Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Beauté / Hygiène
  4. Lingette démaquillante

Lingette démaquillante

Les disques ou carrés de coton jetables sont certes pratiques, mais ils représentent une source de pollution non négligeable et leur impact environnemental est considérable. Ils sont utilisés quelques secondes ou minutes avant de finir à la poubelle. Pour prendre soin de votre peau, les lingettes démaquillantes lavables sont une excellente alternative. Durables et réutilisables, elles nettoient votre peau en douceur sans polluer et vous permettent de réaliser des économies.

La salle de bains est l’une des pièces les plus polluantes de notre habitation. Produits cosmétiques en flacons, tubes de dentifrice, brosse à dents en plastique : nous générons énormément de déchets. Les disques de coton utilisés pour se démaquiller ne font pas exception. Heureusement, il existe des alternatives réutilisables : les lingettes démaquillantes lavables. Comment se présentent-elles ? Sont-elles efficaces ? Comment les entretenir ?

La pollution liée aux disques de coton jetables

D’après le site Planétoscope, qui permet d’obtenir des statistiques en temps réel, 233 lingettes jetables sont utilisées chaque seconde en France, soit un total de 7,3 milliards d’unités par an. Les disques de coton ne pèsent que quelques grammes, mais ont un impact très lourd sur l’environnement.

La culture du coton nécessite beaucoup d’eau, sans compter les pesticides dans le cas du coton non bio. Un quart des pesticides utilisés dans le monde, et 12 % des insecticides, le sont pour la culture du coton, qui ne représente pourtant que 2,4 % de la surface agricole mondiale. La fabrication et le transport des disques en coton sont énergivores et à l’origine d’émissions de gaz à effet de serre (GES). De plus, de nombreux produits chimiques sont utilisés pour leur blanchiment.

Sachant qu’un disque de coton n’est utilisé que quelques minutes, voire quelques secondes avant d’être jeté, il paraît indispensable de se tourner vers des alternatives durables. Bonne nouvelle : de plus en plus de marques se lancent dans la fabrication de lingettes démaquillantes lavables et réutilisables !

L’importance du démaquillage

Durant la journée, la poussière, la pollution, le sébum et les cellules mortes s’accumulent à la surface de notre peau, qui entame chaque nuit un processus de régénération. Si elle n’est pas nettoyée, ou si les pores sont bouchés par le fond de teint et la poudre, elle ne peut pas procéder à cette phase de récupération et réagit en produisant des comédons ou des boutons. Des rougeurs et des irritations peuvent également apparaître.

Le démaquillage est un soin, même lorsqu’il est uniquement fait à l’eau et ce, que la peau ait ou non été maquillée dans la journée. Ce rituel de nettoyage est donc à adopter chaque soir, quelles que soient vos habitudes cosmétiques ! La peau devient rapidement plus saine, le teint plus éclatant et vous avez moins besoin de recourir à des crèmes et des soins pour lutter contre la sécheresse ou les imperfections.

Le démaquillage des yeux et des cils est lui aussi très important pour éviter l’apparition de problèmes comme la casse ou la chute des cils, ou l’irritation des yeux due par exemple à des débris de mascara, qui se solidifie et se fragmente. De plus, le contour de l’œil est une zone très sensible, où la peau est fine et nécessite d’être protégée.

Les points forts des lingettes lavables et réutilisables

Les lingettes démaquillantes réutilisables et lavables présentent de nombreux avantages. Voici les principaux.

Économiques et écologiques

Les disques de coton jetables sont utilisés très peu de temps avant d’être jetés. Ils sont donc responsables d’une pollution non négligeable et leur bilan carbone est très élevé. En les remplaçant par des lingettes réutilisables, vous réduisez vos déchets et réalisez des économies. Les lingettes lavables, qu’elles soient en microfibre, en bambou, ou en coton tissé bio sont réutilisables en moyenne 300 fois. Une seule lingette lavable, utilisée quotidiennement, peut donc durer presque une année, beaucoup plus si vous faites une rotation avec plusieurs lingettes, ce qui est bien sûr recommandé pour avoir le temps de les laver et les sécher entre deux utilisations.

Respectueuses de votre peau

Les lingettes lavables sont souvent plus douces pour la peau que les disques ou carrés de coton jetables, qu’il faut frotter sur le visage pour ôter le maquillage, ce qui peut irriter l’épiderme. Les lingettes en microfibre, par exemple, absorbent le maquillage : il n’est pas nécessaire de frotter pour nettoyer la peau, le démaquillage se fait tout en douceur et surtout, sans produit démaquillant ! Il suffit de passer la lingette sous l’eau puis sur son visage pour nettoyer sa peau et retirer à la fois le maquillage, les résidus de pollution et l’excès de sébum. Vous réalisez donc encore plus d’économies.

Polyvalentes

Les lingettes réutilisables sont certes utiles pour le démaquillage, mais elles peuvent aussi servir à nettoyer les fesses de bébé, surtout lorsqu’elles sont en coton bio doux ou en bambou par exemple, avec une face absorbante. Elles sont moins irritantes que le coton jetable et infiniment moins polluantes que les lingettes à usage unique spécialement destinées au change des tout-petits. Autre avantage : vous ne risquez pas d’être en rupture de stock en cas d’oubli au moment des courses ! Vos lingettes sont réutilisables des centaines de fois, ce qui vous évite de devoir penser à en racheter en permanence.

Ces petits carrés de tissu peuvent aussi vous aider à nettoyer rapidement votre plan de travail, essuyer une trace de café sur la table ou encore éponger un verre accidentellement renversé. Elles remplacent donc aussi bien les carrés démaquillants que les lingettes multi-usages industrielles ou les lingettes pour bébé, le tout sans polluer et pour une somme modique.

Quels sont les différents types de lingettes démaquillantes lavables ?

Lingettes en coton, bambou ou microfibre

Il existe des lingettes lavables et réutilisables toutes simples en coton bio tissé ou encore en molleton pour une meilleure capacité d’absorption. Certains modèles sont composés de deux faces, une face en coton tissé tout simple et une face en tissu éponge pour ôter plus facilement le maquillage.

Le bambou, et plus exactement la viscose issue de la transformation du bambou, est une autre option possible. Obtenue à partir d’une plante écologique qui nécessite peu d’eau et aucun pesticide, la viscose de bambou est plus absorbante, plus souple et plus résistante au lavage que le coton. Ultra doux, ce textile n’irrite pas et vous démaquille délicatement. Il est idéal pour les peaux sensibles.

Les lingettes démaquillantes lavables existent aussi en tissu microfibre. Elles sont particulièrement efficaces pour démaquiller sans avoir à ajouter de produit. Le tissu microfibre absorbe les liquides et les produits gras, en étant tout simplement humidifié. Ces lingettes sont parfaites en voyage pour ne pas avoir à transporter de démaquillant dans son sac à dos et se nettoyer le visage en fin de journée, même lorsqu’on n’a pas utilisé de maquillage.

Gants démaquillants

Très agréables à utiliser, les gants démaquillants sont une alternative intéressante aux lingettes. Ils sont faciles à manipuler et permettent de se nettoyer le visage plus rapidement grâce à la surface de tissu utilisé. Lavables et réutilisables, ils peuvent être en fibres de bambou, ou composés de deux faces, une face en microfibre et une face en bambou par exemple. Dans ce cas, la face en viscose de bambou sert à appliquer le démaquillant ou le savon, et la face en microfibre à rincer son visage à l’eau.

L’éponge de konjac

Le konjac est une plante originaire d’Asie du Sud-Est, dont la racine est consommée dans cette région depuis des siècles pour ses nombreuses vertus : riche en fibres, le konjac facilite le transit ; il est peu calorique et très nourrissant. Il aiderait également à diminuer le taux de cholestérol et le taux de glucose dans le sang.

Cette racine permet aussi de fabriquer une éponge, qui est depuis longtemps utilisée en Asie pour la toilette des bébés tant elle est douce pour la peau. L’éponge de konjac, 100 % végétale et naturelle, a une durée de vie d’environ trois mois, et peut être utilisée avec ou sans produit démaquillant. Il suffit de la passer sous l’eau chaude pour la faire gonfler, puis de la passer sur son visage en faisant des petits mouvements circulaires. Elle doit ensuite être de nouveau rincée, essorée et suspendue pour sécher correctement entre deux utilisations.

Comment laver les lingettes réutilisables ?

Pour laver vos lingettes après utilisation, il convient avant tout de vous reporter aux indications du fabricant. Toutefois, de manière générale, les lingettes sont lavables entre 30 et 60 °C, idéalement à 40 °C, dans un filet de lavage qui peut également servir à les stocker et à les transporter. Vous pouvez sans problème les laver avec le reste de votre linge.

Une fois par mois, il est recommandé de procéder à un grand nettoyage en faisant tremper les lingettes réutilisables dans une bassine contenant un litre d’eau, l’équivalent d’un verre de vinaigre blanc et deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Laissez-les une nuit pour une bonne désinfection puis passez-les à la machine.

Si juste après utilisation vos lingettes sont tachées, passez-les sous l’eau froide en frottant avec du savon de Marseille, rincez et mettez de côté en attendant la prochaine machine.

Pour compléter votre salle de bain zéro déchet, vous pouvez découvrir nos shampoings solides et nos savons !

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 50 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés