Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

0231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Shop
  3. Marques
  4. Druydès

Druydès

La marque de cosmétiques solides Druydès a été fondée en 2017 par deux Dijonnaises, Fanny Preney et Gwendoline Bressand. Les produits sont sans allergènes et respectueux de l’environnement. Découvrez ici notre gamme de shampoings solides naturels pour adultes et enfants.

À l’origine de la marque Druydès

La marque Druydès est née en 2017 de la rencontre entre Fanny Preney, alchimiste et ex-rédactrice web, et Gwendoline Bressand, chimiste. Les deux femmes dijonnaises entrent en contact par l’intermédiaire d’une savonnière, et décident de mettre en commun leur passion pour les cosmétiques naturels et les légendes arthuriennes. La marque Druydès voit le jour moins d’un an après leur rencontre.

Outre leur goût pour les cosmétiques naturels, Fanny Preney et Gwendoline Bressand partagent à titre personnel une même problématique : les allergies. Gwendoline Bressand cumule une trentaine d’allergies différentes, et Fanny Preney s’est initiée à la fabrication de cosmétiques naturels pour soulager les problèmes de peau de ses enfants.

« Avant je travaillais chez moi, pour mes enfants. Je leur fabriquais leurs cosmétiques, comme ils ont des allergies alimentaires et des allergies de contact, et aussi des problèmes de peau comme le psoriasis et l’eczéma », déclarait Fanny Preney au micro de France 3 Bourgogne Franche-Comté en 2018.

Les cosmétiques solides élaborés par les deux femmes sont donc à la fois écoresponsables et sans allergènes, pour respecter les peaux les plus sensibles.

Pourquoi Druydès a fait le choix de fabriquer des cosmétiques solides ?

C’est le souhait de créer une marque respectueuse de l’environnement qui a guidé les deux entrepreneures sur le chemin des cosmétiques solides. « Un shampoing liquide est formulé à environ 80 % d’eau et la bouteille qui le contient en est tout autant constituée, ce qui est déjà une grosse problématique », explique Gwendoline Bressand.

Par ailleurs, le plastique des flacons de cosmétiques est très peu recyclé, et cause un sérieux problème de gestion des déchets. Ces flacons, une fois vides, doivent donc être acheminés dans une décharge où ils sont enfouis ou incinérés, ce qui n’est pas sans conséquence pour l’environnement. Il n’est pas rare non plus de les retrouver dans les océans, où ils finissent leur course et polluent pendant des décennies.

Les cosmétiques solides présentent l’avantage de nécessiter peu d’eau et d’énergie. Par ailleurs, ils s’intègrent parfaitement dans une démarche zéro déchet, puisqu’ils n’ont pas besoin d’être conditionnés dans des flacons en plastique.

Druydès et le zéro déchet

Le zéro déchet est une démarche qui occupe une grande place dans la vision entrepreneuriale des deux fondatrices de Druydès. Elles se sont doublement engagées dans cette voie, d’une part en fabriquant des cosmétiques solides, d’autre part en mettant au point un packaging spécifique.

En effet, Fanny Preney et Gwendoline Bressand n’ont pas voulu se contenter d’un emballage en papier ou en carton recyclé. Elles ont donc mis au point un packaging à base de papier ensemencé. Les boîtes dans lesquelles sont livrés les cosmétiques solides sont conçues à partir d’un papier éthique, d’origine européenne, qui est ensemencé par un maître artisan papetier avec des graines de fleurs bio.

Pour résumer, lorsque vous recevez votre shampoing solide Druydès, vous pouvez mettre l’emballage en terre : entièrement biodégradable, le papier se désagrège et libère des graines. Avec un peu d’eau et de patience, le packaging se transforme donc… en fleur ! Aucune colle n’est utilisée pour ces boîtes qui sont assemblées selon la technique de l’origami, et les encres sont végétales.

Druydès propose également l’achat en vrac, ainsi que la livraison dans des boîtes compostables réalisées à partir de résidus d’agrumes, récupérées localement par le fabriquant.

Quelle est la composition des shampoings solides Druydès ?

Les shampoings solides pour adultes et enfants sont fabriqués à partir d’huiles et de beurres végétaux, ainsi que de poudres de plantes ayurvédiques. Comme l’explique le site de la marque, ils n’ont pas vocation à sentir bon ou à avoir des couleurs « glamour » : ils sont fabriqués à partir de matières premières brutes, de qualité, qui n’ont pas été traitées et désodorisées.

Les odeurs sont donc 100 % naturelles et plus ou moins plaisantes, mais ne restent pas sur les cheveux. De plus, dans le but de n’utiliser aucune substance allergène, les cosmétiques solides Druydès ne contiennent aucune huile essentielle.

Quant à la couleur des cosmétiques, il s’agit ni plus ni moins de la couleur des plantes utilisées. Les shampoings solides Druydès ne contiennent aucun parfum ou colorant.

Quel tensioactif utilise la marque Druydès ?

Pour qu’un shampoing solide ait une base lavante et un pouvoir moussant, il est indispensable qu’il contienne un certain pourcentage de tensioactif. Dans les shampoings industriels, il s’agit de tensioactifs sulfatés, extrêmement irritants pour la peau et polluants pour l’environnement. On peut par exemple citer le très connu Sodium Laureth Sulfate.

De nombreuses marques de cosmétiques solides bio ont recours à un tensioactif plus doux, le Sodium Cocoyl Isethionate (SCI), dérivé de l’huile de coco. La marque Druydès a dans un premier temps eu recours à ce tensioactif non sulfaté, avant de décider de le remplacer par un tensioactif encore plus doux, 100 % biodégradable et 100 % issu de la noix de coco : le Sodium Lauroyl Methyl Isethionate (SLMI) qui, contrairement à ce que son nom laisse entendre, n’a rien à voir avec le Sodium Laureth Sulfate.

Le SLMI ne contient pas de sulfate, est respectueux de l’organisme et ne pollue pas l’environnement.

De nombreuses récompenses

Les produits de la marque Druydès ont obtenu de nombreuses récompenses. En 2017, la marque a obtenu le troisième Prix régional de l’Entrepreneuriat au féminin, puis le PCD Awards catégorie Développement durable en 2018. Druydès a également été labellisée marque Slow Cosmétique en 2018.

Les deux femmes travaillent au développement d’une gamme de déodorants et de cosmétiques solides, et ont par ailleurs lancé une gamme de shampoings solides naturels pour animaux sous la marque Dahü.

Tous les cosmétiques solides Druydès sont végans, sans produit ni sous-produit d’origine animale et non testés sur les animaux. Ils ne contiennent pas d’huile de palme, pas de parabènes, pas de silicones ou d’ammoniums quaternaires, et pas non plus de paraffine ou autres dérivés du pétrole.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 45 €
Retours facile et offert
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés