Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Le réchauffement climatique menace le réseau internet Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. Le réchauffement climatique menace le réseau internet

Le réchauffement climatique menace le réseau internet

Le réchauffement climatique a de nombreuses conséquences. La fonte des glaces des pôles provoque notamment l’élévation du niveau des mers et des océans, et cette montée des eaux rapide menace directement les infrastructures qui nous permettent d’avoir internet. Sommes-nous préparés ?

Imaginer un monde sans internet à l’heure actuelle c’est presque aussi fou que d’imaginer que l’on puisse déménager sur Mars. Pour autant, selon des scientifiques américains, les infrastructures qui permettent actuellement cette hyper connexion sont directement menacées par l’élévation globale du niveau des mers et des océans et il va rapidement falloir envisager des solutions. Le point sur la situation dans cet article. 

Les infrastructures internet bientôt sous les eaux

C’est une étude américaine de 2018 menée conjointement entre l’université du Wisconsin — Madison et l’université d’Oregon qui a mis en évidence pour la première fois le danger que représente le réchauffement climatique sur les infrastructures qui nous permettent d’avoir internet. Il y a 2 ans, l’étude montrait que d’ici 2033, plus de 6 400 km de réseau sous-terrain de fibre optique se retrouveraient complètement immergés aux États-Unis. Ces recherches, qui portent uniquement sur les USA, ont montré que des villes comme New York, Miami et Seattle pourraient être les plus impactées, mais que les effets pourraient avoir des conséquences bien plus étendues et même perturber les communications mondiales. 

Pour arriver à ces résultats, l’équipe scientifique a superposé des cartes des infrastructures des réseaux de communication et des cartes reflétant la montée des eaux attendue à cause du réchauffement climatique.

« Cela nous a surpris. Nous nous attendions à ce que nous ayons 50 ans pour planifier [des travaux de mise à l’abri des infrastructures, NDLR]. Nous n’avons pas 50 ans. », a commenté le Pr Paul Barford, l’un des coauteurs de l’étude. 

Les ingénieurs n’y pensaient pas il y a une vingtaine d’années

« Une grande partie de ces infrastructures est enterrée et se situe généralement en parallèle des autoroutes et des côtes », a expliqué le scientifique.

« Quand cela a été construit il y a 20 - 25 ans, on ne parlait pas de changement climatique ».

Entre l’élévation du niveau des mers et la multiplication d’évènements climatiques extrêmes comme des ouragans du type Sandy ou Katrina, il y a fort à parier que les risques que le réseau de fibre optique actuel se retrouve au contact de l’eau de mer vont se multiplier au fil des ans. Et si les câbles peuvent résister à l’eau, ils ne sont pas conçus pour supporter une immersion prolongée dans de l’eau salée. 

Le besoin d’innover et de repenser les infrastructures

Le réchauffement climatique va poser de véritables problèmes à l’humanité qui va devoir trouver rapidement des solutions pour s’y adapter. Le problème révélé aux États-Unis concerne probablement beaucoup d’autres territoires. Construire des digues et renforcer les infrastructures actuelles pour protéger les grandes villes de la montée des eaux ne fera que nous faire gagner un peu de temps et sera rapidement insuffisant aux vues des changements climatiques qui nous guettent. 

« C’est un signal d’alarme. Nous devons réfléchir à la manière de résoudre ce problème », a alerté le Pr Barford.