Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Les tortues luths réapparaissent en Thaïlande grâce au confinement Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. Les tortues luths réapparaissent en Thaïlande grâce au confinement

Les tortues luths réapparaissent en Thaïlande grâce au confinement

Une espèce en voie de disparition, la tortue luth, réapparait sur les plages désertes thaïlandaises grâce au confinement des humains. Dans cet article, on vous dit tout sur la réapparition de cette tortue que l’on croyait disparue depuis 5 ans.

L’épidémie de Covid-19 oblige les humains à rester confiner dans de nombreux pays du monde, et les tortues peuvent désormais pondre tranquillement sur les plages devenues désertes. Après des naissances records de tortues à écailles au Brésil, cette fois ce sont des tortues luths — une espèce que l’on croyait disparue — qui sont réapparues sur une plage de Thaïlande. Zoom sur cette bonne nouvelle. 

Les tortues luths très menacées par l’activité humaine

Au moment de sa naissance, un bébé tortue luth fait 7 à 8 cm. À l’âge adulte, la superbe tortue luth devient énorme. 1m60 environ, pour 400 kg en moyenne ! Elle a la peau bleue tachetée de points blancs et sa carapace ressemble à une barque renversée. Dans la nature, elle sa longévité est de 50 ans environ.

La majestueuse tortue luth (Dermochelys coriacea) est la plus grande des tortues de mer. Elle peuple tous les océans du monde, mais est considérée comme en voie de disparition. En effet, on la voit de moins en moins et c’est surtout à cause de l’activité humaine (pêche, braconnage, urbanisation des littoraux, tourisme, pollution).

Cette espèce pond en général sur les plages, dans des coins sombres et très calmes.

En temps normal, elles « courent un risque élevé d’être tuées par les engins de pêche et les humains qui perturbent la plage », a expliqué Kongkiat Kittiwatanawong, le directeur du Centre de biologie marine de Phuket. 

Un nombre record de naissances en 2020 grâce au confinement

En Thaïlande aussi les humains sont confinés et le tourisme a énormément chuté depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Bonne nouvelle pour les tortues luths qui ont pu nicher et pondre tranquillement sur les plages désertes.

Sur les plages des provinces de Phuket de Phang Nga, un nombre record de nids a pu être observé par les scientifiques thaïlandais. 11 nids depuis novembre, alors qu’on n’en avait plus vu dans la région depuis 5 ans ! C’est une excellente nouvelle sachant qu’un nid abrite entre 60 et 120 œufs. Une fois pondus, ils mettent 120 jours à éclore, puis les bébés tortues à peine sortis des œufs rejoignent l’océan. 

En Thaïlande, la tranquillité des côtes serait bénéfique à d’autres espèces comme les dugongs, les dauphins roses ou les requins-baleines, qui auraient été vus au large récemment.

À lire aussi
97 tortues imbriquées naissent sur une plage brésilienne grâce au confinement
Un peu partout dans le monde, des mesures de confinement ont été prises. La bonne nouvelle, c’est que la nature en profite, comme nous pouvons le voir au Brésil, où 97 bébés tortues d’une espèce en danger sont nés et ont tranquillement rejoint l’océan. La bonne nouvelle du jour dans cet article.