Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Pour emporter
  4. Couvert pique-nique

Couvert pique-nique

Pour faciliter les repas à emporter, les industriels ont rapidement eu recours à des couverts en plastique. Bien que pratiques, ils sont aussi extrêmement polluants. Et pour cause, on les retrouve dans la nature, sur les plages et par ricochet, dans les océans. Leur utilisation dépasse rarement l’heure, c’est pourquoi il était urgent de trouver des solutions alternatives plus écologiques.

La petite histoire des couverts

Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que les couverts à proprement parler ont fait leur apparition sur une nappe. Auparavant, certains ustensiles étaient utilisés pour manger, notamment ce qui pourrait aujourd’hui s’apparenter à une cuillère. En effet, durant la préhistoire, les coquillages étaient utilisés pour porter la nourriture à la bouche, puis au Paléolithique, les premières cuillères étaient faites d’os et de bois. Au Néolithique, c’est la céramique, avant que l’acier la nacre, l’étain, l’argent, la porcelaine, etc., qui sont privilégiés, avant que l’inox ne devienne le matériau de conception majeur.

Les fourchettes sont apparues en 1056 en Italie et créées spécifiquement pour manger des pâtes ou découper de la viande. En France, la fourchette arrive en 1576, mais ne sera pas systématiquement utilisée. En effet, les divers rois de France et notamment Louis XIV préféraient manger avec les doigts, ce qui fait que tout le monde devait faire comme lui. De plus, le clergé la considérait comme l’objet du diable, car elle incitait à la gourmandise. Il a fallu attendre le siècle des Lumières pour que l’utilisation de la fourchette se démocratise.

Quant aux couteaux, leur apparition date d’il y a environ 25 000 ans. Ils étaient confectionnés en os ou en métal, puis en acier au temps des Romains. Ce n’est qu’au XIVe siècle qu’ils viennent se poser sur les tables avec un bout arrondi pour différencier les usages avec les couteaux de chasse ou les armes.

Suivant les civilisations, ce qu’on appelle couverts change du tout au tout. En effet, en Asie par exemple, les couverts se résument essentiellement à des baguettes ou des cuillères larges en céramique ou porcelaine.

Les couverts sont donc des instruments facilitant la façon de s’alimenter à table. Au fil du temps, l’inox est devenu le matériau favori pour la conception des couverts. Cela étant, devenus très communs, quelques produits se démarquent en étant fabriqués avec des manches en bois ou en corne.

L’utilisation des couverts réutilisables

Avec l’arrivée en fanfare des fastfoods, les couverts jetables se devenue monnaie courante. Vendus au grand public, ils sont très fréquemment utilisés par les particuliers lors d’évènements en petit comité (anniversaires, pique-niques, repas à l’extérieur, etc.).

Face à l’urgence écologique et à l’invasion de plastique partout dans la nature et océans, les autorités publiques ont alerté sur la nécessité de se tourner plutôt vers des alternatives. C’est ainsi que les couverts réutilisables sont alors timidement mis sur le marché.

Alternativi a déniché différents types de couverts réutilisables, parfaits pour les petites et grandes occasions, ils sauront se faire une place de choix dans votre cuisine et remplacer aisément les couverts jetables.

Les caractéristiques des couverts réutilisables

Les couverts réutilisables sont déjà plus ou moins ceux que l’on utilise au quotidien. Ils se lavent et l’on s’en ressert des milliers de fois. Mais s’ils sont pratiques pour une utilisation domestique, il peut parfois être complexe de les amener dans son sac, en vue de les sortir pour un repas froid le midi ou autre. Cela étant, c’est une habitude qui se prend facilement et qui ne génère aucun déchet ! Néanmoins, se balader avec un couteau dans un sac peut être suspect et peu pratique dans certaines circonstances (aéroport par exemple).

C’est pourquoi les couverts réutilisables ou jetables, mais écologiques sont devenus une alternative plus appropriée et sans danger. Constitués de bois (souvent du bambou) ou de matières recyclés (son de blé), ces couverts sont parfaits pour être glissés dans un sac. Ils s’utilisent au bureau, durant les pique-niques, pour des anniversaires pour lesquels l’on n’a pas envie de faire la vaisselle faute d’invités trop nombreux, etc.

Certains se lavent et se réutilisent presque indéfiniment. C’est notamment le cas des sets de couverts en bambou. Ils sont parfaits pour emporter et pour être utilisés au bureau ou lorsque vous mangez dehors. A contrario, il existe aussi des couverts compostables, confectionnés en son de blé et polylactide. Ils s’utilisent une fois, puis se compostent sans aucun problème.

Bien sûr, il existe d’autres alternatives réutilisables, mais beaucoup moins écologiques, comme les couverts en plastique. Ceux-ci aussi s’utilisent presque à l’infini, mais ils ne seront ni biodégradables, ni compostables et mal recyclés.

Comment choisir ses couverts réutilisables ?

Alors, on ne va pas vous mentir. Si vous pouvez prendre un couteau, une fourchette et une cuillère de chez vous pour manger le midi à l’extérieur, c’est une excellente chose. Vous n’avez nul besoin d’investir dans des couverts réutilisables puisque vous en possédez déjà !

En revanche, si pour des raisons quelconques, vous promener avec un couteau de cuisine dans le sac vous met mal à l’aise, vous pouvez alors opter pour des couverts réutilisables moins voyants. Disons que pour manger dehors le midi, vous pouvez tout à fait opter pour un set de couverts en bois. Ils sont légers, pratiques, écologiques et non dangereux.

Si vous mangez que très rarement à l’extérieur et que vous souhaitez malgré tout vous équiper « au cas où » de couverts réutilisables, nous vous conseillons d’opter pour des produits compostables. Ils sont plus économiques et tout aussi pratiques.

Enfin, sachez que pour les pique-niques, les repas entre amis, etc., vous pouvez tout à fait opter pour des couverts réutilisables en inox. Toutefois, si vous n’avez pas envie d’avoir à faire la vaisselle, le meilleur compromis reste d’utiliser des produits jetables, mais biodégradables.

Les diverses utilisations possibles des couverts réutilisables

On ne va pas faire tout un discours sur le fait que la fourchette sert à piquer, le couteau à couper et la cuillère à transporter des aliments liquides ou très petits jusqu’à la bouche. Tout le monde ou presque sait aujourd’hui utiliser des couverts, car nous en avons tous chez nous.

Mais qu’en est-il des couverts réutilisables écologiques ? Vous savez, ceux en bois ou en d’autres matières peu communes… Comment les lave-t-on ? Comment les stocker pour les faire durer, etc. ? Nous vous expliquons tout !

Les couverts réutilisables en bois (généralement en bambou) ont une durée de vie très longue. Ils s’utilisent donc comme des couverts classiques pour ce qu’il en est des repas. Il existe des produits avec une finition à base d’huile alimentaire et d’autres pas (simplement poncés). Celle-ci n’altère pas le goût des aliments, son rôle consiste à donner un meilleur aspect aux couverts, tout en servant de film protecteur contre l’humidité. Pour le lavage, les couverts en bambou ne doivent pas tremper dans l’eau et être nettoyés à la main de préférence, plutôt qu’au lave-vaisselle.

En quoi les couverts en bambou sont-ils utiles ? C’est très simple. Déjà leur poids est minime comparé à des couverts en inox. Ensuite, ils sont aussi généralement plus petits. La question de l’esthétisme joue également un grand rôle dans le fait d’utiliser ce type de couverts réutilisables. Enfin, ils font leur effet auprès des collègues ou amis lorsqu’ils sont sortis en public ! Petit plus, le bout arrondi du couteau évite les blessures si vous devez chercher vos couverts au fond de votre sac.

Un exemple concret : vous sortez manger entre midi et deux et vous décidez de vous arrêter dans un food-truck avec vos collègues pour profiter du beau temps. Sur place (ou à emporter), vous avez la possibilité de sortir vos couverts en bambou pour manger votre plat. Au final, vous n’utilisez pas de couverts en plastique et en plus vous faites saliver de jalousie vos collègues !

Les couverts en son de blé sont plutôt appropriés aux pique-niques en famille ou aux repas entre amis. En effet, vendus en lots, ils se prêtent très bien à ce type d’évènements à moyenne ou grande échelle. Constitués de son de blé et de bioplastiques, ils sont écologiques et totalement biodégradables. En d’autres termes, oui, ils sont jetables, mais ne causeront aucun tort à la planète ni aux animaux.

De nombreux professionnels proposent aussi maintenant ce type de couverts pour leur clientèle. Qu’il s’agisse de Food Trucks, d’enseignes d’alimentation à emporter, de fastfoods, etc., les couverts en plastique végétal séduisent les enseignes les plus écologiques.

Pour les utiliser, rien de plus simple : mangez tout simplement avec. Ils résistent très bien aux aliments chauds comme froids. Après utilisation, il suffit de les recycler ou de les mettre au compost (ils sont biodégradables). Voilà !

Donc si vous avez l’anniversaire de mamie Josy à fêter en famille et si la vaisselle n’est pas trop votre activité préférée, optez pour de la vaisselle biodégradable et ses couverts assortis ! Plus besoin d’avoir recours à des solutions polluantes et nocives pour la santé.

De même, si vous organisez un barbecue avec les voisins, sortez l’artillerie lourde ! Mettre les couverts en son de blé sur la table, c’est l’assurance de piquer leur curiosité ! Alors ? Aurez-vous l’audace d’essayer ?!

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés