« Make Friday Green Again » : Des marques s’allient contre la surconsommation Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. « Make Friday Green Again » : Des marques s’allient contre la surconsommation

« Make Friday Green Again » : Des marques s’allient contre la surconsommation

Vous aussi ça vous gêne le Black Friday ? Vous êtes horrifié devant autant de consommation futile et par l’impact environnemental catastrophique de cet évènement commercial annuel ? On vous comprend. C’est pourquoi au lieu de vous envoyer des coupons promos, on vous parle de la campagne « Make Friday Green Again », la campagne de Faguo qui propose une alternative au Black Friday. Détails.


D’un point de vue écologique, le Black Friday est un cauchemar. Célébration ultime de la consommation à outrance, des milliers d’euros dépensés en biens souvent inutiles (3 t-shirts au prix d’un… mais pourquoi ?!), des tonnes de CO2 émises pour fabriquer les produits et les expédier… (soupir). Pour contrer ça, on fait quoi ? Et bien, on communique en s’appuyant sur la campagne « Make Friday Green Again », lancée par la marque Faguo et maintenant soutenue par plus de 200 autres marques : le jour du Black Friday, on garde ses sous, on répare nos trucs cassés et on vide nos placards ! Ça vous dit ?

Le cout environnemental du Black Friday

C’est bien joli de vouloir faire des bonnes affaires… Mais ce qui est sûr c’est que le Black Friday, c’est pas une bonne affaire pour la planète. Avec 5,9 milliards d’euros de dépenses prévues en France entre le 29 novembre et le 1er décembre (chiffres RetailMeNot), des émissions records de CO2 en transport pour expédier les marchandises, le pillage des ressources naturelles nécessaires à la fabrication de gadgets électroniques…

C’est aussi un cout humain comme le précise le fondateur du collectif « Make Friday Green Again », Nicolas Rohr, cofondateur de la marque Faguo.

« Cette journée rend précaires les emplois en ne rémunérant pas les fabricants, les marques et les magasins au juste prix. Elle participe aussi au dérèglement climatique en encourageant la surproduction ».

« Cette journée a créé de toutes pièces un besoin marketing qui est une aberration. Le Black Friday n’existait pas il y a dix ans, et en quelques années, les Français en sont devenus accros. A-t-on vraiment besoin de s’acheter 6 T-shirts ? », interroge-t-il.

200 enseignes boycottent le Black Friday

À l’instar du jeune cofondateur de Faguo — qui est une marque de mode écoresponsable —, 200 enseignes se positionnent contre le consumérisme effréné que génère le Black Friday. Regroupées au sein du collectif « Make Friday Green Again », Faguo, Nature & Découvertes, Jimmy Fairly, Emoi Emoi, Jamini, Bergamotte, Tediber, Manfield, Bonne Gueule, Archiduchesse, le Grand Dressing, Hast, le Minor, Picture Organic Clothing, etc.

Pas de prix cassés pour ces enseignes qui à la place s’engagent à communiquer sur une « consommation raisonnée et responsable ».

Ce jour-là, plutôt que de chercher à dépenser vos sous à tout prix, le collectif vous invite à trier vos placards pour revendre ou recycler, faire le point sur vos besoins réels, et lorsque vous devez acheter, à le faire « au prix juste ». 

Make Friday Green Again estime que « consommer c’est voter [et qu’en] choisissant des marques responsables, chaque consommateur peut reprendre le pouvoir qui est le sien et agir concrètement pour une consommation durable et engagée ».