Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Quels sont les comportements éco-responsables à adopter lorsque l’on a un chat ? Lecture : 7 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Quels sont les comportements éco-responsables à adopter lorsque l’on a un chat ?

Quels sont les comportements éco-responsables à adopter lorsque l’on a un chat ?

Les propriétaires de chats au mode de vie écolo rencontrent parfois des problèmes pour limiter leur impact écologique avec leur animal. Voici quelques conseils pratiques pour y parvenir.

Les chats et les chiens sont les animaux de compagnie préférés des Français. Il faut dire que ces adorables petites boules de poils savent se faire aimer. Mais au quotidien, leur empreinte écologique peut s’avérer très élevée. Voici comment vivre en compagnie d’un chat, tout en gardant son âme écolo.

L’empreinte écologique des chats s’est alourdie

Le chat est un animal apprivoisé depuis des milliers d’années. Vénéré par les Égyptiens, il a gardé sa prestance et son racé à travers les siècles.

Pour autant, son destin étant lié à l’Homme, il en est presque devenu dépendant. C’est pourquoi son empreinte écologique s’est, elle aussi alourdie. Selon Wamiz, celle-ci s’élève à 0,15 hectare par an (un Français consomme 4,7 hectares par an en moyenne).

Les comportements éco-responsables à adopter avec son chat

1. Opter pour une alimentation saine

Tout comme nous, un chat qui mange sainement est en chat en bonne santé. Il vous en coûtera d’ailleurs moins cher en vétérinaire ! De plus en plus de marques proposent désormais des croquettes sans céréales et adaptées aux animaux de compagnie. Il existe même des croquettes à base de protéines d’insectes, plus responsables, car demandant moins d’eau et moins de farines animales pour être confectionnées.

Essayez d’opter pour des croquettes en vrac (disponibles dans les boutiques spécialisées ou magasins bio). Si vous n’en avez pas près de chez vous, orientez-vous plutôt vers des produits bio et privilégiez les emballages recyclables. Enfin, tentez le plus possible d’acheter en grosses quantités pour vous éviter d’avoir des aller-retour à faire en voiture !

2. Stériliser son chat

Beaucoup pensent à tort que la stérilisation est un acte de cruauté envers un chat. Cela est plutôt le contraire en réalité. Les chats se reproduisent très vite et une femelle non stérilisée peut donner naissance à 22 464 chatons en 4 ans ! Ces animaux errent dans la nature et sont responsables de nombreux impacts sur la biodiversité environnante.

Chat catastrophe écologique3. Protéger la biodiversité

En effet, les chats sont des prédateurs et des chasseurs et leur instinct les rattrape toujours, même s’ils sont grassement nourris à la maison. Ils se mettront à traquer les lézards, les papillons, les oiseaux, les souris, etc., causant un réel dérèglement au niveau de votre environnement proche, mais à plus grande échelle, dans le monde entier.

Même si mettre un collier aux chats est controversé, celui-ci permet d’y accrocher une cloche pour faire fuir les oiseaux. Tentez aussi de protéger autant que faire se peut, les endroits où vivent les souris (accès aux champs, etc.).

Clochette chat4. Préférer les produits naturels

Traiter son chat contre les puces et les tiques est très fortement conseillé. Cela dit, si vous avez des enfants, et même pour vous, le traiter avec des produits chimiques n’est jamais une bonne chose. Beaucoup de propriétaires de chats leur font des caresses, dorment avec, leur font des bisous, etc. Les résidus de produits chimiques se déposent partout, et donc, même sur vous et votre famille.

La terre de diatomée est un excellent répulsif naturel. Il existe aussi des solutions moins invasives et biologiques que les pipettes classiques achetées chez le vétérinaire ou en pharmacie. Renseignez-vous !

5. Préférer l’adopter plutôt que l’acheter

Avoir un chaton est une expérience enrichissante. Mais voilà : il grandit, peut faire des bêtises et peut aussi être un poids lorsque l’on part en vacances, etc. Avoir un animal de compagnie est un peu comme avoir un enfant : on en est responsable depuis le jour où il franchit le seuil de la porte, jusqu’au jour où il quitte ce monde.

Si vous souhaitez un chat dans votre maison, préférez l’adopter à la SPA, faute de prolifération, beaucoup de félins y sont recueillis et sont euthanasiés si personne ne les adopte. Certaines associations peuvent aussi vous les vendre. Quelques petites annonces proposent également des chatons à donner, etc.

6. Bien choisir son vétérinaire

Choisissez un vétérinaire proche de chez vous. Ce sera là une occasion de moins prendre la voiture et donc, de moins polluer.

7. Fuir les « biscuits » et les jouets pour chats

Les chats sont gourmands, certes. Mais l’achat de petits biscuits n’est pas bon pour leur santé. Il en va de même pour les jouets : un chat joue avec tout et n’importe quoi ! Inutile de dépenser des sommes faramineuses pour un bâton auquel est attachée une ficelle et des plumes ! De plus, il s’agit d’une dépense inutile qui pourrait, in fine, peser lourd dans le budget.

Chat qui joue avec une pelote de laineLes chats jouent parfaitement bien avec un lacet, un morceau de laine, une boulette de papier, etc. Si vraiment vous souhaitez vous faire plaisir en lui achetant un petit jouet ou un arbre à chat, préférez les achats d’occasion !

8. Feu sur la litière écologique

En France, un chat utilise 33 kg de litière par an. La plupart du temps, les litières utilisées sont chimiques. Il existe pourtant des alternatives compostables et écologiques ! Carton recyclé, chanvre, lin, bois compressé, etc., ces litières alternatives ont les mêmes propriétés que les litières classiques, à la différence près qu’elles sont compostables.

Litière écolo pour chat9. Recycler les poils

Lorsque vous brossez votre chat, le reliquat de poils morts peut servir aux oiseaux pour faire leurs nids. Accrochez-les à des branches d’arbre assez hautes et laissez les oiseaux venir y piocher pour tenir chaud aux œufs lors de la couvée.

Il existe aussi des entreprises qui collectent les poils d’animaux de compagnie pour en faire de la laine ! Sinon, sachez que les poils sont des matières organiques comme les autres. À ce titre, ils sont aussi compostables !

10. Voyager avec son chat

Vous partez en vacances ? Amenez votre chat ! Du moins, si vous partez en voiture ou en train. Il sera déjà moins malheureux de vous voir partir, car même si les chats sont réputés pour être indépendants, ils n’en sont pas moins attachés à leur maître ! En plus, une petite escapade à la montagne et changer d’air leur est souvent bénéfique ! Veillez par contre à ne pas les laisser sortir du logement !