8 idées pour avoir une salle de bain zéro déchetLecture : 8 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. 8 idées pour avoir une salle de bain zéro déchet

8 idées pour avoir une salle de bain zéro déchet

Vous souhaitez adopter des habitudes plus écologiques au quotidien, mais vous ne savez pas par où commencer ? Le plus simple est alors de progresser petit à petit et de procéder pièce par pièce. La salle de bain est un bon point de départ. C’est un endroit de la maison où une grande quantité de plastique, d’emballages et d’accessoires jetables peuvent être rapidement remplacés par des alternatives durables. Pour une transition en douceur, voici 8 astuces pour une salle de bain zéro déchet zéro gaspillage.

1. Remplacez les gels douche et shampoings par des cosmétiques solides

Pour le visage ou le corps, pour adultes ou pour enfants… combien de bidons en plastique s’entassent sur le rebord de la baignoire ? Un pain de savon solide peut tous les remplacer !

 

Le véritable savon de Marseille est totalement adapté à la démarche. Cependant, il ne convient pas forcément à toute la famille. Si les peaux normales peuvent s’en contenter, les peaux sèches ou sensibles préféreront un savon saponifié à froid. Ce processus de saponification permet de préserver les vertus hydratantes et nourrissantes des huiles.

Cheveux secs, gras, colorés, cuir chevelu sensible, tendance aux pellicules… Les shampoings et après-shampoings se déclinent également en version solide pour en finir avec les flacons jetables. Et entre deux lavages à l’eau, un shampoing sec permet de dégraisser rapidement les racines.

 

 

2. Finissez-en avec les roll-on et sprays déodorant

Les déodorants liquides ou en spray peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Ces substances nocives pour l’organisme sont appliquées sur une zone très fine et très perméable de la peau. Outre leur composition qui est néfaste pour la santé, les emballages sont quant à eux mauvais pour l’environnement : roll-on en plastique, bombes aérosols en aluminium… Pour les remplacer, il existe différentes alternatives :

  • Utiliser une pierre d’alun
  • Opter pour du bicarbonate de soude
  • Passer aux cosmétiques solides avec un stick déodorant
  • Ou essayer un déodorant crème à appliquer avec les doigts

À noter que les déodorants naturels ne sont généralement pas des anti-transpirants. En effet, pour favoriser l’élimination des toxines, il est préférable de ne pas bloquer la sueur, mais de simplement contrer les mauvaises odeurs associées.

 

 

3. Halte aux tubes plastiques et aux brosses à dents jetables pour l’hygiène bucco-dentaire

La brosse à dents en plastique apparaît bien souvent comme un déchet insignifiant. Pourtant au rythme d’une par personne tous les deux à trois mois, elles sont jetées par milliards chaque année et beaucoup d’entre elles finissent leur vie dans les océans.

Pour autant, hors de question de ne plus se brosser les dents ! Une hygiène bucco-dentaire zéro déchet passe par le choix d’une brosse à dents compostable ou à tête interchangeable. Les brosses à dents en bambou ont un manche biodégradable. Quant aux brosses à dents à têtes rechargeables, elles peuvent être en bioplastique ou en bois.

 

 

En ce qui concerne le dentifrice, il est possible d’opter pour une pâte dentaire aux ingrédients naturels, stockée dans un pot en verre. D’autres dentifrices se présentent également sous forme de dentifrices solides sur lesquels frotter la brosse à dents ou encore en pastilles à croquer.

 

 

4. Pour le démaquillage, optez pour des lingettes réutilisables

Les disques ou carrés de coton jetable représentent eux aussi une grande source de pollution. À raison de 3 ou 4 par jour, ils remplissent très rapidement la poubelle de la salle de bain, et ce, même si vous les choisissez biodégradables. La culture du coton nécessite beaucoup d’eau et utilise énormément de pesticides.

La solution pour prendre soin de sa peau et de l’environnement en même temps, c’est de passer aux lingettes démaquillantes lavables. Coton, microfibre, eucalyptus, bambou… différentes textures pour satisfaire tous les besoins, du simple rafraîchissement à l’eau florale au démaquillage des yeux et du visage. Après utilisation, elles se lavent tout simplement en machine, en cycle entre 30 et 60°.

 

5. Pour le nettoyage des oreilles, préférez un oriculi

Les cotons-tiges en plastique sont interdits à la vente depuis le 1er janvier 2020. Même si des cotons-tiges biodégradables et réutilisables existent, il est préférable de les réserver pour les retouches maquillage. En effet, les médecins ORL s’entendent sur le fait que les cotons-tiges en général ont tendance à enfoncer le cérumen au fond de l’oreille plutôt qu’à le laisser s’écouler naturellement hors du conduit auditif.

L’oriculi ou cure-oreilles qui présente une forme de petite cuillère à son extrémité permet alors de retirer les écoulements disgracieux visibles au bord de l’oreille sans les pousser à l’intérieur.

 

 

6. Le rasoir de sûreté : l’essayer c’est l’adopter

Le rasage zéro déchet c’est possible également. Il suffit pour cela de revenir à un accessoire traditionnel, sobre, durable et résistant : le rasoir de sûreté. Avec des modèles intégralement en acier inoxydable et d’autres avec un manche en bois, il y en a pour tous les goûts.

Pour homme ou pour femme, il suffit de compléter cette panoplie avec un blaireau en poils naturels et un pain de rasage pour remplacer les mousses à raser industrielles.

7. Passez aux protections hygiéniques lavables

Pendant les règles, les femmes ont besoin de confort pour pouvoir continuer leurs activités quotidiennes. Si les protections périodiques jetables ont longtemps eu le monopole, ce n’est plus le cas à présent. Les alternatives réutilisables ne sont pas seulement meilleures pour l’environnement, elles ont aussi de nombreux bienfaits sur la santé, étant exemptes de toute toxicité.

La cup menstruelle remplace alors les tampons, quand les culottes menstruelles et les protections hygiéniques lavables se substituent aux serviettes jetables.

 

 

8. Sans oublier l’entretien de la salle de bain façon zéro déchet

Passer au zéro déchet dans la salle de bain c’est aussi apprendre à faire le ménage de façon écologique pour ne pas saboter tous vos efforts. Vinaigre blanc, bicarbonate de soude et savon noir font alors parfaitement l’affaire avec une éponge lavable ou un tawashi pour nettoyer les surfaces : baignoire, douche, lavabo, sol, etc.




Auteur