Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

DIY : Fabriquer un arc et des flèches maison Lecture : 9 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. DIY : Fabriquer un arc et des flèches maison

DIY : Fabriquer un arc et des flèches maison

Jouer aux cow-boys et aux Indiens est l’un des jeux préférés des enfants. Pour rendre le tout plus amusant, vous pouvez fabriquer ensemble un arc et des flèches maison. C’est parti pour une activité ludique et des heures de jeu en perspective !

Quoi de mieux qu’un arc pour tester sa dextérité et faire passer le temps ? C’est une activité qui peut se pratiquer aussi bien dedans que dehors. Fait maison, l’arc est adapté à votre enfant et évite surtout les blessures puisque vous sécurisez tant les flèches que l’endroit où votre enfant les expérimente. C’est une activité que vous pouvez faire avec votre enfant à partir de 7 ans. Vous retrouverez ici les étapes pour fabriquer un arc, des flèches, mais aussi une cible DIY.  

Le tir à l’arc, un excellent jeu de précision pour les enfants

Pourquoi le tir à l’arc ? C’est un excellent moyen pour que votre enfant teste sa précision et fasse preuve de concentration. Il suffit que vous lui fabriquiez une cible pour qu’il s’essaie des heures à viser juste. Il va acquérir de la persévérance, ce qui lui permettra de ne jamais baisser les bras dans son quotidien, car il comprendra que ce n’est qu’en répétant un geste que l’on apprend à mieux le maîtriser.

Autre avantage du tir à l’arc, c’est une discipline qui renforce la confiance en soi. Si votre enfant est plutôt du genre timide et effacé, le tir à l’arc devrait l’aider à sortir de sa coquille. En effet, le simple fait de toucher la cible ou d’atteindre l’objectif fixé lui permettra de regonfler son ego et de lui prouver qu’il est capable de réussir des choses compliquées.

Fabriquer un arc

Ce qu’il vous faudra

  • 5 piques à brochette
  • de la ficelle élastique ou normale
  • une pince coupante
  • du chatterton
  • de la peinture (facultatif)

La réalisation

Prenez un bâton de brochette et détaillez-y deux petits bâtonnets d’environ 5 cm à l’aide de la pince coupante.

À présent, saisissez deux bâtonnets de brochettes entiers et attachez-les ensemble avec du chatterton. Pour cela, mettez un point d’attache en haut, un au milieu et un en bas pour solidifier au mieux. Vous pouvez jouer sur les couleurs pour que l’arc soit plus esthétique.

Procédez de même avec deux nouvelles baguettes que vous scellerez ensemble comme les deux précédentes. Vous obtenez alors deux « doubles baguettes ».

Saisissez l’un des petits morceaux de 5 cm découpés précédemment et placez-le sur l’extrémité carrée de l’une des baguettes (pas vers le bout pointu). Attention, laissez-le dépasser de la moitié de sa taille. Faites de même avec l’autre morceau de 5 cm que vous viendrez placer de l’autre côté des deux bâtons de brochette. Entourez le tout avec du chatterton pour bien maintenir les éléments entre eux. Vous obtenez une espèce de pique.

Maintenant, saisissez la seconde baguette que vous avez fabriquée avec les deux piques de brochettes et emboitez-les dans la « pique » que vous venez de créer.

Comme tout à l’heure, appliquez du chatterton pour maintenir les éléments. Vous devez maintenant avoir les deux « double piques » reliés par leur bout arrondi (pas le piquant) et emboités dans les deux petits bâtonnets de 5 cm. Appliquez du chatterton sur toute la longueur jusqu’au niveau des deux morceaux de scotch que vous avez appliqués pour maintenir vos baguettes. Vous obtenez donc une grande tige de bois.

Découpez les pointes à l’aide de la pince coupante afin d’éviter toute blessure.

C’est maintenant le moment de préparer la ficelle. Vous pouvez opter pour une ficelle classique et non élastique, mais le résultat sera quand même moins intéressant. Saisissez l’extrémité de la bobine et faites un nœud solide que vous glisserez ensuite entre les deux piques, à l’extrémité de votre arc, côté pointu.

Tendez la ficelle pour qu’elle soit un peu plus courte que la longueur de l’arc. Découpez-la et faites un nœud que vous viendrez également coincer de l’autre côté de l’arc entre les deux éléments en bois. Attention, avec la ficelle classique, l’arc doit être légèrement tendu si vous voulez que votre enfant puisse tirer ses flèches. Votre arc est prêt. Vous pouvez le peindre pour y apporter de la couleur ou le laisser tel quel.

Pour les plus grands, il existe d’autres méthodes, notamment avec du bambou.

Fabriquer des flèches

Ce qu’il vous faudra

  • des piques à brochettes
  • des bouchons en liège (comptez un bouchon pour 2 flèches)
  • un cutter
  • du chatterton ou du papier
  • de la peinture (facultatif)
  • un pistolet à colle (facultatif)

La réalisation

Saisissez vos bouchons en liège et coupez-les en deux avec un cutter pour obtenir deux petits bouchons. Vous pouvez également affiner l’une des extrémités si besoin.

Plantez une pique à brochette dans chacun des petits bouchons déjà découpés. Normalement, cela tient très bien, mais si vous souhaitez vraiment tout sécuriser, vous pouvez ajouter un peu de colle autour du bâtonnet et sur le bouchon.

Placez un morceau de chatterton à l’autre extrémité de votre flèche (du côté rond de la pique à brochette) afin de faire une ailette. Vous pouvez tout aussi bien vous amuser à dessiner une ailette en forme de plume, la découper et la faire tenir sur votre flèche avec du chatterton.

Répétez cette opération autant de fois que vous souhaitez fabriquer des flèches.

Fabriquer une cible

Première méthode

Pour que votre enfant passe des heures à jouer, optez pour une cible facile à faire.

Ce qu’il vous faudra

  • 6 boîtes de conserve
  • de la peinture

La réalisation

C’est tout bête… Nettoyez et retirez le papier des boîtes de conserve.

Décorez-les avec de la peinture. Vous pouvez faire une boîte bonus rouge qui permettra de doubler les points si elle est renversée.

Empilez-les sur une table : 3 pour faire la base, 2 au-dessus et 1 dernière pour surmonter le tout. Faites tirer votre petit archer qui devra toucher un maximum de boîtes.

Deuxième méthode

Ce qu’il vous faudra 

  • un tableau noir ou blanc, un grand carton ou une plaque en polystyrène
  • de la ficelle
  • une punaise
  • un feutre vert et un rouge

La réalisation

Pour ce type de cible, le but n’est pas que la flèche se plante dedans, mais bel et bien de marquer l’endroit où elle a été touchée. Pour ce faire, votre enfant devra appliquer de la craie, si vous optez pour un support tableau noir, du feutre à tableau blanc s’il choisit ce support ou du feutre classique si vous optez pour le carton ou la plaque de polystyrène.

Quel que soit le support, saisissez un morceau de ficelle que vous viendrez attacher à votre punaise par un nœud (assez solide quand même).

Mesurez 20 cm (plus si votre surface de cible est plus grande) et attachez votre feutre vert ou rouge (ou votre craie) à cette distance de votre ficelle.

Plantez la punaise au centre de votre future cible, débouchez votre feutre et tout en maintenant la punaise, tendez la ficelle et tracez un cercle avec le feutre ou la craie.

Retirez le feutre, puis changez de couleur. Mesurez maintenant 5 cm de moins par rapport à la première mesure (donc 15 si vous avez opté pour 20 cm au départ). Reproduisez un nouveau cercle plus petit en procédant de la même façon. Recommencez jusqu’à finir à 5 cm.

Vous avez maintenant plusieurs cercles sur votre cible. Vous pouvez l’embellir si vous le souhaitez ou la laisser comme telle.

Votre enfant n’a plus qu’à colorier la pointe de ses flèches et tirer pour que la marque se fasse sur la cible à l’endroit où il aura touché !

Quelques conseils pour profiter de l’arc et des flèches DIY

L’arc est fait en bois léger. S’il est assez solide pour un enfant, il ne l’est en revanche pas suffisamment pour un adulte. Attention donc si vous jouez avec, vous pourriez le casser si vous tendez la corde trop fortement. Vous pouvez tout à fait réaliser un modèle similaire avec des petites branches en bambou pour un enfant plus grand ou pour un adulte si besoin. Le bambou est un matériau qui a la faculté de plier à volonté sans rompre. Il sera alors plus solide que des piques à brochette.

Après avoir joué, il est conseillé de ranger l’arc et les flèches dans un endroit sec, à l’abri de l’humidité, cela afin que le bois ne ramollisse pas et ne finisse pas par céder. De plus, le chatterton pourrait perdre de son effet collant.

Dès que la ficelle montre des signes de faiblesse, notamment si vous avez opté pour la ficelle en élastique, n’hésitez pas à la retendre pour lui redonner un petit coup de jeune. Si vous avez opté pour la ficelle classique, veillez à ce que l’arc soit bien tendu pour pouvoir envoyer les flèches plus facilement. Sinon votre enfant risquera de se lasser de son jeu s’il n’arrive pas à le faire fonctionner.