, pour le plus grand bonheur des amoureux du rituel du rasage et des produits cosmétiques sains. Bien loin de la composition douteuse des mousses à raser industrielles, ce produit naturel et zéro déchet permet d’obtenir une mousse dense et onctueuse pour un meilleur confort de rasage. Découvrez nos savons et pains de rasage naturels et végans, et nos baumes à barbe.

Petite histoire des produits de rasage

De l’eau, de l’huile, des poudres

L’évolution du rasage, des outils et des techniques est incontestablement liée à l’histoire des produits de rasage.

Les spécialistes pensent que, durant la Préhistoire, les hommes utilisaient tout simplement de l’eau pour se raser. Car oui, les hommes préhistoriques possédaient déjà des rasoirs ! Le premier rasoir retrouvé à l’occasion de fouilles archéologiques daterait de 30 000 ans av. J.-C. Toutefois, les premiers rasoirs étaient faits de coquillages et de silex, et il est plus probable qu’ils aient davantage servi à couper la peau et à pratiquer des scarifications plutôt qu’à réduire la pilosité. C’est certainement plus tard, lorsque des rasoirs ont pu être fabriqués en bronze et en or, qu’ils ont permis le rasage à proprement parler.

Durant l’Antiquité, les Égyptiens ne portaient la barbe que lorsqu’ils étaient en deuil ou en voyage. Le rasage était synonyme de santé, tout comme chez les Romains pour qui un visage glabre représentait la jeunesse et la vitalité. Ce sont d’ailleurs eux qui ont commencé à améliorer les produits de rasage, en utilisant de l’huile d’olive pour faciliter le glissement de la lame, hydrater la peau et assouplir le poil.

Plus tard, ce sont des poudres minérales qui ont été utilisées pour le rasage, toujours pour permettre à la lame de mieux glisser sans risque de coupure, sur une peau humide.

Du savon à barbe au gel à raser

L’arrivée du savon à raser, au début du 19ème siècle, est une petite révolution. Mélangé à l’eau dans un bol de rasage à l’aide d’un blaireau, il forme une mousse épaisse qui permet à la fois de nettoyer la peau, d’assouplir le poil et de faciliter le maniement du rasoir. La crème de rasage fait également son apparition. Elle mousse autant que le savon à raser mais sa texture est plus onctueuse.

Après la Seconde Guerre Mondiale, dans les années 1950, c’est l’apparition de la mousse à raser en aérosol. La formule est simple (une émulsion, un contenant métallique, un gaz propulseur et un bouton poussoir) et le succès est immense. Les utilisateurs y voient un gain de temps et une simplicité d’usage : plus besoin de faire monter la mousse dans un bol à raser avec un blaireau et un savon à barbe, il suffit désormais d’appuyer sur un bouton pour que le produit sorte sous la forme de mousse. Les industriels vont pendant des années tester de nombreuses formules, ajoutant de nombreuses molécules qui sont aujourd’hui controversées.

Dans les années 1990, un nouveau produit de rasage voit le jour : le gel à raser. L’invention de ce produit est à chercher du côté des études marketing, qui ont révélé que les utilisateurs ressentaient le besoin de préparer à nouveau la mousse eux-mêmes. Pour coller à ce désir tout en ne cédant rien à la rapidité et à la facilité d’utilisation, la composition des mousses à raser est alors modifiée pour que la mousse ne se forme qu’après un rapide massage avec les doigts.

Les mousses et gels à raser sont encore aujourd’hui massivement utilisés, aussi bien par les hommes que par les femmes. Toutefois, de plus en plus d’utilisateurs, en quête de produits sains et respectueux de l’environnement, se méfient de la composition des mousses et gels industriels et adoptent les savons à raser naturels développés par de nombreuses marques.

Quelle est la composition des mousses et gels à raser industriels ?

On trouve tout d’abord dans de nombreux mousses et gels à raser des parabènes, notamment le méthylparaben, le propylparaben, le butylparaben ou encore l’isobutylparaben, qui sont des produits de conservation, antibactériens et antifongiques, mais également des perturbateurs endocriniens. En clair, ces molécules peuvent avoir un impact négatif sur le système hormonal et provoquer des dérèglements de l’humeur, du sommeil, de la croissance, de la libido ou de la reproduction.

On trouve également dans ces cosmétiques, un peu moins fréquemment toutefois, du triclosan, un puissant agent biocide et antibactérien soupçonné d’augmenter la résistance aux antibiotiques. De plus, cette substance est également reconnue comme étant un perturbateur endocrinien, suspecté notamment de bloquer la fabrication d’œstrogènes à partir d’un certain seuil de concentration.

De nombreuses mousses et gels à raser industriels contiennent aussi des molécules allergènes, contenues le plus souvent dans les fragrances et les parfums, comme le linalol et les phtalates.

Enfin, ces produits contiennent également des substances problématiques pour l’environnement. Par exemple, l’isopenthane, qui permet de faire gonfler la mousse, est très toxique pour la faune et la flore aquatiques. Quant à l’huile de palme, présente dans la composition d’un grand nombre de mousses à raser, les conséquences désastreuses de sa production en termes de déforestation et de destruction de la biodiversité ne sont malheureusement plus à prouver.

Quelle est la composition des savons de rasage ?

Notre priorité est double : sélectionner des produits respectueux de l’environnement et de votre santé. Par conséquent, nous choisissons des savons de rasage naturels, avec un maximum d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Les savons de rasage naturels contiennent généralement des huiles et des beurres végétaux, comme l’huile de noix de coco, l’huile de ricin, l’huile d’avocat ou encore le beurre de karité. Des tensioactifs doux rentrent également dans leur composition, comme le cocoate de sodium dérivé de l’huile de coco : ils permettent au savon de mousser sans toutefois être irritants comme certains tensioactifs présents dans les produits cosmétiques industriels.

On trouve également des huiles essentielles, pour leurs arômes et leurs multiples propriétés bienfaisantes, ainsi que de l’argile, qui a des vertus apaisantes pour la peau.

Comment utiliser et appliquer le savon de rasage ?

Le savon de rasage s’utilise généralement avec un blaireau, cette brosse que nos pères et nos grands-pères utilisaient quasi quotidiennement. Certains savons sont toutefois spécialement conçus pour s’appliquer directement sur la peau : il suffit alors de frotter le pain de savon contre ses joues, ses jambes ou toute autre zone du corps que l’on souhaite raser, pour voir apparaître une mousse onctueuse et épaisse.

Pour les savons de rasage qui nécessitent l’utilisation d’un blaireau, voici les étapes à suivre :

  • Humidifiez le blaireau
  • Passez-le plusieurs fois sur le savon
  • Faites monter la mousse
  • Déplacez-la dans un bol ou bien placez préalablement le savon dans un bol

Le blaireau ne doit pas être trop humidifié pour obtenir une mousse dense. Mieux vaut le réhumidifier en plusieurs étapes jusqu’à l’obtention d’une texture satisfaisante. La mousse doit avoir une bonne tenue, et rester dans la paume lorsque vous retournez votre main.

Ensuite, appliquez la mousse sur votre visage à l’aide du blaireau, en effectuant de petits mouvements circulaires. Le blaireau a une action légèrement exfoliante, aussi n’hésitez pas à prolonger cette phase pendant deux ou trois minutes pour aider votre peau à se débarrasser des cellules mortes et pour bien ramollir les poils.

Commencez par passer le blaireau sur votre menton, puis sur votre cou, vos joues et enfin votre moustache. Procédez ensuite au rasage puis rincez et appliquez un soin hydratant.

Comment conserver votre savon de rasage ?

Après utilisation, rincez bien votre savon pour le débarrasser de la mousse et des éventuels poils du blaireau qui s’y seraient déposés.

Placez-le ensuite à l’abri de l’humidité et laissez-le sécher. Un porte-savon classique, avec un système d’évacuation de l’eau, sera parfait pour votre savon de rasage.

Rincez et essorez les poils de votre blaireau, et faites-le sécher la tête en bas pour que l’eau ne ruisselle pas jusqu’au bois du manche, qui finirait par s’abimer. Il existe des supports prévus spécialement pour fixer le blaireau à l’envers.

Quel soin naturel appliquer sur sa peau après le rasage ?

Il est indispensable d’éviter à tout prix les lotions contenant de l’alcool. Celui-ci irrite la peau, qui est encore plus sensible après le rasage et peut présenter des micro-coupures.

Privilégiez des huiles végétales, comme l’huile d’amande douce ou l’huile d’avocat pour les peaux sèches, ou encore l’huile de carotte ou de jojoba pour les peaux mixtes à grasses. Pensez également à l’aloe vera, qui convient à tous les types de peaux et possède des vertus cicatrisantes, hydratantes et apaisantes.

Vous pouvez également fabriquer votre propre soin après-rasage maison en mélangeant :

  • 90 gouttes de macérât huileux de calendula
  • 30 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas
  • 20 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Appliquez seulement quatre à cinq gouttes de ce mélange apaisant après le rasage, en faisant de temps en temps une pause de quelques jours pour reposer votre peau.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés