1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Maison
  4. Do It Yourself

Do It Yourself

Cosmétiques, produits ménagers, déco, couture, cuisine, jardin et même informatique, mécanique ou écoconstruction... La tendance du DIY ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des années. Cette démarche écologique et économique qui consiste à faire soi-même revient de plus en plus dans les foyers. À tout âge le Do It Yourself séduit. Faire soi-même apporte alors des réponses concrètes face aux préoccupations environnementales et à la méfiance vis-à-vis des formules chimiques toxiques des produits industriels. Vous trouverez ici les ingrédients de base permettant de confectionner vos propres produits ménagers et DIY cosmétiques, mais aussi les ustensiles nécessaires à leur réalisation et à leur conservation.

Les nouveautés

Flacon pompe 300 ml

La droguerie écologique2,95 €

Soude en cristaux 500 g

La droguerie écologique3,09 €
Article de retour dans quelques jours.

Cire d’abeille 100 % naturelle en pépites 7 kg

La droguerie écologique192,50 €
Article de retour dans quelques jours.

Qu’est-ce que la tendance du DIY et pourquoi prend-elle de l’ampleur ?

Le DIY, de l’anglais Do It Yourself, signifie littéralement « fais-le toi-même ». Le DIY englobe « toutes les activités qui se substituent à une transaction marchande » selon Philippe Moati, professeur d’économie à l’Université de Paris-Diderot et cofondateur de L’Observatoire société et consommation (L’ObSoCo).

Si l’ère industrielle a marqué l’avènement des grosses usines et des productions à grande échelle, la tendance semble de plus en plus s’inverser avec un retour aux choses simples, réalisées au maximum soi-même. Un mélange de slow life et de décroissance.

Faire de ses propres mains était d’abord une pratique plutôt centrée sur le bricolage, le jardinage et la cuisine. Mais le DIY s’est étendu à tous les secteurs de la vie quotidienne, des DIY déco aux DIY mode, en passant par les accessoires ménagers et produits d’entretien jusqu’aux cosmétiques naturels. L’accès au numérique facilite grandement la démarche. Chez Alternativi nous vous proposons les matières premières pour vos DIY, mais aussi une rubrique complète DIY qui regorge d’articles explicatifs agrémentés de vidéos.

Si quelques mesures de précautions s’imposent, le seul véritable obstacle au DIY est un planning bien chargé dans lequel trouver le temps nécessaire pour réaliser ses propres produits du quotidien.

Y a-t-il des avantages à faire soi-même ?

Le Do It Yourself est une pratique fortement associée à la dimension écologique, mais elle réserve également d’autres bienfaits et bénéfices.

Faire des économies

Faire soi-même permet de réduire les coûts. En effet les seules dépenses concernent les matières premières, qui sont souvent utilisables plusieurs fois. Les coûts humains et matériels associés à la fabrication et à la commercialisation disparaissent tout simplement, notamment le paiement de la main-d’œuvre et le packaging.

Participer à un mouvement écoresponsable

La tendance du DIY entraîne une réduction de la consommation de masse. Elle signe le retour à la simplicité et au minimalisme. Le DIY fait aussi la part belle au respect de l’environnement, en favorisant le recyclage, le surcyclage et la réparation plutôt que le rachat systématique. Faire soi-même permet aussi de limiter les multiples contenants et notamment le plastique.

Adopter une tendance saine

Réaliser ses propres produits ménagers ou cosmétiques peut être le résultat d’une certaine méfiance par rapport aux compositions des produits industriels. Cette volonté de transparence pousse alors à réaliser des recettes plus naturelles, où chaque ingrédient est connu et soigneusement sélectionné. Fini la pétrochimie et les perturbateurs endocriniens avec le DIY.

Pratiquer une activité manuelle

À l’ère du numérique et de l’instantané, le DIY est une activité manuelle qui offre une pause. Des bienfaits pour le moral, liés autant à la pratique manuelle en elle-même qu’à l’utilité et à l’autonomie favorisées par le DIY.

Quel est l’ingrédient par excellence des DIY produits ménagers ?

Lorsque l’on s’attarde sur les ingrédients et les logos des bidons classiques des produits d’entretien de la maison, les informations ne sont pas réjouissantes. Des ingrédients toxiques pour les milieux aquatiques, des produits irritants pour les voies respiratoires, des risques de réactions allergiques sur la peau... En lieu et place de ces produits, il est possible de réaliser soi-même des versions plus saines et plus écologiques.

Assouplissant, lessive écologique, produit vaisselle solide ou liquide, pastilles pour lave-vaisselle, nettoyant multiusage, produit à vitres, déboucheur de canalisations et produit nettoyant pour w.c. Un ingrédient naturel ressort dans presque toutes ces préparations maison. Il s’agit du vinaigre blanc aussi appelé vinaigre d’alcool.

Le vinaigre blanc est fabriqué à partir d’eau et de sucre de betterave transformé en acide acétique. Malgré sa forte odeur, le vinaigre blanc n’est pas toxique, il ne pollue ni l’air ni l’eau. À la différence des substances chimiques des produits ménagers classiques qui émettent des composés organiques volatils.

Dans les DIY produits ménagers, le vinaigre blanc s’utilise dilué et associé à d’autres ingrédients. En plus d’être naturel et non toxique, c’est un produit peu onéreux. Le vinaigre blanc permet de nettoyer avec efficacité, sans polluer et sans se ruiner.

Quelles sont les précautions de base à respecter pour la réalisation de DIY cosmétique naturel ?

Avant de vous lancer dans la réalisation d’un DIY cosmétique naturel à la maison, il y a quelques précautions simples à appliquer pour l’hygiène et la sécurité.

  1. Commencez par un lavage des mains en bonne et due forme
  2. Privilégiez un plan de travail spacieux situé dans un endroit qu’il sera facile d’aérer
  3. Désinfectez les surfaces à l’alcool ménager
  4. Stérilisez vos ustensiles et récipients dans l’eau bouillante ou désinfectez-les
  5. Prévoyez un masque si vous utilisez des poudres volatiles et que vous avez les voies respiratoires sensibles
  6. Préparez toujours une petite étiquette où vous mentionnerez la date, le cosmétique réalisé et les ingrédients s’il y a suffisamment de place. Une bonne manière d’éviter les trous de mémoire et les recherches lorsque votre cosmétique maison est terminé. C’est aussi un moyen d’éviter une utilisation par inadvertance des huiles essentielles par exemple, pour les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants notamment.

Enfin, lorsque vous testez de nouvelles recettes DIY, même s’il s’agit de cosmétiques réalisés à partir d’ingrédients naturels, il est conseillé de faire une première application sur une zone test afin de surveiller si votre peau y est réactive.

Concernant les ustensiles, certaines poudres ne supportent pas le contact avec le métal, notamment les argiles. Il convient alors de privilégier les cuillères en bambou ou en bois pour doser et mélanger. Si la préparation doit passer au bain-marie, utilisez un bol en verre. Si la préparation ne doit pas être chauffée, un bol en noix de coco peut très bien faire l’affaire.

Pour la conservation de vos DIY cosmétiques, évitez le plastique dans une démarche zéro déchet. Réutilisez des contenants que vous avez déjà à la maison ou bien des pots en verre ou encore des flacons pompe.