Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

+33231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Beauté / Hygiène
  4. Serviette de bain

Serviette de bain

La serviette de bain fait partie des accessoires indispensables de cette pièce dédiée à l’hygiène et au bien-être. Comme tous les autres produits, elle peut être écologique pour une salle de bains écoresponsable et saine. Priorité donc aux matières naturelles et non traitées : en bambou, en coton bio, en chanvre ou encore en lin, la serviette de bain se met elle aussi au vert !

Quels sont les textiles les plus écologiques ?

Si les fibres naturelles sont à priori toujours plus écologiques que les fibres synthétiques, certaines le sont tout de même plus que d’autres. Par exemple, le coton non bio n’est pas la panacée, compte tenu des ressources énormes en eau que sa culture nécessite, et de l’usage intensif des pesticides dans les plantations de coton. Le coton bio, lui, n’est pas traité, et n’engendre pas de pollution des sols. Il est donc à privilégier.

Le bambou permet d’obtenir des fibres légères, douces et solides. C’est une plante écologique, qui pousse vite, a besoin de peu d’eau et ne nécessite pas de pesticides ni d’herbicides. Le seul problème concerne sa provenance : le bambou ne pousse pas dans nos contrées, et est très majoritairement cultivé en Asie. Cela dit, le bilan carbone peut être allégé par le transport maritime, qui est fréquent dans le cadre des exports de l’Asie vers l’Europe.

Le lin et le chanvre sont deux plantes 100 % écologiques, qui permettent d’obtenir des textiles très résistants. Elles sont cultivées sous nos latitudes, ont besoin de très peu d’eau, et leur culture ne nécessite ni pesticides ni herbicides. La France est d’ailleurs le premier producteur de lin au monde.

D’autres matières émergent peu à peu, comme la fibre de lotus, d’algue, de coco, d’eucalyptus ou encore la fibre de lait, obtenue à partir de la caséine, qui est la protéine du lait.

Quels sont les labels à privilégier lorsque vous achetez une serviette de bain ?

Il existe plusieurs labels textiles environnementaux spécifiques aux textiles. Parmi eux, on peut notamment citer :

  • Le label GOTS (Global Organic Textile Standard) : il prend en compte des critères environnementaux et sociaux. Il existe deux niveaux de certification : le niveau 1 concerne les textiles biologiques et atteste que ces textiles contiennent plus de 95 % de fibres biologiques certifiées, et moins de 5 % de fibres synthétiques ou artificielles. Le niveau 2 concerne les textiles composés d’un certain pourcentage de fibres biologiques. Pour être labellisés GOTS, ils doivent contenir plus de 70 % de fibres biologiques certifiées. Parmi les moins de 30 % de fibres non biologiques qu’ils peuvent contenir, les fibres synthétiques ne doivent pas dépasser un seuil de 10 %.
  • Le label OEKO-TEX se décline en trois catégories : le label Standard 100 by OEKO-TEX garantit que le textile ne contient pas de substances chimiques (métaux lourds et formaldéhydes notamment) nocives pour la santé ou la peau. Le label Step by OEKO-TEX atteste que les employés travaillent dans de bonnes conditions. Quant au label Made in Green by OEKO-TEX, il reprend les exigences des deux labels précédents et les applique à l’ensemble de la chaîne de production. Le label le plus répandu concernant les textiles, Standard 100 by OEKO-TEX, distingue quatre classes de textiles, avec des exigences extrêmement élevées concernant notamment les premières et deuxièmes classes : la classe 1 concerne les textiles à destination des tout-petits, de 0 à 3 ans ; la classe 2 regroupe les textiles en contact direct avec la peau, notamment les sous-vêtements, mais aussi les draps et les serviettes de bain par exemple ; la classe 3 concerne les vêtements comme les manteaux et vestes, qui ne sont pas en contact direct, et enfin la classe 4 s’applique aux textiles d’ameublement comme les rideaux.

Pourquoi est-il préférable d’éviter les fibres synthétiques ?

Les fibres synthétiques sont en grande majorité issues de la pétrochimie. Polyester, nylon, polyamide, acrylique : tous ces textiles sont en réalité… du plastique.

Or, à chaque lavage en machine, ils rejettent des millions de microfibres, des microplastiques en somme, qui ne sont la plupart du temps pas filtrés par les stations d’épuration et rejoignent donc les rivières, les fleuves puis les océans. Pour diminuer ces émissions de microparticules, il est tout d’abord recommandé de privilégier les textiles naturels, mais aussi de laver à 30 °C maximum les textiles synthétiques, et d’utiliser des lessives liquides plutôt qu’en poudre, qui auraient pour effet d’accentuer le frottement des fibres et d’intensifier le phénomène.

Comment laver une serviette de bain ?

Avant toute chose, il est important que vous respectiez les consignes précises d’entretien fournies par le fabricant. Les conseils que nous vous donnons sont des recommandations d’ordre général qui s’appliquent au coton. Elles sont donc à adapter en fonction du textile.

Les serviettes de bain blanches en coton doivent généralement être lavées à 60 °C, et les serviettes foncées à 40 °C. Ces dernières, lavées à une température trop élevée, risquent de déteindre et de perdre leurs couleurs au fil des lavages. Elles peuvent être séchées à basse température au sèche-linge, mais le mieux est un séchage naturel en extérieur, dans un endroit aéré et non exposé à la lumière directe du soleil pour ne pas faire passer les couleurs.

Évitez d’utiliser de l’assouplissant, qui finit par abimer les fibres et leur fait perdre leur capacité d’absorption.

À quelle fréquence faut-il laver les serviettes de toilette ?

Les serviettes de bain, si souvent au contact de l’eau et fréquemment humides, doivent être lavées une fois par semaine pour ne pas devenir de véritables nids à bactéries. C’est également le cas pour les gants de toilette.

Comment adoucir une serviette de bain devenue rêche ?

Vos serviettes étaient moelleuses, mais sont devenues rêches avec le temps ? Pas de panique, il est possible d’y remédier. Tout d’abord, il faut savoir que cette texture rêche est liée au calcaire. Si vous habitez une région dans laquelle l’eau est très calcaire, vous serez d’autant plus impacté par ce phénomène.

Le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude

Pour assouplir des serviettes rêches, il existe plusieurs astuces écologiques, au premier rang desquelles se trouvent le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude. Lorsque vos serviettes ne sont vraiment plus douces, lavez-les une première fois à la température habituelle, en remplaçant votre lessive par 20 cl de vinaigre blanc. Effectuez ensuite un deuxième lavage, en ne mettant cette fois que du bicarbonate de soude (environ 100 grammes). Vos serviettes de bain auront non seulement retrouvé leur douceur, mais elles seront aussi parfaitement désinfectées. De plus, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude ayant tous les deux des propriétés anticalcaires, votre machine à laver et vos canalisations seront également nettoyées !

L’aloe vera

Vous pouvez aussi utiliser de l’aloe vera, plus précisément le gel contenu dans la plante du même nom. Cette substance naturelle contient des vitamines, des acides aminés, des minéraux et possède de nombreuses propriétés, notamment pour la peau : elle est antibiotique, anti-inflammatoire, cicatrisante, et peut également adoucir votre linge ! Ne versez pas l’aloe vera dans votre machine, mais placez dans une baignoire ou une grande bassine les serviettes de bain à adoucir, et versez l’équivalent d’une cuillerée de gel pour un litre d’eau chaude. Mélangez pour bien disperser le gel et laissez tremper pendant 2 heures environ.

Un assouplissant maison à base de glycérine végétale

Il est aussi possible d’utiliser de la glycérine végétale, de préférence bio. Pour un résultat optimal, associez-la à du vinaigre blanc et de l’amidon de riz, en ajoutant éventuellement quelques gouttes d’huile essentielle pour que votre linge ait un parfum agréable.

Voici les dosages recommandés pour fabriquer cet assouplissant maison :

  • 1 litre d’eau
  • ½ litre de vinaigre
  • 20 grammes d’amidon de riz
  • 10 grammes de glycérine végétale
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix (facultatif)

Commencez par faire bouillir l’amidon de riz dans un litre d’eau, en remuant jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Versez le mélange dans un contenant adapté (minimum 1,5 litre) et ajoutez un demi-litre de vinaigre blanc, puis la glycérine végétale. Remuez bien, laissez refroidir puis ajoutez une dizaine de gouttes d’huile essentielle. Lorsque vous souhaitez adoucir vos serviettes de bain, versez environ 3 cuillères à soupe de cet assouplissant maison dans le bac à assouplissant de votre machine à laver.

Comment laver votre serviette de bain avant la première utilisation ?

Avant d’utiliser pour la première fois votre serviette de toilette, il est important de la laver soigneusement pour augmenter ses capacités d’absorption et fixer ses couleurs. Pour cela, placez votre serviette avec du linge de couleur similaire, ne versez dans le bac à lessive que la moitié de la quantité de lessive recommandée, et complétez par 200 ml de vinaigre blanc. Lancez ensuite un programme à 40 °C maximum. Vous pouvez renouveler cette opération pour les deux ou trois premiers lavages si vous constatez que la couleur a tendance à dégorger.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 49 €
Retours facile et gratuit
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés