ALTERNATIVI et COVID-19 : Nous maintenons notre activité et continuons à préparer vos commandes sous 24 h/48 h selon les mesures sanitaires recommandées.

L’océan recrache des déchets sur les côtes de Durban en Afrique du Sud Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. L’océan recrache des déchets sur les côtes de Durban en Afrique du Sud

L’océan recrache des déchets sur les côtes de Durban en Afrique du Sud

L’association The Litterboom Project a filmé l’arrivée d’une vague de plastique monumentale sur les plages de la ville de Durban en Afrique du Sud. L’océan, las d’être considéré comme une poubelle, semble ramener les déchets des Hommes sur les côtes afin qu’ils trouvent une solution.

Les images filmées par les activistes militants de The Litterboom Project sont impressionnantes. Des tonnes de plastique sont ramenées sur les côtes de Durban, par l’océan. À s’y méprendre, l’on penserait presque que cela est un cri d’alerte des eaux du monde.

Le fléau du plastique se retourne contre l’Homme

Ce que l’Homme refuse de voir, c’est qu’à force de produire et de consommer du plastique, il s’en retrouvera un jour prisonnier. C’est un peu le message que renvoie la vidéo diffusée par l’association militante Litterboom Project. Une grande partie du plastique à usage unique se retrouve désormais dans les océans, c’est-à-dire : les bouteilles d’eau, les flacons de shampooing, de gel douche, de lessive, etc.. Mais l’océan lui semble ne plus vouloir accepter cette intrusion.

Plusieurs amas de plastique trônent dans les eaux de la planète, certaines pièces sont ramenées sur les côtes, d’autres forment des continents immenses. À Durban, l’une des villes les plus peuplées d’Afrique du Sud, l’océan a décidé de recracher la pollution humaine par vagues.

L’Afrique du Sud démuni face à autant de plastique

 

Les habitants de Durban dénoncent un manque d’implication du gouvernement afin d’infléchir la dégradation des côtes de la ville. De plus, les bidonvilles ne cessent de prendre de l’ampleur le long de la côte, qui, durant la saison des pluies, contribuent à accentuer le flot de plastique et divers détritus vers les cours d’eau et l’océan lui-même. En effet, entre le mois de novembre et le mois de mars, la saison des pluies bat son plein dans le pays. Un facteur aggravant le phénomène.

Les plages de Durban changent de visage, sous les yeux impuissants des habitants. La situation devient très préoccupante. Le tourisme est directement touché par cette pollution plastique, les plages étant un élément incontournable pour les visiteurs en Afrique du Sud. Pourtant, des associations et divers organismes se sont portés volontaires pour nettoyer les côtes. Mais le travail est tellement important qu’il faudrait des mois pour venir à bout de chaque bouteille ou autre déchets plastique sur le sable.

Les militants écologistes demandent la mise en place d’une législation pour réduire la production de plastique, ainsi que d’une infrastructure au plus vite pour nettoyer la pollution existante.