Info COVID 19 : nous continuons d'assurer les livraisons malgré la situation sanitaire. Prenez soin de vous

DIY : Préparer une citrouille zéro déchet pour Halloween Lecture : 10 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. DIY : Préparer une citrouille zéro déchet pour Halloween

DIY : Préparer une citrouille zéro déchet pour Halloween

Symbole incontournable d’Halloween, la citrouille sert non seulement de décoration, mais peut aussi être cuisinée de différentes façons.

Comme chaque année, Halloween est l’occasion idéale, pour les plus jeunes, de se costumer et de se lancer dans de grandes chasses aux bonbons avec le visage grimé. C’est aussi le moment de sculpter une citrouille effrayante et d’y placer une bougie pour donner à votre logement des allures de manoir hanté. Mais comment éviter le gaspillage sans renoncer à la fête ? Voici nos astuces pour une citrouille d’Halloween zéro déchet.

Jack O’Lantern : les origines de la citrouille d’Halloween

Citrouille zéro déchet

Aujourd’hui, les historiens s’accordent pour dire qu’Halloween est à l’origine une fête celtique, baptisée Samain, qui se déroulait chaque année au début de l’automne. Cette fête était particulièrement populaire dans les îles anglo-celtes, comme l’Irlande, le Pays de Galle et l’Écosse.

À la moitié du 19e siècle, de nombreux Irlandais et Écossais ont émigré aux États-Unis, important la fête d’Halloween, qui y devint populaire à partir des années 1920.

La citrouille, symbole d’Halloween, est issue d’un conte irlandais, « Jack O’Lantern » ou « Jack à la lanterne ». Jack, le protagoniste du conte, passait le plus clair de son temps à boire dans les tavernes. Un soir, alors qu’il buvait au comptoir, il rencontra le diable en personne, qui lui demanda son âme.

Jack accepta, en échange toutefois d’un dernier verre avant d’atterrir en enfer. La légende raconte que le diable se transforma alors en pièce de monnaie, que le protagoniste s’empressa de glisser dans sa bourse au lieu de commander, comme prévu, un dernier verre.

Dans la bourse, à côté de la pièce de monnaie, une croix en argent empêchait le diable de retrouver son apparence initiale. En échange de la libération du diable, Jack lui demanda 10 ans de sursis avant de lui donner son âme.

Le diable revint donc 10 ans plus tard, alors que Jack se trouvait au pied d’un pommier. Celui-ci fit alors une nouvelle proposition : il accepterait de suivre le diable en enfer si celui-ci allait lui récupérer une pomme tout en haut de l’arbre. Le diable s’exécuta, mais Jack en profita pour graver une croix sur le pommier et le piégea à nouveau. Il lui demanda alors, en échange de sa libération, de ne plus jamais revenir le chercher.

Le diable s’exécuta, mais le jour de la mort de Jack, personne ne voulut de son âme : sa vie de débauche ne faisait pas de lui le bienvenu au paradis, et le diable lui refusa l’accès à l’enfer. Jack, condamné à errer pour l’éternité, demanda tout de même un charbon ardent au diable, et le plaça dans un navet qu’il avait préalablement creusé pour se construire une lanterne.

Depuis, selon la légende, l’âme errante de Jack reviendrait chaque année à la période d’Halloween, et la tradition veut que l’on creuse un légume pour en faire une lanterne susceptible de chasser les mauvais esprits.

Lorsque les Irlandais et les Écossais ont émigré aux États-Unis, ils ont remplacé le navet, qui n’était pas cultivé dans leur pays d’adoption, par la citrouille : c’est ainsi que les citrouilles d’Halloween virent le jour, et furent baptisées les « jack-o’-lanterns » !

Comment choisir votre citrouille d’Halloween zéro déchet ?

DIY citrouille Halloween

Afin que la citrouille d’Halloween soit zéro déchet, il va vous falloir récupérer sa chair pour confectionner de délicieux plats et éviter le gaspillage. Il est donc préférable de choisir une citrouille locale et issue de l’agriculture biologique. Bonne nouvelle : les cucurbitacées poussent très bien dans toutes les régions de France !

Vous pouvez opter pour une citrouille, moins grande, mais bien ronde, ou pour un potiron, généralement plus aplati. Dans les deux cas, la chair est comestible et on distingue ces deux cucurbitacées grâce à leur pédoncule : celui du potiron est arrondi et souple, un peu spongieux, tandis que celui de la citrouille est fibreux et anguleux.

Attention à ne pas consommer la chair de courges non comestibles : les coloquintes ornementales, par exemple, sont certes très jolies, mais aussi hautement toxiques, comme le rappelle régulièrement l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses).

Si vous avez un potager, il est recommandé de racheter de nouvelles graines chaque année : il existe un phénomène d’hybridation entre courges comestibles et courges non comestibles, et en réutilisant d’une année à l’autre les graines de cucurbitacées plantées à proximité les unes des autres, le risque de consommer une courge non comestible n’est pas négligeable.

Comment sculpter une citrouille d’Halloween zéro déchet ?

Tout d’abord, n’achetez pas la citrouille trop tôt, pour éviter que la chair ne pourrisse avant même que vous n’ayez sculpté votre cucurbitacée. Choisissez-la de préférence assez lisse, elle sera plus facile à découper.

Bien entendu, les enfants seront ravis de participer à la préparation de la citrouille d’Halloween. Commencez donc par leur proposer de réfléchir au dessin à partir duquel vous allez réaliser la sculpture. C’est le moment de sortir les feutres à l’eau et les feuilles de papier brouillon !

Pendant ce temps, découpez un couvercle sur la partie supérieure de la citrouille, sur un diamètre d’environ 5 cm autour du pédoncule. Munissez-vous d’un bon couteau et insérez-le en biais, à un angle d’environ 45 °C : la découpe sera plus facile que si vous maniez la lame à la verticale.

Ôtez ensuite la chair, les graines et les filaments à l’aide d’une grande cuillère. Vous pouvez par exemple utiliser une cuillère à glace. Mettez le tout de côté dans un récipient pour le cuisiner plus tard.

Lorsque la citrouille est vidée, c’est le moment de dessiner les yeux, le nez et la bouche. Vous pouvez choisir d’autres motifs, mais ceux-ci sont les plus simples à réaliser. Demandez aux enfants de dessiner, avec un feutre à l’eau, les contours des motifs sur la citrouille. S’ils sont petits, vous pouvez réaliser avec eux un pochoir, et les aider à tracer les contours en maintenant le pochoir.

Une fois les contours tracés, vous n’avez plus qu’à découper avec un couteau bien aiguisé, mais pas trop grand pour vous permettre de travailler les détails. Ne vous hâtez pas : vous devrez peut-être vous y reprendre à plusieurs fois pour découper un élément.

Il ne manque alors plus que la touche finale : la bougie. Choisissez de préférence une bougie naturelle, en cire d’abeille ou en cire végétale, et prenez bien soin de l’éteindre lorsque vous n’êtes pas là. Ne la posez pas à proximité de matériaux facilement inflammables, au cas où elle se renverserait. Vous pouvez aussi remplacer la bougie par une petite lumière LED.

4 bougies BELDI à base de cire d’abeille 100 % naturelle
De jolies bougies à la cire d’abeille à placer sur vos meubles, étagères et tables basses pour une lumière douce et tamisée dans votre intérieur. Ces 4 bougies sont fabriquées en Belgique et sont 100 % naturelles.

Comment réutiliser votre citrouille d’Halloween ?

Citrouille d'Halloween zéro déchetTout d’abord, vous allez pouvoir cuisiner la chair que vous avez ôtée pour décorer la citrouille. Il existe de nombreuses recettes, des soupes aux purées en passant par les tartes ou les muffins.

Vous pouvez par exemple préparer de délicieuses frites en découpant la chair en bâtonnets. Mélangez un peu d’huile d’olive avec du paprika, du poivre, du sel et une pincée de cannelle pour les amateurs, versez le tout sur les frites et placez-les au four à 180 °C pendant environ 30 minutes, en retournant à mi-cuisson.

La tarte sucrée à la citrouille est un dessert très apprécié aux États-Unis et au Canada pendant les fêtes de Thanksgiving et de Noël. Pour préparer une bonne « pumpkin pie », l’idéal est de cuire la chair à la vapeur, au cuit-vapeur ou avec un autre appareil spécialisé, puis de la réduire en purée.

Préparez une pâte brisée ou sablée, et mélangez la purée de citrouille avec 20 cl de crème fraîche liquide, 3 œufs, une pincée de sel, un peu de muscade, 150 grammes de sucre et un sachet de sucre vanillé. Faites précuire la pâte pendant une quinzaine de minutes, puis ajoutez la préparation et enfournez pendant 30 à 40 minutes à 180 °C.

Vous pouvez servir la tarte avec une boule de glace et de la chantilly, pour un dessert encore plus gourmand.

Citrouille d'Halloween zéro déchetLes graines de citrouille sont elles aussi délicieuses, et parfaites pour grignoter sainement lors d’un apéritif. Placez-les dans une passoire et lavez-les en les débarrassant de la chair et des filaments. Laissez-les sécher une nuit sur un torchon propre.

Le lendemain, mélangez dans un bol les graines, un peu d’huile d’olive, du paprika, du curry et du sel, puis étalez les graines sur une plaque et faites-les griller au four pendant une vingtaine de minutes à 180 °C.

Enfin, quand viendra le moment de vous débarrasser de votre citrouille d’Halloween sculptée, ne la jetez pas à la poubelle, mais découpez-la en petits morceaux et mettez-la au compost !

À lire aussi
Fêter Halloween sans surconsommer : 3 idées écolos
Halloween est la fête de l’horreur. Entre chair de poule et excitation, les enfants adorent pouvoir braver leurs peurs pour affronter la nuit et leurs pires cauchemars. Mais voilà, pour les parents qui font attention et qui n’aiment pas vraiment les bonbons et la surconsommation, Halloween peut aussi devenir leur pire cauchemar. Nous vous délivrons 3 idées écologiques pour que cette fête se passe du mieux possible, sans pour autant consommer à outrance. Être écolo n’est pas synonyme de privation. Voici comment vous y prendre.