Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Beauté / Hygiène
  4. Culotte menstruelle

Culotte menstruelle

Un tiers des femmes subissent des allergies liées à la composition des serviettes hygiéniques jetables. Née en 2012 aux États-Unis et de plus en plus populaire, la culotte menstruelle est une révolution. Composée de plusieurs épaisseurs de différents tissus, chacun ayant des propriétés spécifiques, la culotte de règle s’enfile le matin et vous protège pendant de longues heures. Elle est confortable, sécurisante et zéro déchet ! Découvrez nos culottes menstruelles en coton bio.

Culotte menstruelle : comment ça marche ?

Il existe de nombreuses marques et chaque culotte de règles a une composition spécifique. Néanmoins, toutes sont conçues sur le même principe de superposition de couches de tissus, qui absorbent et retiennent le sang. Voici les différents éléments qui constituent une culotte menstruelle :

  • Le topper, à savoir le tissu qui est directement en contact avec la peau, est absorbant, respirant et doux. Il s’agit très souvent de coton bio.
  • La partie centrale doit permettre de capter et de retenir le sang : elle peut être en coton, mais aussi en fibres de bambou ou d’eucalyptus par exemple.
  • Le fond de la culotte doit être imperméable pour contenir le sang et éviter les fuites et les taches, tout en étant respirant afin d’éviter la macération et l’inconfort. Il est très souvent en PUL, du polyester enduit de polyuréthane.
  • Enfin, l’extérieur de la culotte peut être en coton ou en matière synthétique comme le lycra. À vous de choisir le tissu au contact duquel vous êtes à l’aise.

Pendant combien de temps peut-on porter une culotte de règle ?

Comme toujours en matière de protection hygiénique, tout dépend de votre flux. Toutefois, pour les flux légers, moyens et même abondants, les culottes de règles vous protègent généralement pendant 12 heures. De plus, il existe différents modèles, conçus pour différents flux et plus ou moins absorbants. Pour les femmes ayant des règles hémorragiques, il est en revanche préférable d’utiliser une cup ou un tampon en complément, du moins en début de cycle.

Les culottes pour flux légers à moyens absorbent l’équivalent de deux tampons, et les culottes pour flux abondants remplacent jusqu’à trois ou quatre tampons. Vous enfilez votre culotte le matin, et vous l’oubliez jusqu’au soir, le plus souvent sans avoir à changer de protection en plein milieu de la journée.

Y a-t-il une sensation d’humidité ?

Tout comme avec une serviette, et à la différence des protections intravaginales comme les tampons et les cups, le sang s’écoule librement. Par conséquent, vous sentez votre flux, mais cette sensation d’humidité disparaît très rapidement, dès que le sang est absorbé par la culotte. Toutefois, si l’humidité ne disparaît pas, c’est probablement qu’il est temps de changer de culotte !

Les culottes menstruelles sont-elles confortables ?

À la différence des serviettes hygiéniques, qui se déforment parfois à l’arrière, peuvent glisser ou se décoller notamment au niveau des ailettes, les culottes menstruelles ne bougent pas, épousent parfaitement vos mouvements et ne forment pas de plis. Elles se font oublier jusqu’au soir, et c’est précisément ce qu’on attend d’une protection intime.

Le fond de la culotte est bien sûr un peu plus épais qu’une culotte classique, mais il n’y a pas de sensation de couche comme avec une serviette hygiénique. Chez certaines marques, le fond est même plus fin qu’une serviette hygiénique, sans rien perdre de ses capacités d’absorption.

Et l’esthétique, dans tout ça ?

Si les premières culottes de règles n’étaient franchement pas un summum d’élégance, les marques ont fait de gros progrès et il existe désormais plusieurs modèles. Des coupes classiques, shorty ou tanga, de la dentelle, des couleurs… L’aspect esthétique est désormais pris en compte au même titre que le confort et l’efficacité. À noter : les culottes menstruelles ne sont pas plus visibles à travers les vêtements que les culottes normales.

Comment s’équiper durablement ?

Vous êtes un peu sceptique et vous ne savez pas si ce type de protection périodique est fait pour vous ? Commencez donc par acheter une seule culotte, et essayez-la au calme chez vous, pour vous familiariser avec le produit sans être tentée de vérifier toutes les deux minutes l’absence de fuite. Vous pourrez ainsi vérifier la durée exacte pendant laquelle la culotte reste efficace en fonction de votre flux, et vous faire une meilleure idée du nombre total de culottes à acheter pour un cycle complet.

Convaincue ? Vous pouvez investir dans plusieurs culottes. Idéalement, il vous en faut au moins 4 pour pouvoir alterner facilement, le temps de laver et sécher les culottes utilisées. Mais tout dépend bien sûr de votre flux, du nombre d’heures pendant lesquelles la capacité d’absorption de la culotte menstruelle reste optimale et par conséquent du nombre de culottes utilisées au cours d’une journée. Vous pouvez aussi acheter deux modèles spécialement conçus pour être plus absorbants, à utiliser pendant les deux premiers jours de vos règles, et deux autres adaptés aux flux légers lorsque vous êtes en fin de cycle. Les culottes menstruelles peuvent également se porter la nuit.

Comment laver et entretenir une culotte de règles ?

Rassurez-vous, rien de très contraignant ! Lorsque vous rentrez chez vous en fin de journée et que vous changez de culotte, rincez la culotte usagée sous l’eau froide (attention à bien utiliser de l’eau froide pour ne pas figer le sang), et pressez-la pour qu’elle dégorge bien. Vous pouvez aussi la mettre à tremper pendant 30 minutes dans une bassine d’eau froide, mais cette étape n’est pas obligatoire.

Ensuite, il vous suffit de la glisser dans la machine à laver avec le reste de votre linge, généralement à 30 °C maximum. Pas d’inquiétude : votre linge ne sera pas taché. Dans tous les cas, reportez-vous aux consignes d’entretien du fabricant. L’idéal est de les laver dans un filet à linge ou une taie d’oreiller pour qu’elles ne s’abiment pas avec le frottement des autres vêtements souvent plus lourds, comme les jeans par exemple. Mais cette précaution n’est pas spécifique aux culottes menstruelles : elle est recommandée pour toutes les pièces de lingerie.

Évitez d’utiliser de l’adoucissant, qui peut à la longue diminuer les capacités d’absorption des culottes menstruelles, et ne les passez pas au sèche-linge. En raison de leur composition et des multiples couches de tissus qui assurent l’absorption du sang, les culottes peuvent mettre jusqu’à 24 heures à sécher. Il est donc utile d’en acheter une quantité suffisante pour pouvoir respecter le temps de séchage.

Quel est le budget nécessaire ?

Une culotte menstruelle coûte entre 30 et 40 € selon la marque, le modèle et la composition. Un ensemble de 4 culottes vous reviendra donc à 150 € environ. Un paquet de 20 serviettes hygiéniques jetables coûte en moyenne 5 €. Sachant qu’une serviette jetable doit être changée au minimum toutes les six heures, il vous faudra au moins 4 serviettes par jour, 20 en tout si vos règles durent 5 jours. Il vous en coûtera 60 € à l’année, et 300 € pour 5 ans.

Les culottes menstruelles ont une durée de vie moyenne de 5 ans, voire plus selon la fréquence d’utilisation et le nombre de lavages. Avec un investissement de 150 € pour 4 culottes de règles, vous économisez donc 150 € sur 5 ans. Le budget de départ n’est pas négligeable, mais le coût est finalement amorti et rentabilisé. Il est aussi possible de s’équiper progressivement en achetant une ou deux culottes supplémentaires chaque mois par exemple.

Les culottes de règles sont-elles odorantes ?

Il n’y a aucun risque de mauvaise odeur avec les culottes menstruelles, contrairement aux serviettes hygiéniques jetables qui ne sont pas assez respirantes et dont les substances chimiques mêlées à la macération du sang sont responsables des mauvaises odeurs. Les tissus utilisés pour les culottes de règles ne contiennent pas de produits chimiques et sont respirants : il n’y a donc ni macération ni odeur !

Conviennent-elles pour les fuites urinaires ?

Bien que ce ne soit pas leur fonction première, de nombreuses femmes les utilisent pour les fuites urinaires légères. Il n’y a aucune contre-indication !

Les culottes menstruelles sont-elles écologiques ?

Qu’elles soient à 95 % composées de coton bio ou qu’elles contiennent davantage de fibres synthétiques, les culottes de règles sont par essence écologiques, car elles sont durables, réutilisables et s’inscrivent dans une démarche zéro déchet. Une femme utilise au cours de sa vie plus entre 10 et 12 000 protections périodiques jetables. Constituées en grande partie de plastique, sans compter les emballages, ces protections sont enfouies, incinérées, voire parfois délaissées en pleine nature, et rejoignent les océans où elles se décomposent en microparticules nocives pour la faune et la flore marines.

Avec les culottes menstruelles, pas de déchet et donc pas de pollution : une culotte dure cinq ans en moyenne, soit l’équivalent de 1200 serviettes hygiéniques qui ne seront ni fabriquées, ni transportées, ni jetées. Grâce aux culottes de règles, vous contribuez à lutter contre la pollution en général et contre la pollution plastique des océans en particulier. Le tout en vous sentant à l’aise, bien protégée et à l’abri de toute substance chimique potentiellement nocive !

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés