À Évreux, une cabine de téléconsultation assure des rendez-vous rapides chez l’ophtalmologueLecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. À Évreux, une cabine de téléconsultation assure des rendez-vous rapides chez l’ophtalmologue

À Évreux, une cabine de téléconsultation assure des rendez-vous rapides chez l’ophtalmologue

La maison de santé d’Évreux accueille depuis peu un dispositif d’un nouveau genre. Il s’agit de la première cabine de téléconsultation en ophtalmologie. Développée par une société rouennaise, l’objectif de la télécabine ophtalmique est de lutter contre la désertification médicale. Grâce à cette nouvelle technologie, il est possible pour les patients d’obtenir des rendez-vous chez l’ophtalmologue plus rapidement, mais aussi plus près de chez eux.

À Évreux, pour obtenir rapidement un rendez-vous avec un ophtalmologue, il est désormais possible de se rendre dans une cabine de téléconsultation.

La première cabine de télé-ophtalmologie Doctovue inaugurée à Évreux

Les délais pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue peuvent être très longs. La cabine Doctovue, inaugurée en ce début d’année, a pour vocation d’améliorer le quotidien des habitants et de réduire considérablement ces temps d’attente.

La télécabine est située au premier étage de la Maison de la santé, 2 place Dupont-de-l’Eure à Évreux (27000). Elle est accessible sur rendez-vous du mercredi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 (02 32 78 24 71).

Elle ressemble à un photomaton, mais à l’intérieur c’est un concentré de technologies avec du matériel équivalent à celui d’un cabinet d’ophtalmologie. Le docteur Étienne Gardea, ophtalmologue à la clinique Mathilde de Rouen et fondateur de la société Eyeneed assure que la cabine permet « une batterie complète d’examens ».

 

Comment se déroule la téléconsultation ophtalmique à Évreux ?

La prise de rendez-vous peut se faire en ligne sur la plateforme doctovue.fr ou directement auprès de la Maison de la Santé. Le jour du rendez-vous, un opérateur est présent pour accueillir le patient. Une fois dans la cabine, il suffit de suivre les indications données à distance par un orthoptiste.

Les résultats des examens sont enregistrés dans un espace de stockage sécurisé, puis transmis à un ophtalmologue. Le praticien fixe alors un second rendez-vous, en visio lorsqu’il s’agit de prescrire des verres, ou en présentiel pour les pathologies qui le nécessitent.

Le prix est le même que pour une consultation classique et les remboursements sont identiques. Après une phase de test, l’ARS espère un déploiement du dispositif dans la région.




Auteur
Ces sujets peuvent vous intéresser