1. Accueil
  2. Au travail
Retour

Au travail

  • Le télétravail est-il réellement propice au bien-être des travailleurs ?
    C'est bien connu, la qualité de vie des salariés dépend beaucoup de la localisation géographique de leur emploi. C'est pourquoi le lieu de travail est un élément primordial de la relation de travail. Avec la généralisation du télétravail imposé pendant la période du confinement, la question se pose maintenant pour de nombreuses entreprises de savoir si cette méthode de travail doit perdurer ou non. Si le travail à distance faisait rêver beaucoup de salariés avant le Covid, il semblerait qu'après en avoir fait l'expérience, l'enthousiasme n'aurait été que de courte durée pour certains d'entre eux. Présenté comme une solution d'avenir, le télétravail c'est-à-dire l'abolition du lieu de travail est-il réellement propice au bien-être des employés ? Doit-il perdurer ? L'employeur a-t-il intérêt à y adhérer ? Tour d'horizon des avantages et inconvénients.



  • Une artiste brodeuse transforme les échographies en œuvres d’art
    L’artiste américaine Yulia Sherbak, qui vit dans l’Ohio, a décidé de mettre ses talents de brodeuse au service des futurs parents. À l’aide de fil blanc brodé sur du tissu noir, elle reproduit les échographies pour transformer ces clichés médicaux en de véritables œuvres d’art. Découvrez ici ses superbes broderies.

  • Dans ce cirque, les animaux sont remplacés par des hologrammes
    André-Joseph Bouglione a décidé d’investir massivement pour son spectacle dans lequel les hologrammes remplacent les animaux. Ce choix est la conséquence de considérations éthiques, mais aussi artistiques. Découvrez l’écocirque, un cirque traditionnel 100 % humain.

  • Hérault : plusieurs maires organisent une collecte pour recycler les mobiles obsolètes
    On estime à 100 millions, le nombre de téléphones portables obsolètes qui sont conservés par les Français. Des communes du département de l’Hérault et l’opérateur Orange organisent une opération de collecte qui dure jusqu’au 30 novembre 2021. Une action écologique et solidaire créatrice de travail grâce aux activités de tri, de recyclage et de reconditionnement des vieux mobiles.


  • Un père met un mot chaque jour dans le cartable de sa fille pour réduire son stress à l’école
    Pendant quatre ans, un père a mis, chaque jour, un petit mot positif dans la lunchbox du sac de sa fille avant qu’elle ne parte à l’école. Ce rituel lui a permis de gagner en confiance et en autonomie, mais aussi de s’intégrer avec sérénité dans son milieu scolaire. Une histoire inspirante à découvrir !

  • Pourquoi en finir avec les mails répondant seulement « merci » ?
    La plupart des internautes reçoivent quotidiennement de nombreux mails. Certaines personnes répondent à ces messages par « OK, bien reçu ! », « Merci » ou encore « Bonne journée » ! Ces habitudes ne sont pas anodines et nuisent à l’environnement. En effet, une étude anglaise indique que les milliards de mails envoyés chaque jour émettent davantage de carbone que le trafic aérien... Les pratiques doivent changer. Des gestes simples peuvent avoir des répercussions importantes sur l’environnement comme arrêter d’envoyer des mails avec seulement le mot « merci ».

  • Glimpact mesure l’impact environnemental global des produits et des organisations
    « Pour l’impact environnemental, quand on ne voit pas tout, on ne voit rien », c’est le leitmotiv de Glimpact. L’organisation estime en effet que pour agir en faveur du climat, il faut pouvoir mesurer et évaluer avec précision et facilité l’impact environnemental global d’un produit, d’une ligne de production ou d’une usine. Afin de s’engager ensuite à le réduire en poussant les bons leviers d’action. C’est pourquoi Glimpact a modélisé la méthode PEF (Product Environnemental Footprint), adoptée en 2018 par la Commission Européenne, à travers une technologie numérique innovante.

  • Offres d’emploi : Shift Your Job recense les entreprises vertes
    Vous recherchez un emploi au sein d’une entreprise engagée en faveur de la défense de l’environnement ? La plateforme collaborative Shift Your Job vous facilite la tâche en recensant, tous secteurs d’activité confondus, les entreprises les plus vertes. Pour cela, plusieurs critères ont été retenus.

  • Lamazuna concrétise un projet d’éco-lieu pour ses locaux
    Implantée depuis 2018 à Marches dans la Drôme, Lamazuna n’a pas ménagé ses efforts pour faire de la création de son siège social un véritable éco-lieu. Visant l’autonomie alimentaire, locale et bio d’un restaurant d’entreprise tout en incluant une micro-crèche zéro déchet, le souhait de Lamazuna avec ce projet est de contribuer à la qualité de vie de ses collaborateurs, mais pas seulement. Avec des lieux d’accueils et d’animations, des partenariats avec des agriculteurs marchois et des entreprises drômoises, Lamazuna participe à redynamiser le territoire qui l’a accueilli.

  • Ik.me : l'email gratuit, écologique et sécurisé
    La boîte et l’adresse email font partie des incontournables du numérique, autant pour les courriels professionnels que personnels. Pourtant dans ce domaine comme ailleurs, la protection de l’environnement et la sécurité des données personnelles des utilisateurs ne sont pas toujours au cœur des préoccupations. Fort heureusement des solutions voient le jour. Comme ik.me, la messagerie mail made in Suisse qui propose une alternative gratuite à vie, écologique et sécurisée à Gmail et Outlook.

  • Embelium, un matériau écologique qui remplace les mousses plastiques
    Les mousses plastiques ou plastiques alvéolaires, comme le polystyrène par exemple, sont aussi pratiques que polluantes : elles permettent notamment de transporter de nombreux produits en toute sécurité, mais sont fabriquées à partir de pétrole, et ne sont ni recyclables ni biodégradables. L’entreprise française Embelium a conçu un matériau alternatif, écologique, 100 % végétal et compostable qui pourrait bien changer la donne.

  • Black Friday : 4 fédérations de commerçants demandent son annulation
    Prévue vendredi 27 novembre, cette opération commerciale venue tout droit des États-Unis inquiète 4 fédérations de commerçants. Contraints à la fermeture en raison du confinement, les commerçants redoutent une concurrence déloyale et un monopole du commerce en ligne, et demandent l’annulation du Black Friday cette année en France.

  • Les masques des enseignants sont-ils dangereux pour leur santé ?
    Une enquête menée par le site Reporterre a révélé que les masques en tissu distribués par l’État aux enseignants étaient traités à la zéolithe d’argent, un produit biocide ayant des effets néfastes sur les organismes aquatiques. Ces masques pourraient également être nocifs pour la santé humaine. Sont-ils dangereux pour le corps enseignant ?

  • Télétravail : Des avantages pour les salariés, l'entreprise et l'environnement
    Pour les personnes qui travaillent sur ordinateur, le télétravail présente des avantages. Pourtant, les employeurs ont parfois du mal à se détacher de l’ancien modèle et à laisser leurs salariés travailler de manière autonome, à leur domicile. Mais se pourrait-il que les entreprises, comme les salariés y trouvent un avantage ? Qu’en est-il des effets sur la planète ?

  • Organiser des éco-challenges et favoriser la prise d’initiatives écolos en entreprise
    Certains patrons ont pris le parti de sensibiliser leurs employés à l’écologie au sein de leur entreprise. Pour cela ils organisent des éco-challenges sous forme de concours ou de défis. Zoom sur les bénéfices d’organiser régulièrement des challenges écologiques sur les lieux de travail.


  • Récupscène : un site internet pour revaloriser le matériel de spectacle
    Récupscène, c’est un site internet qui permet de mettre en relation différents acteurs du monde du spectacle afin de revaloriser, recycler, revendre du matériel technique, des décors ou des costumes. Zoom sur cette alternative écolo, qui pourrait peut-être aider certains à se lancer dans la production de spectacles vivants !

  • LongTime, un label européen qui garantit des produits durables
    Deux entrepreneurs toulousains ont créé le premier label européen destiné à lutter contre l’obsolescence programmée des produits, dans le domaine de l’électroménager, du multimédia, du matériel de loisirs ou du matériel professionnel. L’objectif : lutter contre le gaspillage et favoriser une consommation durable et responsable.

  • Les véhicules électriques et la question épineuse du recyclage des batteries
    Alors que les premières voitures électriques commercialisées il y a une dizaine d’années arrivent en fin de vie, la question du recyclage des batteries est loin d’être résolue. 700 000 tonnes de batteries seront à recycler en 2035, et les centres de retraitement ne sont pas assez nombreux en France.

  • Des aéroports financent des projets écologiques via des bornes
    Les aéroports de Paris se mettent au vert et proposent à leurs passagers de compenser leur empreinte carbone en participant au financement de projets écologiques. À cet effet, des bornes seront installées dans les aéroports de Paris–Charles-de-Gaulle et de Paris-Orly. Le point sur ce dispositif.

  • En Seine-Maritime, des terrains mis à disposition gratuitement contre un pâturage écolo
    Fait rarissime, à Malaunay, en Normandie, des terrains appartenant au Conservatoire d’espaces naturels sont gratuitement mis à disposition d’éleveurs ou de particuliers de la Seine-Maritime, en échange d’écopâturage par leurs animaux. Le but du pâturage écologique est de pouvoir entretenir l’espace, sans avoir recours aux pesticides.

  • Transition énergétique : La piscine communale de Malaunay alimentée grâce aux énergies renouvelables
    La ville de Malaunay, près de Rouen, est un exemple d’engagement dans le domaine de la transition énergétique et écologique. Labellisée « territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV), elle a touché une aide de l’État de deux millions d’euros pour développer des projets fonctionnant aux énergies renouvelables. Le prochain concerne la piscine municipale, qui sera à 100 % alimentée grâce à l’énergie solaire.