Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

DIY : 3 recettes naturelles de crème solaire Lecture : 11 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. DIY : 3 recettes naturelles de crème solaire

DIY : 3 recettes naturelles de crème solaire

Pour les petits, comme pour les grands, la crème solaire est indispensable l’été. Elle protège la peau du soleil, tout en maintenant son hydratation. Mais celles que l’on trouve dans le commerce peuvent parfois être nocives pour notre peau et pour l’environnement. Voici 3 recettes de crème solaire DIY composées d’ingrédients naturels.

La crème solaire est devenue incontournable pour protéger sa peau du soleil. En revanche, il s’agit d’un produit coûteux qui peut parfois contenir des substances douteuses. Alors, pourquoi ne pas la fabriquer vous-même ? Voici 3 recettes naturelles de crème solaire.

Pourquoi utiliser de la crème solaire ?

Une protection à toute épreuve

Nous attendons tous que les premiers rayons de soleil arrivent pour parfaire notre bronzage et faire le plein de vitamine D. Cependant, l’exposition au soleil peut être dangereuse. Elle peut causer des brûlures, que l’on appelle aussi coups de soleil, et dans le pire des cas, des cancers.

Notre capital solaire baisse avec le temps et notre peau devient aussi plus vulnérable. Mais la peau des tout-petits est elle aussi très fragile. C’est pour cela que la crème solaire est incontournable pour toute exposition prolongée au soleil.

Si vous vous demandez encore si l’astre solaire est réellement nocif pour l’épiderme et la santé en général, vous pouvez visionner une vidéo diffusée sur le site Maxisciences qui vous éclairera sur la question.

N’oubliez pas que sans soleil, la vie n’existerait pas. Il nous apporte tonus, vitamine D et hâle lumineux. Il est donc, comme pour la majeure partie des petits plaisirs de la vie, « à consommer » avec modération. Il est indispensable de ne pas s’y exposer aux heures les plus chaudes.

La crème solaire est utile à chaque exposition au soleil, mais aussi à l’ombre. En effet, les UV passent souvent à travers les vêtements, le parasol, les nuages, etc.

Il existe plusieurs types de crèmes et une graduation par indices FPS (Facteurs de protection solaire). Ceux-ci proposent une protection plus ou moins forte et correspondent à des types de peaux différents. Il en existe plusieurs :

  • l’indice 15 est plutôt préconisé pour les peaux mates et habituées aux rayons du soleil
  • l’indice 30 pour les peaux classiques
  • l’indice 50 pour les enfants, les peaux claires, sensibles et matures

Autant faire tomber les préjugés immédiatement : les crèmes solaires n’empêchent pas de bronzer ! Vous n’avez qu’à voir vos enfants après un après-midi piscine, enduits de crème solaire, s’ils n’ont pas la trace du maillot…

DIY crème solaire

Les points négatifs de la crème solaire

Un grand nombre de crèmes solaires sont nocives pour la santé. En effet, elles contiennent pour la plupart des perturbateurs endocriniens et des substances cancérogènes. Cela a été démontré par des associations de consommateurs qui ont rapidement décelé la dangerosité de certains produits utilisés dans la fabrication des crèmes solaires.

Qui dit danger pour la santé, dit aussi impact sur l’environnement. Les crèmes solaires classiques polluent les mers et océans et engendrent un déséquilibre de l’écosystème marin. Les produits filtrants issus de la pétrochimie (butylparaben, ethylexylmethoxycinnamate, benzophenone-3, 4-methylbenzyldenotoxiques camphre, etc.) se déposent sur les coraux et engendrent leur blanchiment prématuré. Les nutriments contenus dans les crèmes solaires (phosphates, ammonium…) engendrent la prolifération d’algues. Enfin, les perturbateurs endocriniens comme l’oxybenzone, l’octyl-méthoxycinnamate, etc. sont de réels fléaux pour tous les êtres vivants. En d’autres termes, les crèmes solaires non bio et biodégradables sont un danger manifeste tant pour votre peau que pour la vie marine.

Avant d’acheter une crème solaire, sachez qu’il existe deux types de filtres solaires : les chimiques et les minéraux. Bien sûr, autant que faire se peut, tournez-vous vers les filtres minéraux. Ceux-ci sont plus épais et laissent un film blanc sur la peau, mais c’est un gage de protection efficace. Là encore, il existe deux bases : le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc. Le premier est largement controversé. Optez donc pour l’oxyde de zinc qui reste moins nocif tant pour votre peau que pour la planète, même s’il n’est pas parfait.

Produit bio ou conventionnel ? Bien sûr, les produits bio sont moins chargés en substances douteuses. En effet, les crèmes solaires bio ne peuvent normalement pas contenir de nanoparticules et certaines sont même 100 % biodégradables. Cependant, faites attention, certaines marques contiennent malgré tout du dioxyde de titane, car celui-ci est moins cher que l’oxyde de zinc.

Voici pourquoi il peut être intéressant de confectionner votre propre crème solaire et être efficacement protégé avec des ingrédients sains.

Fabriquer une crème solaire maison

Crème solaire DIY

Avant toute chose, sachez qu’en confectionnant votre crème solaire DIY, vous obtiendrez la même protection qu’avec une crème solaire conventionnelle, les produits chimiques en moins.

Voici un récapitulatif des indices de protection de chaque élément généralement utilisé pour la fabrication de crème solaire.

Huiles

  • Olive : indice de protection 8
  • Coco : indice de protection 8
  • Ricin : indice de protection 6
  • Amande : indice de protection 5
  • Jojoba : indice de protection 4
  • Sésame : indice de protection 2

Beurre

  • Karité : indice de protection 6
  • Cacao : indice de protection 6

Huiles essentielles

  • Menthe poivrée : indice de protection 7
  • Tulsi : indice de protection 7
  • Lavande : indice de protection 6

Attention, certaines huiles essentielles sont photosensibles, comme les agrumes par exemple.

Huile essentielle de menthe poivrée 12 ml
L’huile essentielle de menthe poivrée est un ingrédient classique dans certains remèdes contre les douleurs musculaires et les rhumes.

Recette de la crème solaire 100 % naturelle

Ce qu’il vous faut pour une crème solaire indice 30

  • 1 cuillère à soupe de cire d’abeille ou de soja pour une version vegan
  • 4 cuillères à soupe de beurre de karité
  • 4 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 2 cuillères à soupe d’oxyde de zinc sans nanoparticules
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale (olive, de pépins de framboise, de jojoba, etc.)
  • 1 cuillère à café de vitamine E

La préparation

Faites fondre les huiles et le beurre au bain-marie sans les faire bouillir. Laissez refroidir quelques minutes et ajoutez l’oxyde de zinc lorsque la préparation se fige légèrement. Mélangez au fouet, à l’agitateur ou au mixeur électrique, puis ajoutez la vitamine E.

Versez le tout dans un pot en verre et laissez refroidir avant utilisation. Il est conseillé de laisser la crème reposer au moins une demi-journée avant de l’appliquer.

Recette de la crème solaire épaisse

Ce qu’il vous faut pour 100 ml de crème solaire indice 30

  • 30 g d’huile d’olive
  • 30 g d’huile de coco pure (pas l’huile désodorisée)
  • 40 g de beurre de karité
  • 30 g d’oxyde de zinc sans nanoparticules
  • 5 g de cire d’abeille (ou de cire de soja pour une version vegan)
  • 10 gouttes de vitamine E pour la conservation

Vous pouvez si vous le souhaitez rajouter des huiles essentielles pour parfumer et augmenter la protection.

La préparation

En premier lieu, ouvrez les fenêtres ou préparez la crème solaire dans un endroit ventilé. En effet, même si cela reste naturel, l’oxyde de zinc ne doit pas être inhalé, notamment par les enfants.

Faites fondre les huiles, le beurre et la cire ensemble au bain-marie. Attention, le mélange ne doit pas bouillir, mais simplement ramollir pour devenir liquide. Dans le cas contraire, la structure moléculaire de l’huile et du beurre pourrait changer.

Hors du feu, lorsque le mélange est devenu liquide, ajoutez l’oxyde de zinc. Il est conseillé de ne pas respirer les vapeurs émises. Vous pouvez tourner votre tête ou mettre un torchon devant votre nez si besoin.

Utilisez un fouet pour que le mélange soit plus crémeux et aérien, puis versez le conservateur (vitamine E). Transvasez ensuite la crème obtenue dans un flacon vaporisateur ou dans un pot en verre.

Recette de la lotion solaire 

Ce qu’il vous faut pour 100 ml de crème à indice 30

  • 25 g d’huile d’olive
  • 40 ml d’huile de coco
  • 10 ml d’huile de jojoba
  • 10 g de beurre de cacao
  • 15 ml d’eau filtrée
  • 5 g d’oxyde de zinc sans nanoparticule
  • 5 g de cire d’abeille ou de soja
  • 10 gouttes de vitamine E

Beurre de cacao solide corps, visage, massage parfum frangipanier
Ce beurre de cacao solide s’applique aussi bien sur le visage que sur le corps pour nourrir et adoucir votre peau. Vous pouvez vous en servir comme une huile de massage, son odeur douce et envoûtante de frangipanier vous transportera. Ce produit est végane et peut être utilisé par les femmes enceintes.

La préparation

Comme pour la crème, il faut faire fondre le beurre, les huiles et la cire sans les faire bouillir, avant d’ajouter l’oxyde de zinc.

À l’aide d’un fouet, mélangez la préparation, puis ajoutez l’eau sans cesser de mélanger. La crème va avoir la même texture que de la mayonnaise. Ajoutez la vitamine E toujours en mélangeant.

La lotion est prête, il ne manque plus qu’à la verser dans un contenant. 

Quelques informations pratiques

La crème solaire maison se conserve jusqu’à 6 mois avec la vitamine E. Il est conseillé de la stocker à température ambiante, mais vous pouvez aussi la laisser au frais. Cependant, elle va se solidifier, demandant ainsi de la sortir quelques minutes avant application.

Certaines personnes ajoutent de l’aloe vera à la préparation. Certes ses vertus sont intéressantes, mais elle se conserve très mal. Il est donc préférable de l’appliquer directement sur la peau après exposition.

Sachez aussi que l’oxyde de zinc n’est pas sans risque pour les écosystèmes marins. Certes son impact est bien moindre que les filtres chimiques, mais il reste néanmoins une substance étrangère au monde marin, que l’Homme transporte. Le mieux reste donc d’éviter une exposition prolongée et des baignades trop fréquentes. Pour les plus jeunes, utilisez également des tenues de plage anti-UV.