Comment organiser un pique-nique sans plastique ? Lecture : 9 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Comment organiser un pique-nique sans plastique ?

Comment organiser un pique-nique sans plastique ?

Difficile de faire un pique-nique sans plastique ? Alternativisme vous prouve le contraire en vous proposant quelques astuces sympas à essayer lors de votre prochain pique-nique !


La période estivale est propice aux pique-niques. Qu’ils soient en famille ou entre amis, il est difficile de résister à cette envie de se retrouver autour d’un repas froid partagé à même le sol sur une nappe à carreaux. Et si vous releviez le challenge zéro plastique, même pour un pique-nique ? Voici quelques idées pour vous y aider au mieux.

Le plastique, ce fléau contre lequel nous devons tous agir

Le plastique est responsable de la majeure partie de la pollution de nos océans. Ce matériau ô combien pratique n’est que très partiellement recyclable (22 % seulement). Pourtant, rien qu’en France, 3,3 millions de tonnes de kilos de plastique sont produites chaque année. Cela représente 104 kg par seconde !

Quand bien même vous jetez vos emballages dans la poubelle de recyclage, la plupart ne le seront jamais. Ils seront expédiés par containers dans d’autres pays (Afrique ou Asie) en vue de polluer les décharges à l’autre bout du monde. Pour stopper cette hémorragie, nous avons décidé de vous donner quelques astuces pour réaliser vos pique-niques sans plastique. Avant toute chose, pour éviter d'utiliser ce matériau au maximum, il faut bien évidemment tenter de mettre la main à la patte et de faire le plus de choses soi-même… !

Les contenants de transport

Si le pique-nique est sans plastique, on évite les sacs en plastique ! Du coup, on opte plutôt pour un tote bag. S’il s’agit d’un pique-nique en grand comité, on peut imaginer prendre la glacière pour garder les choses au frais, un panier en osier ou des cagettes.

Dès 2020, la France va interdire la vente de vaisselle plastique jetable. Il existe de nombreuses solutions qui pourront vous éviter de prendre votre belle vaisselle en porcelaine et risquer de la casser. En effet, aujourd’hui, il est possible de faire de délicieux petits plats de pique-nique sans plastique. Utilisez ce que la nature vous donne ! Les pommes de terre farcies font d’excellents contenants, tout comme les pains à garnir, les coques de noix de coco, etc.

Certaines entreprises proposent également de la vaisselle comestible, comme la start-up Do Eat qui vend des verrines 100 % comestibles. De nouvelles perspectives laissent entrevoir la confection de vaisselle comestible, essentiellement pour les festivals et les événements à grande échelle. Une alternative qui pourrait venir remplacer notre vaisselle plastique d’ici peu. Voici l'une d'entre elles, proposée par Biotrem. il s'agit d'assiettes à base de son de blé

Mieux encore, Raphaël Haumonnt, enseignant et chercheur à l’Université de Paris-Sud s’est associé avec le grand chez Thierry Marx pour concevoir une canette de soda comestible. Il s’agirait d’une capsule à base d’agrumes, qui n’altèrerait pas le goût du contenu et qui permettrait de maintenir le liquide dedans. Pour l’heure, cette petite innovation n’a toujours pas été commercialisée, mais ce n’est qu’une question de temps.

Côté couverts, les fourchettes comestibles existent déjà, mais ne sont pas très pratiques pour finir son plat. Alors, optez plutôt pour vos couverts classiques en inox ou en bambou le cas échéant.

Le pique-nique sans plastique, c’est facile et fantastique

Outre le fait de protéger la planète, vous n’aurez pas non plus à vous soucier de trouver une poubelle pour y jeter vos détritus. En d’autres termes, le fait de ne pas utiliser de plastique (et de déchets) pour votre pique-nique apporte des avantages non négligeables.

Pique-nique-sans-plastique

À vous les grands espaces sauvages, les pique-niques isolés de la masse de touristes, etc. Vous pourrez enfin profiter pleinement de votre moment en communion avec la nature, sur le bord d’une rivière, au beau milieu de la forêt ou en montagne ! Voici comment organiser un pique-nique sans plastique et sans prise de tête !

Les salades jar

salad-jar

Par pitié, évitez d’acheter les salades sous-vide qui sont bien souvent très chères et insipides… Les salades jar, c’est original, c’est joli, c’est bon et c’est surtout sans déchet. La salade jar est la solution idéale pour transporter une salade lors d’un pique-nique. Glissée dans son bocal en verre, elle fait de l’effet tant aux yeux qu’aux papilles, et ce, pour un tarif bien plus raisonnable que les salades composées sous plastique.

Colorez vos repas avec des créations uniques et alléchantes en variant les plaisirs grâce aux bons légumes et fruits de saison. Ajoutez aussi des pâtes, du riz, du blé ou toute autre légumineuse de votre choix, des œufs, pois chiches, haricots, poulet, jambon, fromage, etc. Une fois la salade terminée, si vous n’avez pas envie de repartir chargé, il vous suffira de trouver un récup-verre et d’y jeter le bocal !

Attention : certains contenants cartonnés en couleur kraft semblent être recyclables. Mais en réalité, il s’agit de faux-amis. Certes, le carton est en théorie recyclable, mais pas la couche plastique qui recouvre l’intérieur et rend l’emballage imperméable… Ce type d’emballage est donc à proscrire, car il finira dans les décharges !

Les sandwiches dans leur Abeego

Abeego

Durant les pique-niques, il y a la team salade et la team sandwiches. Pour la première, la solution a déjà été proposée. Mais qu’en est-il pour les sandwiches ? Là encore, éloignez-vous des petits triangles de pain de mie bourrés de conservateurs. Préférez les bons sandwiches faits maison, avec que des choses que vous aimez.

Faire un sandwich est à la portée de tous. Qu’il s’agisse de pain de mie, de baguette ou de pain de campagne, l’idée est bien sûr de garnir deux tranches avec des crudités, de la viande, du fromage et des sauces (mayonnaise, ketchup, moutarde, etc.). Si jusque là les choses paraissent simples, c’est au moment d’emballer le sandwich que les choses vont devenir plus complexes. Car éviter le plastique risque de présenter un obstacle insurmontable pour nombre de pique-niqueurs… La solution la plus simple est de les insérer dans des petits sacs en papier kraft. Alors bien sûr, si vous n’en avez pas, vous pouvez aussi opter pour le papier sulfurisé. Évitez toutefois le papier aluminium qui reste controversé d’un point de vue sanitaire.

Pour les personnes veillant à réduire leurs emballages, il est aussi possible d’opter pour l’Abeego. Il s’agit d’un tissu imbibé de cire d’abeille, qui maintient les denrées alimentaires à l’abri des bactéries.

Les chips faites maison

Là, on avoue… Trouver un paquet de chips sans plastique relève du défi. Pourtant, un pique-nique sans chips n’est pas un vrai pique-nique. Mais avec un peu de bonne volonté, vous pouvez en mettre plein la vue à vos amis en faisant vous-même vos chips. C’est très simple, assez rapide et surtout bien plus équilibré.

Les chips au four sont faciles à réaliser. Il suffit de couper de fines rondelles de pommes de terre, les assaisonner d’huile, de sel et autres condiments si besoin et de les insérer au four jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes ! Pour les transporter, utilisez un bocal en verre !

Les boissons et les desserts

gourdes-reutilisables

On oublie les bouteilles en plastique. On opte pour des gourdes réutilisables. C’est bien plus raisonnable pour la planète. Rien ne vous empêche d’y mettre ce que vous voulez dedans : jus de fruits, eau plate, eau pétillante, thé glacé fait maison, sirops de fruits pour les enfants, etc. Vous pouvez aussi utiliser des bouteilles en verre.

Pour les desserts, les fruits fragiles (fruits rouges, prunes, pêches, brugnons…) trouveront leur place dans des bocaux en verre ou dans des tupperwares en verre (ou en plastique puisque c’est réutilisable). Si vous préférez les gâteaux, ce mode de conservation sera aussi à privilégier. Coupez-les en parts pour faciliter le transport et le service une fois sur place.

Les pailles

pailles-biodegradables

En théorie, les pailles sont superflues pour un pique-nique, puisqu’avec les gourdes, il n’y en a pas vraiment besoin. Mais si les tout petits insistent malgré tout pour ce petit plaisir, les pailles en inoxn en bambou ou en papier remplaceront idéalement les pailles plastique.

Les initiatives se multiplient

Face à la problématique du plastique, de nombreuses associations se mobilisent et proposent des initiatives accessibles à tous. Le plastique n’est pas incontournable. L’association Zero Waste Lille a organisé un pique-nique sans plastique l’an dernier. Ce moment convivial et ouvert à tous a pu montrer à quel point, il est facile de se retrouver pour un repas agréable entre amis, famille ou amoureux, et ce, sans que le plastique ne soit présent.