Boutique Zéro déchet : produits durables et ecoresponsables 02 31 80 13 15 (8h30-18h30 du lundi au vendredi) 0 Panier
Le réseau d’épiceries anti-gaspillage « NOUS » a ouvert son 6e magasin à Paris Lecture : 4 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Alimentation
  4. Le réseau d’épiceries anti-gaspillage « NOUS » a ouvert son 6e magasin à Paris

Le réseau d’épiceries anti-gaspillage « NOUS » a ouvert son 6e magasin à Paris

Le premier magasin de l’enseigne « NOUS », spécialisée dans la lutte contre le gaspillage, a ouvert ses portes en mai 2018 à proximité de Rennes. Un an et demi plus tard, « NOUS » compte désormais 7 magasins en Bretagne, Normandie et Pays de la Loire. Le 6e s’est implanté fin 2019 à Paris, dans le 19e arrondissement. Le 7e a ouvert à Dinan (Côtes-d’Armor) le 5 février et le 8e ouvrira le mercredi 4 mars à Gétigné (Loire-Océane). Quel est le modèle économique de ce réseau d’épiceries ? Comment met-il concrètement en place la lutte contre le gaspillage ?

Le réseau d’épiceries anti-gaspillage NOUS, qui compte déjà 5 magasins dans le grand Ouest, vient d’ouvrir une nouvelle adresse dans le 19e arrondissement de Paris. On trouve dans ses rayons des invendus, des fruits et légumes hors calibre, des produits de grandes marques aux dates de consommation courtes ou présentant des erreurs de conditionnement, tous destinés à la poubelle, car refusés par la grande distribution. Le tout à un prix en moyenne 30 % inférieur à celui du circuit « classique ».

Quels produits trouve-t-on dans ces épiceries anti-gaspillage ?

« Les justiciers de l’anti-gaspi » : c’est ainsi que se présente le réseau d’épiceries « NOUS ». L’enseigne se fournit auprès des producteurs et des industriels dont les produits auraient fini à la poubelle : fruits et légumes « moches », autrement dit hors calibre et refusés par les supermarchés et hypermarchés, œufs pesant quelques grammes de moins que les 53 grammes requis dans la grande distribution, produits à date limite de consommation (DLC) courte ou date de durabilité minimale (DDM) dépassée, mais ne représentant aucun danger pour le consommateur, comme les conserves, les pâtes ou le riz par exemple.

Certains aliments auraient également été jetés en raison d’erreurs d’étiquetage ou de défaut de packaging.

Chez « NOUS », tout est récupéré et revendu en moyenne 30 % moins cher que dans les commerces traditionnels, le tout dans un strict respect des normes d’hygiène.

Le magasin parisien propose entre 700 et 800 références de produits frais, dont 15 % d’origine bio, mais aussi des produits industriels de grandes marques. Petite spécificité : en allant faire ses courses dans une épicerie « NOUS », on n’est jamais tout à fait sûr de ce qu’on va trouver, les arrivages variant selon les invendus des producteurs et des industriels.

Des partenaires variés

Les épiceries « NOUS » travaillent en grande partie avec des producteurs locaux, ce qui explique que les premiers magasins aient été implantés en Bretagne, première région agro-industrielle de France.

« NOUS » récupère aussi les invendus du marché de Rungis, permettant aux producteurs de générer un chiffre d’affaires supplémentaire.

Dans le magasin parisien, les produits proviennent à 10 % des grossistes, à 20 % des producteurs locaux, à 20 % de Rungis et à 50 % des industriels de l’agroalimentaire. Le réseau d’épiceries anti-gaspillage récupère également certaines denrées destinées initialement au marché étranger, mais invendues en raison par exemple d’une commande revue à la baisse. Il n’est donc pas rare de trouver dans les rayons des marques connues avec un packaging en langue étrangère.

L’épicerie parisienne « NOUS », subventionnée par la Mairie de Paris

L’épicerie parisienne de 380 m2 a nécessité un investissement de 450 000 euros. Elle a bénéficié d’une subvention de 200 000 euros de la Mairie de Paris en remportant un appel à projets, Alimentation pour Tous, visant à proposer une offre alimentaire de qualité dans les quartiers populaires.

Son emplacement, rue du Pré-Saint-Gervais dans le 19e arrondissement, est stratégique : au pied de logements sociaux et tout proche du quartier bobo « La Campagne à Paris », le nouveau magasin « NOUS » vise deux publics : les clients attirés uniquement par les prix moins élevés et ceux désireux d’adopter un mode de consommation responsable.

Si le succès est au rendez-vous, d’autres épiceries « NOUS » ne devraient pas tarder à voir le jour dans la capitale ou sa banlieue proche. Le 7e magasin a ouvert ses portes à Dinan le 5 février 2020, et le 8e sera inauguré à Gétigné le 4 mars prochain.

Une véritable lutte contre le gaspillage

Les denrées écartées en cours de production, car ne correspondant pas aux calibrages attendus par la grande distribution, finissent le plus souvent à la poubelle.

Selon l’ADEME, dix millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année en France, dont 30 % entre le producteur et le consommateur.

Si chacun peut agir à son échelle pour ne pas gâcher de nourriture, la lutte contre le gaspillage alimentaire passe tout de même bel et bien par un travail effectué en amont du consommateur.