Fournitures scolaires : conseils pour une rentrée écolo Lecture : 6 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Fournitures scolaires : conseils pour une rentrée écolo

Fournitures scolaires : conseils pour une rentrée écolo

La liste des fournitures scolaires est imposée et il est parfois difficile — mais pas impossible ! – de trouver des produits respectueux de l’environnement. Des conseils dans cet article.


Protège-cahiers en plastique, effaceurs, ardoises blanches et marqueurs… La liste des fournitures scolaires des enfants vous donne des boutons quand vous pensez à l’impact écologique de tous ses objets ?

Pas de panique, nous vous livrons ici quelques conseils qui vous permettront de concilier au mieux les exigences des professeurs et protection de l’environnement.

 

Faire le tri à la maison

C’est du bon sens, mais on n’y pense pas toujours.

Avant d’aller faire les courses de rentrée, il est conseillé de faire un tri à la maison, voir ce qu’il reste de l’année précédente et qui est réutilisable, faire le tri aussi dans le bureau des parents où il y a peut-être quelques stylos qui trainent dans les tiroirs ou une gomme, ou un correcteur tout neuf ?

Certains objets déjà utilisés les années précédentes ont pu souffrir d’un manque de soin… L’équerre est taguée au correcteur blanc ou au marqueur ? La trousse est toute poussiéreuse ? Plutôt que de racheter, est-il possible de nettoyer ces objets, peut-être avec vos enfants, pour montrer à tout le monde qu’il faut prendre soin de ses affaires ? 

 

Acheter d’occasion ou troquer

Eh oui, chez Emmaüs on peut trouver des fournitures scolaires ! Et à un prix dérisoire, donc pourquoi s’en priver ? Les vides greniers estivaux sont aussi de bons endroits pour chiner des fournitures encore en bon état, des classeurs, une blouse de chimie… Peut-être même un cartable sympa ? 

Sur internet, on ira jeter un œil sur les sites comme Le Bon Coin ou eBay (dans la partie achats d’occasion), en gardant en tête qu’un objet réutilisé est moins polluant qu’un article écolo neuf. 

Autre idée, pourquoi pas organiser un petit évènement troc avec les voisins ou les amis ? Les choses qui sont inutiles pour les uns font souvent le bonheur des autres ! 

 

Acheter à l’unité sans emballage

Si vous êtes obligés d’acheter du neuf pour compléter votre liste, adoptez une attitude minimaliste, en achetant seulement le strict nécessaire, à l’unité et sans emballage plutôt que des lots

 

En grande surface, pas facile de trouver des produits sans emballages. L’achat à l’unité devra peut-être se faire aux dépens de votre porte-monnaie à la papeterie du coin, mais vous encouragerez par la même le commerce de proximité plutôt que les grandes surfaces.

 

Autre option, les chaines de magasins qui s’engagent à vendre moins cher et à l’unité. C’est le cas de la chaine spécialisée Bureau Vallée, qui possède près de 300 magasins en France métropolitaine. « On a fait la demande auprès des fournisseurs d’enlever les emballages [qui représentent 67 % du prix du produit, NDLR] à la fois dans une démarche écolo, mais également pour proposer des produits moins chers à l’achat, car il n’y a plus d’emballage sur ces produits », a expliqué l’un des gérants Nicolas Bihe à RTL. 

 

Des enseignes se spécialisent sur des gammes de produits « écolos » sur internet aussi et proposent des produits ingénieux, non toxiques, recyclés même quand il s’agit de produits en plastique… Des stylos « fontaines », rechargeables, sans cartouche d’encre, des pochettes en tissu lavables, réutilisables conçues pour transporter les gouters des enfants, des marqueurs pour ardoises blanches effaçables, sans odeurs, sans produits toxiques et rechargeables, et tout un choix de stylos et crayons dans des matières recyclables voire compostables. 

 

Pour le cartable, de grandes marques de bagagerie garantissent certains sacs 30 ans ou à vie. C’est le cas des marques Eastpack ou Jansport, qui fabriquent des sacs à dos très résistants qui peuvent durer des années. 

 

Eviter les matières toxiques

Pour simplifier au maximum votre démarche et éviter les produits contenant des substances toxiques, évitez au maximum le PVC dont la présence ne saute parfois pas aux yeux. Cahiers à couverture plastifiée, spirale de cahier en plastique, trombones en métal recouverts de plastique de couleur…)

Attention aux solvants présents dans la colle, les feutres, marqueurs ou peinture. N’achetez pas les produits qui comportent un logo indiquant la présence d’une substance dangereuse ou toxique, et optez pour des produits à base végétale. 

 

Attention aux stylos que l’on porte parfois à la bouche. Les plastiques contiennent des substances toxiques et cancérigènes (Bisphénol…). L’alternative ce sont les crayons en bois non vernis, ou fabriqués spécifiquement avec des plastiques non toxiques recyclés

Si vous préférez le jetable, le stylo Bic classique est fabriqué en France et c’est le seul à posséder un écolabel

 

Les labels écologiques

42 % du bois exploité dans le monde sert à fabriquer du papier.

Pour fabriquer 1 tonne de papier vierge, c’est entre 2 et 3 tonnes de bois qu’il faut sacrifier. C’est pourquoi dans une démarche environnementale il est important de privilégier le papier recyclé, dont la fabrication nécessite 20 fois moins d’arbres, 100 fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie. 

 

Pour identifier facilement la bonne ramette ou le bon lot de feuilles, fiez-vous aux écolabels comme l’Écolabel européen, le NF Environnement et l’Ange bleu. Attention, en ce qui concerne les labels PEFC et FSC, ils indiquent que les forêts sont gérées de façon durable, mais pas forcément que le papier est fabriqué à base de matières recyclées.

 

D’autres labels peuvent vous aider à repérer les produits les plus respectueux de l’environnement comme FSC et PEFC pour les objets en bois, ainsi que NF Environnement ou Cygne Blanc.

Le label de couleur rouge öko test indique un produit non toxique pour la santé ou pour l’environnement.