Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

0231801315 (8h30-18h30 du lundi au vendredi)
  1. Accueil
  2. Boutique Zéro Déchet
  3. Beauté / Hygiène
  4. Gommage
  5. Éponge de Konjac naturelle

Éponge de Konjac naturelle

L’éponge de konjac ne contient que deux ingrédients : des racines de konjac, un légume asiatique connu pour ses propriétés amincissantes, et de l’eau. Naturellement antibactérienne et assainissante, elle exfolie et purifie la peau de votre visage tout en douceur, sans que vous ayez besoin de recourir à des lotions nettoyantes.
8,50 €
  • Rupture de stock
  • Comment est fabriquée l’éponge de konjac ?

    • Produit naturel, fabriqué à partir de racine de Konjac en poudre et d’eau
    • Poids de l’éponge : 30 g
    • Éponge fournie en vrac

    L’éponge de konjac est fabriquée à partir des racines du konjac, un légume provenant d’Asie du Sud-Est. Les racines sont réduites en farine, laquelle est ensuite mélangée à l’eau et cuite au four.

    Le konjac s’est d’abord fait connaître en France pour ses vertus coupe-faim, détox et hypocaloriques (il ne contient que 3 calories pour 100 grammes.) Il est connu depuis très longtemps au Japon, où il très prisé notamment en raison de ses qualités médicinales. Il permettrait de lutter contre le diabète, d’apaiser les maux de ventre, de favoriser le transit et de faire baisser le mauvais cholestérol.

    Les Japonaises utilisent le konjac depuis 1 500 ans pour exfolier leur visage, et les Coréens s’en servent principalement pour nettoyer le visage et le corps des bébés.

    Comment utiliser l’éponge de konjac naturelle ?

    Les racines de konjac ont des propriétés antibactériennes et assainissantes : il n’y a donc pas besoin d’ajouter autre chose que de l’eau sur votre éponge pour nettoyer efficacement votre visage.

    Il suffit donc d’humidifier l’éponge à l’eau tiède et d’attendre qu’elle gonfle pour la passer sur votre peau, qui sera ainsi exfoliée en douceur. Effectuez de petits mouvements circulaires pour débarrasser votre peau des impuretés.

    Il n’est pas nécessaire d’ajouter un gel nettoyant ou tout autre produit habituellement utilisé. Toutefois, ces cosmétiques n’endommageant pas l’éponge, il est possible de combiner leur action à celle de l’éponge de konjac.

    Une fois votre visage nettoyé, rincez soigneusement l’éponge pour éliminer les impuretés et laissez-la sécher à l’air libre, en la suspendant si vous le souhaitez grâce à son fil de coton. Elle peut mettre plusieurs jours à sécher. Une fois sèche, elle devient compacte et dure. Pas de panique : elle retrouvera son aspect initial une fois mouillée de nouveau.

    Sa durée de vie est d’environ 3 mois, après quoi elle commencera à s’effriter, signe qu’il est temps d’en changer !

    Son action exfoliante est très douce et convient à tous les types de peaux, même les peaux atteintes d’eczéma ou de psoriasis. Elle peut également aider à apaiser les poussées d’acné. L’éponge de konjac s’utilise sur une peau démaquillée.

    Qui fabrique l’éponge de konjac ?

    L’éponge de konjac est fabriquée par la marque française Lamazuma. Basée dans la Drôme, elle fabrique des cosmétiques, des vêtements et des accessoires zéro déchet et végans.

    Cette éponge est fabriquée dans l’Hubei, une province du centre de la Chine, dans une manufacture que la marque Lamazuma a visitée et choisie pour la qualité de ses installations et son hygiène.

    Pour ce qui est du bilan carbone, il est fortement réduit, car les éponges ne voyagent pas par la route, mais par bateau. Lamazuma pratique également la compensation carbone et participe à un projet de reforestation au Pérou depuis 2013.

    Les bureaux de Lamazuma sont basés dans la Drôme et la marque a ouvert un atelier-boutique à Paris, dans le 10e arrondissement.

    Si la gamme de produits proposée est aujourd’hui très vaste, des vêtements écoresponsables aux cosmétiques en passant par les gourdes et autres accessoires zéro déchet pour la cuisine, Lamazuma ne proposait à l’origine que des lingettes réutilisables en microfibres.

    Cette success-story est en effet l’œuvre de Laëtitia Van de Walle, qui a eu l’idée de lancer Lamazuna lorsqu’elle a remplacé ses cotons démaquillants par des lingettes, dans le but d’adopter une démarche zéro déchet. L’éponge de konjac est donc en quelque sorte un retour aux origines pour cette entreprise végane et écologique qui emploie désormais une cinquantaine de salariés.

    L’éponge de konjac naturelle, une alternative aux cotons démaquillants jetables

    Si l’éponge de kojac n’a pas pour fonction de démaquiller la peau, elle permet néanmoins d’économiser de nombreux carrés ou disques démaquillants jetables en coton. Ceux-ci servent souvent à appliquer des lotions dont vous pouvez désormais vous passer grâce aux vertus nettoyantes du konjac, ou que vous pouvez appliquer sur votre peau grâce à l’éponge réutilisable.

    Une femme utilise en moyenne 6 cotons par jour pour se démaquiller et prendre soin de la peau de son visage, soit 180 cotons par mois et plus de 2 000 cotons par an. Or, la culture du coton est une grande consommatrice d’eau et de pesticides. De plus, comme le coton ne pousse pas sous nos latitudes, son bilan carbone est particulièrement lourd pour l’environnement. Selon le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), il faut plus de 5 000 litres d’eau pour produire un kilo de coton.

    Le coton jetable est donc une véritable menace pour l’environnement. L’éponge de konjac a une durée de vie de 3 mois et représente une bonne alternative aux cotons jetables utilisés quotidiennement.

    Vos avis sur ce produit

    Articles similaires

    Produits durables et
    ecoresponsables
    Satisfait ou remboursé
    Livraison offerte
    dès 45 €
    Retours facile et offert
    Emballage recyclable
    et compostable
    Site et paiement
    sécurisés