Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Apaiser les besoins en protéines : les insectes, les repas en poudre et la vegan attitude Lecture : 8 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Alimentation
  4. Apaiser les besoins en protéines : les insectes, les repas en poudre et la vegan attitude

Apaiser les besoins en protéines : les insectes, les repas en poudre et la vegan attitude

Autant se faire à l’idée tout de suite, l’avenir de notre alimentation, c’est l'insecte ! Le besoin en protéines de l’humanité ne fait qu’augmenter, tandis que nos ressources baissent. Comment satisfaire les besoins nutritionnels nécessaires à 9 milliards d’habitants d’ici une trentaine d’années ? Insectes, algues, nourriture en poudre… Place à la nourriture futuriste.

Les protéines ? Késako ?

Les protéines sont essentielles pour notre organisme, elles se trouvent dans différents aliments, mais pas toutes. Les protéines sont composées de 20 acides aminés dont 8 sont essentiels, il faut absolument les ingérer car notre corps ne les produit pas par lui-même et en a besoin pour se régénérer (créer de la peau, des cheveux, lutter contre les maladies…).

 

La poudre magique

Aujourd’hui de nombreuses sociétés ont développé des repas complets sous forme de poudre.

Rien à voir avec les produits de régime dopants pour vous faire des gros muscles

Ce sont simplement des repas, généralement à diluer dans de l’huile ou de l’eau, qui fournissent les nutriments nécessaires d’un repas équilibré. Les points positifs sont : une meilleure digestion, une poussée d’énergie (on évite les somnolences pendant la digestion), un estomac rassasié jusqu’au prochain repas, et de grosses économies ! Comptez entre 2€ et 3,50€ pour un repas. De plus, ce concept permet de consommer juste ce qu’il faut, ce qui rééquilibre notre organisme, et permet une production de gaz à effet de serre diminuée. Ce type de produit est souvent à base de lait, mais beaucoup sont également végan (sans aucun produit animal) et donc encore plus écolos ! De nombreuses saveurs existent, sucrées ou salées. Faites cependant bien attention à la provenance de ces produits, certains ne sont pas certifiés sans OGM.

Le plus gros problème dans ce concept, c’est le plaisir. En France tout particulièrement, nous sommes très attaché aux bons repas, à la nourriture de qualité.

Et à se retrouver autour d’un bon gigot chez pépé et mémé !

Mais cela pourrait devenir exceptionnel, le tout est d’essayer de changer ses habitudes alimentaires. Et pour beaucoup, ce concept est la solution aux courtes pauses déjeuners, après lesquelles il est parfois dure de se remettre au boulot. En 2 minutes chrono le repas est prêt, et en 5 il est avalé.

De l’efficacité en poudre !

Pour vous procurer ce genre de repas, cela se passe sur internet, car il existe peu de producteurs en France, comme Bertrand.bio par exemple, mais il y en a beaucoup dans toute l’Europe.

 

 

Végan attitude

 

Eh oui, c’est à la mode, et c’est une bonne solution ! Le principe et de ne plus consommer de produit d’origine animale. Cela implique la nourriture, mais aussi les objets.

Fini les bottes de cuire et les gros pulls en laine :'(

Bonjour les chemises en chanvre et les pantalons en fibre de bambou :-)

Niveau nutrition, la grande question est comment compenser ses besoins en protéines si on ne consomme plus de viande ? Et bien, la réponse est simple, on va la chercher ailleurs. Ces nutriments ne sont pas disponibles uniquement dans la viande ou le poisson. Mais il y en a aussi dans les graines, les céréales, les pois… Pas besoin de chercher bien loin. Cependant, il faut les combiner pour obtenir tous les acides aminés dont nous avons besoin. Les céréales (riz, pain, pâtes, maïs, semoule..) et les légumineuses (lentilles, pois, fèves, soja, haricots…) se mélangeront parfaitement pour vous donner toute l’énergie dont vous avez besoin ! Le plus, c’est votre santé et celle de la planète. Il est prouvé depuis bien longtemps que manger trop de viande n’est pas bon pour l’organisme, l’apport en protéines peut être trop important pour notre petit corps. La digestion est plus lourde, car l’organisme doit “ruminer” longtemps pour obtenir les éléments nutritifs de cet aliment. Avec les céréales ou les substituts de repas dont on parle plus haut, l’assimilation de l’organisme se fait plus facilement, et on évite les mauvaises graisses que l’on peut trouver dans la viande.

Consommer moins de viande, ou de la viande issue d’une production responsable permet aussi de lutter contre le mauvais traitement des animaux destinés à satisfaire nos estomacs

Cela ralentit la surproduction des bêtes, l’usage des produits pharmaceutiques, et l’utilisation de nourriture issue d’une agriculture non-biologique pour les animaux.

Méfiez-vous cependant des steaks de soja recomposés, ou des fausses viandes créées sans produit animal, ils sont souvent composé d’éléments bien pires, et peuvent être beaucoup plus gras et mauvais pour la santé, soyez donc vigilants.

 

En résumé, c’est bon pour la santé, pour celle des animaux, de la planète, et celle de nos portefeuilles !

Ben oui, 1 kilo de haricots ça coûte drôlement moins cher qu’un kilo de viande de porc.

 

Ca rampe, ça grouille, ça saute, et… ça se mange !

Autant se faire à l’idée tout de suite, l’avenir de notre alimentation, c’est l'insecte.

On ne parle pas d’aller récupérer l’araignée qui vit sous votre évier et de la déguster à l’apéro avec des copains. Quoi que.. On n'en est parfois pas loin.

 

Eh oui, ces chères petites bestioles seront certainement bientôt dans toutes les assiettes, et ça a déjà commencé dans pas mal de pays. Mais rassurez-vous, on ne va pas vous demander tout de suite de manger des grillons entiers dès le premier jour, mais ça viendra.

Pour commencer, des organismes comme Tottem Nutrition au Québec ont développé une gamme de pâtes, dont la farine est composée d’insectes. Le goût peut être sensiblement différent, surtout avec leurs produits à 18% d’insectes, mais pour celui à 5%, on y voit que du feu ! Et cette farine peut tout à fait remplacer celle utilisée habituellement, avec des dosages différents. Il existe également une poignée de fermes à insectes en France, mais ce commerce n’est pas encore bien développé, c’est donc un secteur d’avenir ! Si vous souhaitez aller encore plus loin, vous pouvez également consommer les insectes entiers. De nombreuses recettes existent déjà. Mais ils peuvent aussi être simplement croqués à l’apéritif. Insectescomestibles.fr par exemple, propose une large gamme de gâteaux apéros à partager, ainsi que des sucettes avec insectes apparents pour régaler les enfants

ou leur faire peur… :-D

 

La production de ces insectes se fait dans des fermes en hauteur, il n’y a donc pas de gaspillage de terre. La production de gaz à effet de serre est réduite par rapport à la production de viande, il faut environ 2 kilos de nourriture pour 1 kilo d’insectes, contre 8 kilos d’aliments pour 1 kilo de viande. Les insectes sont nourris avec des produits issus de l’agriculture biologique, ils sont 100% naturels, élevés de manière responsable et sans polluants. Ils sont également très bons pour la santé, ils se digèrent bien plus rapidement que la viande, sont riches en vitamines B12, en zinc, et contiennent tous les acides aminés essentiels.

Cerises sur le gâteau, les risques de transmission de maladie sont réduits, et ils peuvent se conserver longtemps (environ 18 mois pour la plupart).

 

Vegan, entomophage, ou mangeur de poudre à la vanille, choisissez votre camp ! Le défi d’aujourd’hui, c’est de se mettre à la nourriture de demain.