Fabriquer une éponge lavableLecture : 7 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Fabriquer une éponge lavable

Fabriquer une éponge lavable

Au premier abord elles semblent pratiques et peu coûteuses. Mais à y regarder de plus près, les éponges jetables sont nocives, polluantes et très loin d’être hygiéniques. Le tawashi est une alternative zéro déchet qui ne convainc pas toujours. Entre les 2 se trouve une autre possibilité pour laver la vaisselle et les surfaces. Saine, écologique et économique : l’éponge réutilisable a tout pour plaire ! Découvrez comment fabriquer une éponge lavable dans notre DIY couture.

Les fournitures pour fabriquer une éponge lavable

Le matériel de couture

  • Des épingles à tête
  • Une paire de ciseaux de coupe
  • Une machine à coudre et du fil

Les tissus

Il est possible de confectionner plusieurs sortes d’éponges lavables en fonction de l’assemblage de différents tissus.

  • La toile de jute sert à réaliser une éponge lavable avec une face grattoir naturelle
  • Le coton à motifs permet d’accorder l’éponge réutilisable à la déco de la cuisine ou de la salle de bain
  • Le tissu éponge a une action absorbante
  • Les chutes de coton ou les morceaux de serviette éponge à recycler peuvent s’utiliser comme rembourrage zéro déchet

L’avantage est que l’éponge lavable peut être entièrement réalisée avec des chutes de différents tissus. Un DIY couture qui entre dans une dynamique de surcyclage.

DIY couture : fabriquer une éponge lavable pas à pas

Ce tuto couture est idéal pour se perfectionner avec la machine à coudre avant de passer à des pièces plus complexes.

1. Les découpes

Adaptez les dimensions à vos besoins et les matériaux aux utilisations prévues (toile de jute, tissu éponge, etc.). Les éponges lavables sont souvent rectangulaires. Pour indication : les petites éponges font généralement 7 x 10 cm, les moyennes 10 x 15 cm et les grandes 12 x 17 cm.

  1. Préparez un gabarit en carton pour tracer plus rapidement
  2. Découpez deux rectangles de tissu de taille identique (1 en toile de jute et 1 en coton à motifs par exemple)
  3. Superposez les deux morceaux de tissu avec les faces extérieures tournées vers l’intérieur
  4. Maintenez-les en place avec vos épingles à tête
  5. Délimitez au stylo une ouverture de 5 centimètres en haut à gauche ou à droite, à ne pas coudre pour pouvoir retourner les tissus
  6. Préparez une petite bande ou un biais pour servir d’attache afin de pouvoir suspendre votre éponge lavable et faciliter le séchage

À noter : pour éviter l’effilochage des rectangles en toile de jute il y a deux astuces possibles :

  • La première est de les couper légèrement plus grands que les rectangles de coton.
  • La seconde astuce consiste à surfiler tout le contour du morceau de toile de jute pour l’empêcher de s’effilocher.

Pour une version à rembourrage plat, découpez 3 ou 4 autres rectangles en tissu éponge légèrement plus petits que les faces extérieures. Laissez une ouverture plus grande que 5 centimètres, pour pouvoir rentrer dedans ce millefeuille de rembourrage absorbant.

2. L’étape de couture

Piquez à la machine à coudre au point droit vos rectangles de tissu à environ 1 centimètre du bord sans coudre l’ouverture. Prévoyez un point d’arrêt au début et à la fin.

Découpez les 4 angles pour les arrondir afin d’obtenir une meilleure forme finale. Puis retournez les tissus par le biais de l’ouverture non cousue. Et dégagez les angles à l’aide d’un stylo ou d’une baguette chinoise.

3. Le rembourrage et la fermeture

  • Placez vos lambeaux découpés ou vos rectangles entiers de tissu absorbant à l’intérieur de l’éponge lavable
  • Répartissez le rembourrage de manière uniforme selon l’épaisseur désirée
  • Reformez les plis intérieurs et au besoin aplatissez-les au fer à repasser
  • Positionnez la petite attache dans l’ouverture
  • Surpiquez tout le contour le plus près possible des bords au point droit ou au point zigzag selon l’effet que vous préférez.

 

Fabriquer une éponge lavable rembourrée ou plate ?

Ce choix personnel n’affecte pas la durée de vie de l’éponge réutilisable ni son efficacité pour faire la vaisselle ou laver les surfaces. C’est une question de préférence à l’utilisation.

Le rembourrage peut être constitué de plusieurs couches de tissu empilées et cousues les unes sur les autres, puis placées dans l’éponge lavable.

Ou bien il est possible de découper de tout petits lambeaux à glisser à l’intérieur. Pour maintenir en place le rembourrage lors du passage en machine à laver, vous pouvez réaliser un ou deux points au milieu.

 

Utilisation et lavage de l’éponge réutilisable

Les éponges lavables, plates ou rembourrées, abrasives ou douces, s’utilisent de la même manière que les éponges synthétiques. Complétez votre panoplie par un liquide vaisselle écologique ou lancez-vous dans sa fabrication.

Les éponges lavables s’utilisent dans la cuisine pour laver la vaisselle, la table ou le plan de travail. La face abrasive naturelle en toile de jute désincruste les graisses et saletés sans rayer.

Les éponges lavables sont également parfaites dans la salle de bain pour nettoyer les traces de dentifrice dans le lavabo, faire briller la robinetterie...

Pour l’entretien, il suffit de passer votre éponge réutilisable en machine à laver à 30° ou 60° avec votre linge de maison et votre lessive habituelle.

Pour redonner tout son éclat à votre éponge lavable maison, plongez-la dans une bassine avec 1 litre d’eau bouillante, 1 cuillère à soupe de cristaux de soude et 2 cuillères à soupe de percarbonate de soude. Laissez tremper quelques heures avant de refaire un cycle en machine.

Pourquoi faut-il arrêter d’utiliser des éponges synthétiques jetables ?

Faire la vaisselle... Une pratique que l’on questionne peu souvent. Si ce n’est pour savoir qui va se retrouver de corvée. Pourtant l’évier de la cuisine engendre lui aussi sa part de pollution dans la maison. Entre le liquide vaisselle en bidon plastique et les éponges à base de pétrole, il regorge de produits nocifs.

 

Les éponges synthétiques sont en effet fabriquées à partir de mousse de résine. Il s’agit d’un assemblage de matériaux spongieux issus de la pétrochimie. La mousse est ensuite traitée contre les bactéries et moulée pour obtenir la forme désirée. Les éponges à face grattoir sont alors enduites de colle pour que la partie abrasive y adhère. Cette face grattoir est réalisée à partir de nylon et de polyester. De plus, les éponges synthétiques jetables sont de véritables nids à microbes.