Stop au plastique dans la cuisine : mode d’emploi Lecture : 11 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Stop au plastique dans la cuisine : mode d’emploi

Stop au plastique dans la cuisine : mode d’emploi

Il a fallu du temps à l’Homme pour se rendre compte que le plastique était une substance nocive, tant pour lui que pour la planète. On le retrouve partout, à tel point qu’il est devenu presque incontournable. Et c’est dans la cuisine qu’il a établi son quartier général, pièce de la maison où il règne en maître.


Il a fallu du temps à l’Homme pour se rendre compte que le plastique était une substance nocive, tant pour lui que pour la planète. On le retrouve partout, à tel point qu’il est devenu presque incontournable. Et c’est dans la cuisine qu’il a établi son quartier général, pièce de la maison où il règne en maître. Cela étant, il n’est pas indispensable pour autant. Vous souhaitez vous débarrasser du plastique dans votre cuisine ? Voici 10 étapes pour y arriver sans effort !

Le plastique en quelques mots

Le plastique est un matériau qui se recycle mal. C’est pour cette raison que les eaux terrestres regorgent de déchets plastiques, à tel point qu’il a engendré, à lui seul, un sixième continent au beau milieu des océans.

Le 6e continent de plastique compte environ 80 000 tonnes de déchets plastique, soit 1 800 milliards de détritus. À titre de comparaison, cela représente environ 3 fois la France d’après Le Point. Il existe un septième (dans le pacifique nord) et un huitième continent de plastique (Pacifique Nord-Est).

Quelques chiffres affolants

– Dans le monde, 10 tonnes de plastique sont fabriquées par seconde. Soit 335 millions de tonnes pour l’année 2016.

– Depuis 1952, près de 10 milliards de tonnes de matières plastiques ont été fabriquées (Source ONU).

– 1 milliard de pailles sont utilisées chaque jour à travers le monde, dont 500 millions uniquement aux États-Unis. (Source National Geographic.)

– 12 % du plastique produit est recyclé, le reste se retrouve dans les décharges, les rues, les forêts, les cours d’eau ou les océans (Source ONU).

– 500 milliards de sacs plastiques sont utilisés chaque jour sur la planète.

– En France, 45 % de la production de plastique est dédiée aux emballages et suremballages, 19 % pour la construction, 10 % pour l’industrie automobile et les 26 % concernent les autres produits plastiques.

Un sursaut politique à petite échelle

Quelques pays ont déjà démarré leur traque au plastique. Face à un constat alarmant, les divers gouvernements politiques français ont, eux aussi, tenté d’agir afin de limiter l’impact du plastique sur l’Homme et la nature. Dans l’hexagone, l’on préfère procéder par paliers

– En 2016, les sacs plastiques dont l’épaisseur était inférieure à 50 microns ont été interdits, encourageant ainsi l’utilisation de sacs réutilisables composés d’un autre matériau que le plastique.

plastique

– En 2017, les commerçants n’avaient plus le droit de proposer des sacs plastiques. Seuls les sacs papier, biosourcés et compostables peuvent être délivrés pour les fruits et légumes en vrac, pour la poissonnerie, le fromage à la coupe et la boucherie.

– En 2020, les cotons-tiges, la vaisselle plastique (comprenant les pailles, touillettes, piques à steak, plateaux-repas, pots à glace…) seront interdits.

– En 2025, les contenants alimentaires pour la cuisson et les services dans les établissements scolaires seront interdits.

Pour l’heure, des alternatives au plastique existent, mais peinent à se faire une place de substitut sérieux.

10 astuces pour évincer le plastique dans la cuisine

Il est pratique, léger, parfois même très esthétique, le plastique séduit tant par son prix que par son utilité. Mais il est également très sournois, surtout dans la cuisine. Parce qu’il n’y a pas de petite contribution et que c’est souvent par les plus petits actes que les grandes choses naissent, voici quelques conseils avisés pour vous débarrasser du plastique dans votre cuisine. Au bout du compte, votre santé et la planète vous en seront très reconnaissantes.

1. Succombez à l’appel du vrac

Très en vogue, le vrac révolutionne la façon de consommer de bien des ménages. Les adeptes du zéro déchet y sont déjà abonnés depuis bien longtemps, mais de plus en plus de Français se laissent tenter. Certains y voient même une façon de dire stop au suremballage abusif des aliments.

Pour conserver les produits achetés en vrac, il suffit de les stocker dans des bocaux en verre. Non seulement c’est très joli, mais cela permet de savoir en temps réel ce qu’il reste, évitant ainsi d’acheter en double ou en quadruple.

vrac

Inutile d’acheter des bocaux en verre, il suffit de réutiliser ceux des sauces tomates, des légumes ou autres denrées pour leur donner une nouvelle vie. Ainsi, le passage au zéro plastique se fait au fur et à mesure, sans dépense inutile.

Astuces : pour éviter les papillons, vers ou autres indésirables, passez les légumineuses, fruits à coque, céréales et farines, une petite heure au congélateur.

2. Adieu aux boîtes en plastique

Tout le monde le sait : les boîtes en plastique ne passent pas au micro-ondes ni au congélateur, car le froid comme le chaud libèrent le bisphénol qu’elles contiennent. Mais difficile de se passer de ces petits rangements, surtout lorsque l’on doit entreposer des restes ou partir au travail avec un doggy bag…

Bocaux

Il existe désormais des boîtes hermétiques en verre ou sans bisphénol. Un consommateur averti en vaut deux : prudence lors des achats de ses petites boîtes hermétiques fort pratiques, mais ô combien néfastes !

Astuce : Ne jetez pas vos boîtes plastiques, elles pourront toujours servir dans le garage pour ranger la quincaillerie par exemple ! Vous pouvez toujours tenter de les revendre lors de vide-greniers ou sur LeBoncoin.

3. Avez-vous pensé au lunch bag ?

Beaucoup utilisent des boîtes plastiques pour embarquer le repas du midi ou le goûter du loulou. Là encore, elles ne sont pas indispensables.

Offrez-vous (ou confectionnez-vous) un lunch bag. Très tendance, ils sont idéaux pour transporter le repas de midi, le goûter des enfants et même un encas. De même, certains bentos en inox remplissent parfaitement leur rôle.

Astuce : De nombreuses créatrices freelances proposent d’adorables modèles de lunch bags sur Etsy (cela permet aussi de faire fonctionner le circuit court et les petites mains Made In France).

4. Le film étirable ou l’aluminium aussi se remplacent !

Il se retrouve partout : les océans, les décharges, les espaces verts, etc., le film plastique est une horreur environnementale. Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas s’en passer, il existe des films biodégradables. Ils sont moins nocifs pour la planète, mais leur coût reste très élevé.

Dans le cas contraire, il existe une alternative 100 % écologique et saine : le tissu à la cire d’abeille. Bee Wrap est le nom d’une marque pionnière en la matière, mais ces petits morceaux de tissus enduits de cire d’abeille sont parfaits pour conserver tous vos aliments dans le frigo, transporter vos sandwiches ou même des gâteaux ou biscuits pour les enfants.

Astuce : il est possible de les confectionner facilement vous-même, comme le montre la vidéo ci-dessous. Il est aussi possible de les réaliser au four à 30 °C (cela évite d’avoir recours au papier sulfurisé). Variez les dimensions et les couleurs ! Attention, il n’est pas conseillé de l’utiliser pour la viande ou le poisson cru. 

5. Les alternatives à la vaisselle en plastique

Ultra polluante, la vaisselle en plastique est légère et volatile. Elle s’envole au moindre coup de vent et rares sont les personnes à courir après pour les remettre dans la poubelle… Elle finit donc souvent dans les cours d’eau ou les égouts avant de rejoindre ses copines sur l’un des 3 continents de plastique

paille bambou

Il existe des alternatives en matières biodégradables (carton, bambou…). Dans la mesure du possible, mieux vaut opter pour de la vaisselle réutilisable. Quant aux pailles, si les plus petits ne peuvent pas s’en passer, il existe des pailles métalliques, en papier ou en bambou. Réutilisables, elles sont très tendance et font belle impression auprès de vos convives.

Astuce : ayez toujours des couverts réutilisables dans votre sac. Ainsi, même si vous mangez à l’extérieur, vous n’aurez pas besoin d’utiliser ceux des commerçants.

6. La chasse aux ustensiles en plastique

Cuillère en plastique, essoreuse, mandoline, écumoire, planche à découper, etc. Il est décidément partout ! Pour remplacer vos accessoires en plastique, sachez qu’il est préférable d’y aller au fur et à mesure. C’est-à-dire que lorsqu’un article a besoin d’être changé, optez pour sa version métallique ou en émail, etc. Les planches à découper en bois sont très résistantes, non polluantes et non nocives pour votre santé.

Astuces : le téflon est un dérivé du plastique. Il se retrouve sur les poêles antiadhésives et nuit à votre santé. Retournez aux fondamentaux dans votre cuisine en utilisant des matières naturelles (fonte, céramique, bois, etc.).

7. Utilisez des contenants réutilisables pour vos courses

Il existe des sacs réutilisables pour faire vos courses. Ils sont idéaux pour y accueillir le vrac : les pâtes, légumineuses, les fruits et légumes, etc. Ils se lavent facilement et se réutilisent presque à l’infini.

Astuce : vous pouvez faire vos propres sacs réutilisables si vous êtes un(e) fin(e) couturier(e).

8. Dites adieu aux bouteilles plastiques

Les bouteilles plastiques sont souvent à usage unique, comme l’indique le logo triangulaire sous la bouteille.

Il est dangereux pour la santé (et non recommandé) de les remplir à l’infini. De même, ces bouteilles libèrent des particules nocives dans l’eau. Le mieux reste de filtrer l’eau du robinet. Certains filtres s’installent directement sur le robinet, sinon il y a toujours l’option carafe filtrante. Mais celles-ci, si elles ne sont pas régulièrement nettoyées ou si le filtre n’est pas changé, peuvent être dangereuses pour la santé.

charbon actif

(crédit : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Activated_Carbon.jpg, Ravedave)

Il existe aussi d’autres méthodes pour filtrer l’eau, comme les bombonnes Berkey. Si les filtres sont efficaces environ 10 ans, s’équiper d’un tel dispositif requiert d’avoir quelques économies à disposition…

Astuce : Il est également possible de stocker de l’eau du robinet dans une bombonne dans laquelle il suffit de plonger un morceau de charbon actif. Peu onéreux, efficace et bénéfique pour la santé, ce procédé est 100 % naturel. Pour vous déplacer, la gourde en émail, inox ou verre est parfaite !

9. Le DIY

Fabriquer ses produits ménagers permet d’éviter d’acheter des contenants en plastique à répétition. Il n’y a rien de plus facile que de faire son produit vaisselle, son nettoyant multi surfaces ou même ses tablettes détartrantes pour toilettes par exemple. De nombreux tutoriels sont disponibles sur Internet.

10. Le petit électroménager

Sur le grille-pain, le robot ménager, etc., le plastique est partout. Or il existe les mêmes appareils en inox ou autres matériaux plus naturels. Même si le prix est plus cher, leur durée de vie est souvent plus longue. Au final, mieux vaut un investissement de départ et qui dure, que plusieurs achats qui, au final, reviendront plus cher.