Maison écologique : quels matériaux et équipements choisir ? Lecture : 12 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Maison écologique : quels matériaux et équipements choisir ?

Maison écologique : quels matériaux et équipements choisir ?

Lorsqu’il s’agit de faire construire sa maison et que l’on est soucieux de l’environnement, il existe des alternatives pour mener à bien son chantier. Les maisons écologiques fleurissent un peu partout, qu’il s’agisse d’écoconstruction, d’autoconstruction ou tout simplement d’un projet autonome.


Lorsqu’il s’agit de faire construire sa maison et que l’on est soucieux de l’environnement, il existe des alternatives pour mener à bien son chantier. Les maisons écologiques fleurissent un peu partout, qu’il s’agisse d’écoconstruction, d’autoconstruction ou tout simplement d’un projet autonome. Voici tout ce dont vous aurez besoin de connaître pour que votre futur petit nid ait un impact moindre pour la planète, soit (presque) autonome et reste confortable pour votre famille.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Comme son nom l’indique, une maison écologique est un bâtiment qui n’émettra que peu, voire pas, de pollution environnementale. Ce type de maison alternative permet d’aborder la construction de façon plus économique, mais aussi parfois plus simple. Pour autant, une maison écologique reste viable et certaines sont même indécelables à l’œil nu.

La maison écologique doit respecter quatre points fondamentaux pour être considérée comme telle :

– Réaliser des travaux respectueux de l’environnement en utilisant le moins d’énergie possible pour la construction
– Utiliser des matériaux écologiques, principalement naturels et locaux dans la mesure du possible
– Utiliser l’environnement et le climat pour tirer orienter la maison sans avoir besoin d’un apport énergétique supplémentaire
– Une isolation et des ventilations naturelles et optimales

De nombreuses maisons écologiques sont aussi appelées « vertes », « bioclimatiques », « autonomes », etc. Elles ont un impact très limité et se servent de ce que la nature offre de plus précieux pour constituer un nid douillet pour toute une famille. C’est ainsi que la conception reste un point très important, tout comme les matériaux de construction choisis ainsi que les équipements à installer. Voici les différents types de maisons écologiques que l’on peut trouver :

– La maison BBC (bâtiment basse consommation) qui pour obtenir ce label, doit respecter des règles strictes en termes de chauffage, de ventilation, de climatisation, de production d’eau et d’éclairage.
– La maison bioclimatique qui s’implante en utilisant les ressources naturelles en plus de compter sur une construction de haute qualité environnementale.
– La maison passive qui utilise la chaleur de son propre intérieur et celle du soleil pour conserver une température convenable toute l’année
– La maison positive également appelée Bâtiment à énergie positive (BEPOS), produit plus d’énergie que ce qu’elle n’en consomme

Une maison écologique n’est pas constituée que de quatre murs. Il s’agit de toute une chaîne de construction logique, articulée autour d’un seul et même principe : l’impact sur la Terre. Du chauffage à la gestion des déchets, tout est pensé en amont. Pour autant, si le surcoût lié à la construction d’une maison écologique existe, il est largement rentabilisé au quotidien par un gain énergétique avéré. Toutefois, il reste possible de faire des économies conséquentes en utilisant certains matériaux plutôt que d’autres.

Quels sont les matériaux à préférer pour construire sa maison écologique ?

Les matériaux naturels et durables sont bien sûr les principaux composants à choisir lors d’une construction écologique. Voici les principaux :

Le bois

Véritable don de la nature, le bois est recyclable et peut faire partie des ressources inépuisables s’il est bien géré. Les maisons en bois sont très utilisées en Amérique du Nord, mais également en Asie et quelques autres pays du monde. En France, il y a moins de 15 % de maisons en bois. Mais il intéresse de plus en plus les particuliers et même les entreprises.

maison en bois

15 fois plus isolant que le béton, il est solide et idéal pour les ossatures. De plus côté esthétique, une maison en bois est toujours plus chaleureuse, voire même moderne ! Attention, le bois est un matériau qui ne dure pas éternellement. Il convient donc d’en prendre soin par des traitements et peintures spécifiques pour éviter qu’il ne pourrisse et détériore la structure globale du bâtiment. Concernant le prix, malgré des tarifs qui baissent légèrement, une maison écologique en bois coûte plus cher qu’une maison classique. Mais l’isolation étant plus importante, la rentabilité est rapidement acquise.

Le chanvre

Largement méconnu, voire boudé, le chanvre est pourtant une plante magique dans de nombreux domaines. Et celui de la construction ne déroge pas à la règle. Il s’agit d’un matériau écologique pur. Le chanvre pousse (presque) tout seul, sans engrais et avec très peu d’eau. La culture du chanvre ne nécessite aucun pesticide, puisque la plante repousse d’elle-même les nuisibles (sauf escargots et limaces). Mélangé à de la chaux, le chanvre constitue une espèce de béton naturel. Il est coulé entre des planches de coffrage pour faire les murs des bâtiments.

maison en chanvre

Bien que plus complexe à réaliser, la maison en chanvre reste l’option la plus écologique, la plus naturelle et la plus rentable. En termes de maison écologique, il est difficile de faire mieux qu’avec du chanvre !

La paille

La maison écologique en paille fait rapidement penser à celle des trois petits cochons. Mais l’histoire se trompait. La paille est un matériau écologique, durable et surtout très résistant ! Elle aura toutefois besoin d’une ossature en bois pour être maintenue. C’est alors que les bottes de paille viendront remplacer la brique ou le chanvre pour constituer les murs. Étant très épais, les murs seront aussi très bien isolés. Et contre toute attente, la paille ne prend pas plus feu que la brique si elle est bien tassée en bottes !

maison en paille

La maison en paille est très rentable financièrement et apporte un réel confort de vie. Tout comme le chanvre, cette opportunité de maison écologique laisse un impact moindre sur la planète et côté confort, bien malin celui qui pourrait dire, une fois achevée, que la maison est faite de paille !

La brique monomur

Toute récente dans le domaine de la construction, il s’agit d’une brique alvéolée. Ainsi, l’air qui parcourt les orifices fait office d’inertie thermique. Très résistances, elles sont idéales pour construire des bâtiments à étages.

Petits bémols, leur coût reste assez élevé et si leur utilité est prouvée, leur conception n’en reste pas moins polluante… Elles sont cuites dans des fours à gaz !

Quels sont les meilleurs équipements à privilégier dans une maison écologique ?

Les murs sont faits, reste à équiper la maison pour profiter d’eau courante, de chaleur, mais aussi de ventilation, etc. Voici les meilleurs équipements écologiques pour parfaire son écoconstruction.

La ventilation

Cela peut sembler étrange d’avoir des grilles d’air dans sa maison censée être isolée au mieux. Pourtant, l’air doit pouvoir circuler, cela afin d’éviter l’accumulation de moisissure, d’humidité, les odeurs de nourriture et les éventuels composants organiques volatils (COV). La ventilation est nécessaire pour l’aspect sanitaire de la maison et de ses habitants.

Certains puristes opteront pour une ventilation manuelle. Mais celle-ci peut rapidement devenir contraignante. C’est ainsi que les systèmes mécaniques restent plus prisés. Les VMC simples flux hygroréglables sont très économiques, mais leurs performances sont assez limitées. Elles auront alors tendance à aspirer plus et donc occasionner un surcoût sur la facture de chauffage. En revanche, les VMC doubles flux sont les ventilations les plus performantes, car elles filtrent les polluants extérieurs. De plus elles limitent les déperditions d’énergies dans une maison écologique, lorsque le chauffage ou le climatiseur fonctionne. Ainsi, une économie de 15 % peut être perçue sur la facture de chauffage !

Les solutions pour le chauffage et l’eau sanitaire

Quoi de mieux que les énergies renouvelables pour se chauffer ? La pompe à chaleur est l’équipement le plus fréquemment utilisé en écoconstruction. Le système air-eau chauffe la maison et l’eau sanitaire. Pour cela, il utilise les calories de l’air extérieur (et parfois un peu d’électricité), en fonctionnant de façon autonome pour maintenir une température idéale dans le logement. Ce type d’équipement permet de réelles économies sur la facture de chauffage !

Le poêle à bois est parfait pour chauffer et créer une ambiance cocooning dans une maison écologique. Le poêle à granulés est plus intéressant que le poêle à buches. En effet, les combustibles utilisés sont fabriqués à partir de sciures, ce qui reste plus écologique que le bois. Certains d’entre eux permettent de chauffer l’eau sanitaire.

Enfin, le chauffage solaire stocke la chaleur émise par le soleil via des panneaux solaires, pour la rediffuser dans un ballon d’eau chaude. En revanche, il ne peut chauffer un logement. Il est donc nécessaire de coupler le chauffage solaire avec un poêle à bois pour réduire considérablement sa facture. Mais attention, mieux vaut habiter dans une région ensoleillée pour bénéficier au mieux des avantages du chauffage solaire…

L’électricité

Il est désormais possible de produire soi-même sa propre électricité. Pour cela, des panneaux solaires sont indispensables. Il s’agit de l’aérovoltaïque, une technique 4 fois plus efficace que le photovoltaïque. La raison est simple, en plus de récupérer la chaleur émise par les rayons du soleil, le système récupère aussi celle émise par les panneaux eux-mêmes ! Grâce à ce système novateur, il est également possible de générer de l’air frais l’été.

Si vous pensiez à l’éolienne, mieux vaut opter pour une autre méthode. En effet, elle est très chère (le double ou le triple du coût des panneaux) et nécessite une bonne exposition au vent pour fonctionner régulièrement.

chaudière

La chaudière classique a un coût correct, mais n’est pas réellement très performante. Préférez la chaudière à cogénération qui impose un investissement plus important, mais qui permet de générer plus d’électricité. Pour une option autonome, ce type de produit peut couvrir entre 50 et 80 % des besoins électriques d’un foyer.

Côté éclairage, les ampoules LED sont plus chères à l’achat, mais restent bien moins énergivores que leurs congénères classiques, fluo compacts (LFC) ou halogènes, tout en ayant une durée de vie de près de 20 ans !

L’eau

Récupérer l’eau de pluie est la meilleure alternative pour économiser chaque mois. Elle sera utile pour arroser le jardin l’été ! D’autre part, en installant des embouts régulateurs sur chaque robinet d’eau, des chasses doubles flux ou même des toilettes sèches, les économies seront plus importantes et votre impact sur la nature, bien moins important.

catégorie énergétique

Côté électroménager, il est primordial d’opter pour des lave-linge ou lave-vaisselle de classe A+ ou supérieure. Cela permet de faire de réelles économies tant électriques qu’en eau !

Le reste des équipements

Pour aménager sa maison écologique, il est important d’utiliser des fournitures saines. Pour cela, chaque élément électroménager doit être rigoureusement sélectionné pour ses compétences énergétiques. En ce sens, tous les produits classés A+ et supérieurs sont à préférer. De plus, ils apportent un certain confort sonore et leur durée de vie est normalement plus longue.

four solaire

Pour les puristes, des fours solaires, des cuisinières à bois, ou encore des chaudières-cuisinières sont parfaites pour aménager son habitat écologique avec un impact sur la planète encore plus léger.