1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Emballage alimentaire vegan

Emballage alimentaire vegan

Les emballages alimentaires en tissu enduits de cire d’abeille, aussi appelés bee wraps, ont le vent en poupe. Problème : s’ils s’inscrivent dans une démarche écologique, ils ne sont en revanche pas adaptés à un mode de vie végan. Des alternatives à base de cires végétales ont vu le jour : ces emballages sont végans, écologiques et zéro déchet. Ils permettent de remplacer le film étirable en plastique et le papier aluminium, et de conserver efficacement ses aliments tout en préservant la planète et en respectant les principes végans.

Quelles sont les caractéristiques d’un emballage alimentaire végan ?

Les emballages alimentaires végans sont constitués d’un textile, généralement du coton biologique, enduit d’un mélange de cire, d’huile et de résine végétales.

La cire utilisée peut être la cire de carnauba, qui est sécrétée par les feuilles d’un palmier originaire du Brésil, ou encore la cire de candelilla par exemple, obtenue à partir des feuilles d’un arbuste originaire du Mexique.

Les huiles végétales sont très nombreuses et les combinaisons infinies, mais on peut notamment citer, parmi les huiles végétales utilisées dans la conception d’emballages alimentaires végans, l’huile de jojoba ou l’huile de tournesol, toutes deux contenues dans les graines des plantes dont elles sont issues.

Enfin, la résine est utilisée pour ses propriétés adhésives. Il peut s’agir par exemple de résine de pin ou de résine dammar, sécrétée par un arbre des îles indonésiennes.

Les emballages alimentaires végans sont donc 100 % naturels et ne contiennent aucun produit ou sous-produit d’origine animale.

Comment fonctionnent les emballages alimentaires végans ?

Ces emballages alimentaires préservent vos restes de repas ou vos aliments entamés, en les protégeant des bactéries et du dessèchement. Contrairement aux films alimentaires en plastique, ils n’empêchent pas l’air de circuler et permettent donc une conservation plus longue.

Ils sont très simples d’utilisation : il suffit de recouvrir votre plat d’un emballage alimentaire végan et de lisser les bords plusieurs fois pour qu’ils prennent la forme du moule et y adhèrent correctement.

Même chose pour un aliment non emballé : le contact alimentaire direct est sans danger, puisque ces emballages ne contiennent aucune substance chimique potentiellement nocive. Il vous suffit donc de recouvrir votre morceau de fromage ou votre demi-melon à l’aide d’un emballage aux dimensions adaptées, et de le mouler avec vos mains pour qu’il en épouse les contours. Attention, une seule précaution s’impose : ils ne sont pas indiqués pour recouvrir de la viande ou du poisson crus.

Les emballages enduits de cire sont légèrement rigides, et s’assouplissent au contact de la chaleur de vos mains. Ils adhèrent très bien aux aliments et aux plats et restent parfaitement en place.

Comment entretenir les emballages alimentaires végans ?

Les emballages alimentaires végans sont très faciles d’entretien. Il vous faut simplement garder à l’esprit qu’ils sont sensibles à la chaleur. Par conséquent, attendez que vos plats aient bien refroidi avant de les recouvrir, et lavez-les à l’eau froide. Ne les faites pas non plus sécher sur un radiateur ou à proximité immédiate de toute autre source de chaleur directe.

Le nettoyage est très simple : de l’eau froide, du liquide vaisselle (de préférence écologique) ou du savon, un petit coup d’éponge non abrasive ou simplement votre main et le tour est joué. Laissez-les sécher à l’air libre ou séchez-les avec un torchon propre, puis rangez-les dans un tiroir à l’abri de l’humidité. Les emballages alimentaires végans ne se tachent pas en profondeur, car la cire les imperméabilise, ce qui facilite leur nettoyage.

Évitez de les placer au congélateur pour ne pas abîmer la cire. Ne les placez pas non plus au lave-vaisselle, au four traditionnel ou au four à micro-ondes. Lorsque vous découpez un aliment avec un couteau, ne le faites pas directement sur l’emballage alimentaire afin de ne pas endommager la couche de cire, d’huile et de résine.

Pourquoi les emballages alimentaires végans sont-ils écologiques ?

Tout d’abord, ils ne contiennent aucune matière synthétique et aucune substance chimique. Le textile est tissé à partir de fibres naturelles, généralement du coton bio, et les seuls produits utilisés sont de la cire, de la résine et de l’huile, toutes trois d’origine végétale.

De plus, ils sont lavables et réutilisables pendant environ un an, soit en moyenne une centaine d’utilisations. Lorsqu’ils arrivent en fin de vie, vous pouvez les placer au compost ou vous en servir pour allumer un feu de cheminée ou un barbecue. Pour cette dernière utilisation, il vous suffit de les découper en lanières et de les froisser pour former de petites boules, que vous glisserez à différents endroits de la cheminée ou du barbecue. Ils sont donc 100 % zéro déchet.

Une alternative écologique au film alimentaire en plastique et au papier aluminium

Les emballages alimentaires végans sont donc une excellente alternative au film étirable en plastique et au papier aluminium.

Une alternative au film étirable en plastique

Le film alimentaire en plastique est polluant non seulement en fin de vie, mais également lors de sa fabrication. Comme tout plastique, il est obtenu à partir du raffinage du pétrole, une ressource non renouvelable. Les compagnies pétrolières et gazières sont responsables à elles seules de plus de 40 % des émissions de gaz à effet de serre. De plus, l’extraction et le raffinage du pétrole consomment énormément d’électricité.

Par ailleurs, le film étirable en plastique n’est ni réutilisable ni recyclable. Il a donc une durée de vie très courte, de quelques jours tout au plus, et se transforme ensuite en déchet qui sera enfoui ou incinéré. Ajoutons à cela qu’il contient parfois des substances et des additifs qui peuvent potentiellement agir comme perturbateurs endocriniens. Or, il est au contact direct des aliments !

Enfin, à l’usage, le film alimentaire en plastique n’est pas si pratique : il a tendance à s’enrouler sur lui-même, il se déchire très facilement et il n’est pas toujours évident de le couper à la bonne longueur. Il a également tendance à accélérer le phénomène de moisissure, car il ne laisse pas l’air circuler et empêche les aliments de respirer.  

Une alternative au papier aluminium

Si le papier aluminium est pratique, permettant à la fois de conserver la fraîcheur et la chaleur des aliments, il est également très polluant et potentiellement néfaste pour l’organisme.

Il est naturellement présent dans la croûte terrestre, mais n’est pas disponible sous forme de minerai pur : il est présent en quantités plus ou moins importantes dans d’autres minéraux et roches, comme la bauxite par exemple, qui en contient 20 à 30 %. La bauxite est extraite dans des mines à ciel ouvert, avec pour conséquence une érosion des sols et une destruction de la flore, qui fragilisent également la faune. Autre conséquence indirecte : on construit des routes d’accès à proximité des mines pour permettre le transport des matériaux, ce qui est parfois à l’origine de phénomènes de déforestation.

Autre problème : son extraction et sa transformation consomment énormément d’eau et d’électricité, et produisent des émissions de fluor qui contaminent l’air et l’eau. Par ailleurs, l’industrie de l’aluminium produit énormément de gaz à effet de serre.

L’aluminium est également néfaste pour notre organisme, surtout lorsqu’il est contact avec la chaleur : il libère des particules qui migrent dans nos boissons et nos aliments. Les personnes trop exposées à l’aluminium risquent notamment des problèmes osseux et des perturbations du système nerveux.

Enfin, si l’aluminium se recycle, le papier aluminium est quant à lui beaucoup trop fin pour être recyclé.

Les emballages alimentaires végans réutilisables et compostables représentent donc une excellente alternative au film étirable en plastique et au papier aluminium.

Quels sont les grands principes du véganisme ?

Le véganisme consiste à refuser l’exploitation et la souffrance animales, et donc à exclure les produits animaux de tous les domaines de la vie quotidienne.

Ainsi, l’alimentation végane est exempte de tout produit ou sous-produit d’origine animale : cela concerne évidemment la viande et le poisson, mais également les produits laitiers, les œufs, le miel ou les sous-produits de type gélatine.

Même chose pour certains cosmétiques et tous les produits qui font appel dans leur composition à des produits ou des sous-produits d’origine animale. Les soins à base de lait, de miel, mais aussi tous les produits contenant des cires et des graisses animales, de la kératine, du collagène ou encore des colorants comme le carmin, obtenues à partir des cochenilles (insectes) sont donc exclus d’un mode de vie végan. Tous les produits testés sur les animaux ne sont pas non plus compatibles avec le véganisme.

Concernant l’habillement, la fourrure et le cuir sont bien évidemment proscrits, tout comme la laine, la soie, le mohair, le cachemire, l’angora ou encore les vestes rembourrées en plumes ou en duvet.

En matière de divertissement, les principes du véganisme ne sont pas compatibles avec les cirques, les zoos ou les delphinariums. Il est plutôt recommandé de se rendre dans des sanctuaires animaliers, qui œuvrent pour la protection des espèces menacées.

En utilisant des emballages alimentaires végans à base de cires végétales, vous vous assurez qu’aucun produit animal n’a été utilisé pour leur fabrication.

Produits durables et
ecoresponsables
Satisfait ou remboursé
Livraison offerte
dès 59 €
Retours facile et offert
Emballage recyclable
et compostable
Site et paiement
sécurisés