Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

La famille de renards du cimetière du Père-Lachaise peut rester sur place Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. La famille de renards du cimetière du Père-Lachaise peut rester sur place

La famille de renards du cimetière du Père-Lachaise peut rester sur place

À la fin du mois d’avril, le conservateur du cimetière du Père-Lachaise à Paris avait repéré une famille de renards qui y avait élu domicile. Malgré la réouverture du cimetière, les renards peuvent continuer à résider sur place. On vous donne des nouvelles dans cet article.

Une famille de renards réside actuellement au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Les renards s’y sont installés avant le début du confinement, faisant de ces 45 hectares leur nouveau terrain de chasse et de jeux. Malgré la réouverture des lieux, et pour ne pas « bouleverser l’éducation des renardeaux », la petite famille peut rester sur place. Selon le conservateur qui les a récemment aperçus, les renardeaux grandissent bien et toute la famille est en pleine forme. 

Une famille de renard installée depuis quelques semaines au Père-Lachaise

Le cimetière du Père-Lachaise a été fermé mi-mars pour se conformer aux mesures de confinement, mais la fermeture du célèbre cimetière du 20e arrondissement n’a pas empêché 2 renards adultes et leurs 4 renardeaux de prendre possession de leur nouveau territoire de 45 hectares.

« Ils sont venus tous seuls, en passant sous le portail, raconte le conservateur. Il y a beaucoup de renards dans les cimetières parisiens extra-muros (Thiais, Pantin, Bagneux ou encore Ivry). Mais de mémoire d’agents, aucun n’avait été aperçu au Père-Lachaise auparavant », raconte Benoît Gallot, le conservateur des lieux. 

La famille de renards est en pleine forme

« Quand j’ai su qu’il y en avait, j’ai essayé plusieurs soirs de les voir, en vain. Puis j’ai fini par tomber sur un renardeau totalement par hasard, vers 19 heures dans le cadre de mes fonctions », continue Mr Gallot.

C’est là qu’il fera les premières photos des renardeaux jouant entre les tombes, qui ont beaucoup tourné sur les réseaux sociaux. 

« Les renards vivent essentiellement la nuit. Il n’y a aucune chance de les voir en journée où ils se cachent dans leur terrier », a précisé le conservateur.

Il est d’ailleurs le seul à connaitre l’emplacement du terrier, et dimanche, il a repris une série de photos montrant aux fans des renards du Père-Lachaise que toute la famille est en pleine forme. 

Faut-il les laisser sur place ou les déplacer ? 

Le débat fut de courte durée. La mairie de Paris, après avoir eu vent de l’histoire des renards, a dans un premier temps envisagé de les déplacer vers un lieu plus sûr, pour ne pas qu’ils se fassent écraser. Mais une association de protection des animaux a assuré qu’il fallait mieux laisser la famille de renards sur le territoire qu’ils ont choisi.

« Les déplacer bouleverserait l’éducation des renardeaux », a plaidé l’association Paris Animaux Zoopolis. 

De plus, la petite famille va pouvoir conserver sa tranquillité un bon moment. Le cimetière a rouvert le 11 mai, mais seulement pour permettre aux proches des personnes décédées pendant la pandémie de se recueillir sur leur tombe. Les promenades et visites touristiques demeurent interdites pour le moment, laissant le temps aux renardeaux de grandir, avant, un jour, de partir à la recherche de leur propre territoire.