Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

6 astuces pour un barbecue plus écologique Lecture : 7 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Alimentation
  4. 6 astuces pour un barbecue plus écologique

6 astuces pour un barbecue plus écologique

Avec les beaux jours, l’envie de se rassembler autour d’un barbecue se fait sentir. Mais faire un barbecue ne signifie pas pour autant abandonner ses bonnes habitudes écolo ! Voici 6 astuces pour un barbecue plus écologique.

Les beaux jours signent généralement le retour des barbecues. Cependant, ce mode de cuisson peut comporter des risques pour la santé. Il existe toutefois quelques astuces pour faire des barbecues plus sains, mais aussi plus écolo ! Tour d’horizon. 

La cuisson au barbecue : des risques pour la santé ?

Cuisson au barbecue

Le barbecue au charbon peut parfois augmenter les risques de cancer chez certains sujets. Il est donc très important de veiller à l’allumer convenablement et de faire attention à la cuisson de ses aliments.

Pourquoi le barbecue au charbon est-il dangereux ? Tout simplement parce qu’en brûlant, le charbon peut dégager des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ces substances se collent à la viande ou aux légumes et peuvent, à la longue provoquer des cancers.

Beaucoup de personnes utilisent de l’essence ou des produits pour allumer leur barbecue. Ce geste peut paraître anodin, mais il multiplie les risques pour la santé. Il n’y a d’ailleurs qu’à sentir l’odeur dégagée par ces produits pour comprendre qu’ils ne sont pas réellement sains…

La meilleure option resterait donc d’opter pour un barbecue électrique ou au gaz. Mais en fait, là encore, il peut y avoir des risques. En effet, en chauffant, la graisse contenue dans la viande va carboniser sur les grilles, générant aussi des substances nocives qui se colleront directement sur vos denrées.

Mais alors, comment profiter d’un barbecue sans prendre de risques ? Comment le rendre plus écolo ? Voici quelques astuces.

1. Toujours bien nettoyer son barbecue avant de l’allumer

Laisser les graisses s’agglutiner sur les grilles ou sur les brûleurs n’est pas une bonne idée. Plus votre barbecue sera sale et plus les risques seront démultipliés.

Nettoyez la grille correctement avant chacune de vos grillades à l’aide d’un papier journal, d’une brosse en métal si votre grille est en fonte ou si vous le pouvez, avec du liquide vaisselle et une éponge. Idem pour les brûleurs des barbecues électriques ou au gaz. Ils doivent être propres lorsque vous les allumez pour y faire cuire vos saucisses ou vos légumes. Il ne vous viendrait pas à l’idée de cuire vos aliments dans un plat ou une poêle sale ? Il en va donc de même pour le barbecue.

2. Utiliser du bon charbon

Si vous avez un barbecue au charbon, vous devez préférer les gros morceaux de combustibles. Il s’agit souvent des charbons utilisés par les restaurants. De même, soyez vigilants : il doit être épuré avec un taux de carbone supérieur à 85 %.

Vous pouvez aussi choisir un charbon labellisé FSC ou PEFC afin d’être sûr qu’il provient de forêts durables. Il doit être conservé dans un endroit sec pour éviter qu’il ne dégage encore plus d’HAP.

3. Opter pour un autre combustible

Idéalement, les ceps de vigne sont à préférer. Cependant, ils sont plus chers et il est plus difficile d’en trouver. Ils sont plus sains et donnent un délicieux goût à la viande et aux légumes.

Vous pouvez tout aussi bien allumer votre barbecue « à l’ancienne » avec du papier journal et du petit bois ou des cagettes si vous en avez à votre disposition !

Si vous avez un jardin et que vous avez élagué quelques branches, ne les jetez pas. Laissez-les sécher durant l’hiver et lorsque l’été arrive, utilisez-les comme combustible.

Vous mangez des noix de coco ? Utilisez la coque comme bois naturel. De plus, la combustion est plus longue et plus constante, de quoi programmer un second service au besoin. Alors, bien sûr, les noix de coco ne sont pas locales, mais si vous en achetez de temps en temps, ne jetez pas les coques.

4. Allumer son barbecue correctement

Il convient d’allumer d’abord le feu avant de mettre vos aliments. En effet, le meilleur moment pour déposer votre viande ou vos légumes est lorsque le charbon est bien braisé, c’est-à-dire recouvert d’une pellicule blanche. Ce phénomène survient généralement environ 20 à 30 minutes après le démarrage du feu. Il ne faut pas être pressé de mettre vos aliments sur le feu.

5. Faire cuire ses aliments dans les règles de l’art

Il est important de choisir des viandes peu grasses pour éviter que la graisse ne coule sur les braises et amplifie les risques cancérigènes.

La viande doit être cuite doucement, mais sûrement. Elle ne doit jamais être positionnée à moins de 30 cm des braises. Il est important de retourner les morceaux régulièrement de façon à les cuire de façon uniforme et d’éviter qu’ils ne crament.

Pour les barbecues électriques ou à gaz, il est préférable de placer la viande sur la grille aux endroits les moins chauds et de refermer le couvercle durant quelques minutes. La viande cuite à l’étouffée sera plus juteuse et donc plus tendre. Il faudra la griller seulement en fin de cuisson, juste avant de la servir.

Si vous cuisez des légumes ou du poisson, les règles sont les mêmes. Si vous aimez les cuissons en papillote, n’utilisez pas de papier aluminium, lui aussi très controversé. Préférez enfermer vos légumes ou poissons dans des plats en verre adaptés avec couvercles. Le résultat sera totalement identique. Vous pouvez aussi utiliser des feuilles de bananiers, mais il n’est pas commun d’en trouver en France et ce n’est pas non plus un produit très écologique vu sa provenance…  

6. Éviter de surconsommer et varier les plaisirs

La consommation de viande, tout le monde le sait, n’est pas bonne pour votre santé ni pour la planète. Il vaut mieux se faire plaisir avec de bons morceaux choisis chez votre boucher ou achetés directement au producteur et en manger moins souvent.

Si vous optez pour un barbecue saucisses merguez, évitez de le coupler avec des frites trop régulièrement. Il est important de manger équilibré. À ce titre, salades de pâtes ou de riz fonctionnent très bien. Une bonne salade de mozzarella et tomates permet de garder un bon équilibre dans votre assiette, au même titre qu’un taboulé bien frais ou un assortiment de légumes. N’oubliez pas qu’un bon nombre de légumes sont bourrés d’antioxydants permettant de protéger votre organisme contre certains types de cancers. Essayez aussi de mariner vos morceaux de viande pour limiter le développement des éléments cancérigènes lors de la cuisson.

Légumes au barbecue

Il n’est pas non plus interdit de vous faire plaisir avec des recettes de barbecue végétariennes, voire végétaliennes. Vous risqueriez même d’être surpris ! Vous aimez le fromage ? Qui n’a jamais succombé au fameux camembert rôti ? Le paneer et l’halloumi restent fermes à la cuisson et sont absolument délicieux au barbecue. Les champignons, les aubergines, les poivrons, les courgettes et même les épis de maïs vous permettent de goûter autre chose. Et que dire des steaks végétariens ou végétaliens pour garnir vos burgers ? Vous allez redécouvrir ces spécialités venues tout droit du nouveau continent.

Saviez-vous qu’il était aussi possible de rôtir des fruits au barbecue ? Les ananas, les bananes, les pêches et même les pommes sont un véritable régal. Légèrement tièdes et servis avec une boule de glace à la vanille, ils n’auront rien à envier à un morceau de gâteau bien plus gras…