Boutique Zéro déchet : produits durables et ecoresponsables 02 31 80 13 15 (8h30-18h30 du lundi au vendredi) 0 Panier
L’allaitement est meilleur pour la santé et l’environnement que le lait en poudre Lecture : 4 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. L’allaitement est meilleur pour la santé et l’environnement que le lait en poudre

L’allaitement est meilleur pour la santé et l’environnement que le lait en poudre

C’est prouvé, le lait en poudre a un impact négatif sur l’environnement et est moins nourrissant que le lait maternel.

Le British medical Journal du mois d’octobre diffuse les résultats d’une étude menée sur le lait infantile et ses répercussions environnementales. En d’autres termes, l’allaitement reste la meilleure option tant pour le bébé que pour la planète.

L’allaitement maternel a tout bon

Selon les recommandations de l’OMS, une jeune maman doit donner le sein à son enfant au moins pendant 6 mois. Cela génère une immunité parfaite au bébé, mais aussi l’assurance que tous les nutriments sont bel et bien réunis pour que celui-ci grandisse de la meilleure des façons. Il ne va pas sans dire qu’il représente aussi un mode de nutrition plus naturel, donc plus sain pour le bébé.

Ensuite, le lait maternel est un aliment économique. Produit naturellement par les jeunes mamans, il ne nécessite aucun apport financier particulier pour s’en procurer. Pour finir, il est bien plus respectueux de l’environnement que le lait en poudre qui, selon le British medical Journal, nécessite une énorme quantité d’eau pour être fabriqué. 

Les Françaises boudent l’allaitement

Lait infantile en poudre

En Europe, les mamans françaises font partie de celles qui allaitent le moins. En effet, seuls 60 % des bébés sont nourris au sein, et 30 % le sont au-delà de 3 mois.

Le lait en poudre était à la base, un complément permettant aux femmes qui ne pouvaient pas allaiter de nourrir leurs enfants malgré tout. Puis, cela s’est étendu à celles qui ne voulaient pas allaiter, devenant ainsi presque la solution incontournable. Pourtant, le lait maternel gagne la comparaison haut la main, tant sur le plan nutritionnel que sur le plan écologique.

Le lait en poudre : cet aliment ultra transformé et polluant

Ce ne sera un secret pour personne, notamment depuis les divers scandales de laits contaminés, les laits maternisés sont des produits peu écologiques et surtout ultras transformés. Ils sont en majorité constitués à partir de protéines de lait de vaches, agrémentées d’huiles (palme, coco, algues, poisson…), de vitamines et de minéraux.

Est-il utile de rappeler que l’élevage bovin n’est pas réputé pour sa bienveillance environnementale, notamment à cause de la déforestation et de l’émission de gaz à effet de serre qu’il génère ? Mais ce n’est pas tout, la fabrication du lait en poudre nécessite aussi une quantité d’eau démesurée. En effet, 4 700 litres sont nécessaires pour fabriquer un seul petit kilo de lait.

Lait en poudre pour bébé

Enfin, le lait en poudre doit être reconstitué avec de l’eau minérale. Celle-ci automatiquement achetée en bouteilles en plastique, générant des déchets supplémentaires. De la fabrication jusqu’à son utilisation, le lait en poudre est énergivore et produit énormément de déchets (plastique, carton, aluminium…), contrairement au lait maternel qui est zéro déchet.

Soutenir l’allaitement pour les bébés et pour la planète

Les chercheuses en charge de l’étude souhaitent que les professionnels soient mieux formés et informés. Le lait infantile est polluant et il est de leur devoir de transmettre un message plus fort aux nouvelles mamans, notamment auprès de celles qui hésitent sur le mode d’alimentation à donner à leur bébé.