Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Quels emballages choisir pour réduire ses déchets ? Lecture : 9 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Quels emballages choisir pour réduire ses déchets ?

Quels emballages choisir pour réduire ses déchets ?

Choisir un emballage plutôt qu’un autre peut relever du casse-tête. Voici quelques conseils pour limiter vos déchets et votre impact sur la planète.

Même si le mieux est de ne plus acheter de produits emballés, l’exercice peut être très complexe pour un grand nombre de consommateurs. Dans ce cas, faisons de notre mieux pour les réduire ! Pour ce faire, il est important de bien choisir certains emballages plutôt que d’autres. En effet, quelques-uns sont recyclables, d’autres compostables, etc. Voici un petit guide pour vous aider à faire vos courses de façon raisonnée et éclairée.

Réduire ses déchets : oui, mais comment ?

Nous produisons chaque année pas loin de 5 millions de tonnes de déchets. Nous avons appris, depuis tout petit, à jeter nos déchets à la poubelle, puis plus tard, à trier. C’est une bonne chose. Mais pour autant, si les déchets disparaissent de notre vue, une partie reste néanmoins présente dans la nature.

Un grand nombre d’emballages n’est pas recyclable. Alors vaut-il mieux opter pour les bocaux en verre ? Les emballages en carton ? Les boîtes de conserve ? Le recyclage est un domaine qui tend à se développer et donc, à pérenniser l’emploi dans l’hexagone.

1. Connaître les consignes de tri

Sur le site internet des mairies sont diffusées les consignes de tri de la commune où vous vivez. Elles peuvent différer d’une ville à l’autre. Il existe toutefois des zones blanches (notamment sur la Côte d’Azur).

2. Trier convenablement à la maison

Le verre se recycle presque à l’infini et donc, doit être jeté au récup’verre avec son bouchon.

Le recyclage des boîtes de conserve est également infini et reste moins lourd que le verre, donc parfois plus pratique. Elles se jettent dans le bac de tri à recycler.

Les briques de lait ou de jus se recyclent plus mal, mais restent malgré tout à jeter dans le bac de tri.

Le carton et le papier sont assez bien recyclés en France.

Enfin, les déchets plastiques sont à jeter.

Attention, en cas de doute, vérifiez toujours les indications notifiées par un petit dessin sur vos emballages. Il n’est pas rare de confondre le plastique avec un bioplastique recyclable, voire compostable ! Et si vous avez vraiment besoin d’être assisté, l’application Guide du tri est faite pour vous !

3. Privilégier les marchés locaux

Pour consommer de bons produits locaux et de saison, rien ne vaut les marchés. Vous arrivez avec votre petit panier ou votre trolley, certains même ont des tupperwares ou des bocaux et il vous suffit de les tendre pour que les producteurs les garnissent de viande, fromages, pâtes, etc.

Une fois chez vous, hop ! Tout se range sans que vous n’ayez rien à jeter ! En d’autres termes, vous gagnez un temps fou et en prime, vous protégez la planète.

4. Favoriser les consignes

Les consignes reviennent en force ! Et c’est une bonne chose ! Les bocaux en verre que l’on retourne au producteur, qui les lave, les stérilise et les remet en vente avec de nouveaux produits, sont une habitude à prendre très vertueuse. En effet, cela ne génère aucun déchet et le verre est d’autant connu pour ne libérer aucune particule nocive pour l’organisme. Il s’agit donc de l’un des meilleurs emballages que l’on puisse utiliser !

5. Fuir le plastique

Ce n’est plus un secret pour personne, le plastique se recycle très mal, voire pas du tout. Très léger et volatile, il se retrouve au fin fond des océans et des forêts, contribuant à une pollution énorme. Si vous avez le choix entre deux produits, privilégiez toujours celui qui ne contient pas de plastique ou du moins, dont l’emballage provient d’un autre matériau.

Attention, les emballages en carton très colorés et dotés d’une petite fenêtre en plastique ne valent pas mieux qu’un emballage tout en plastique !

6. Petit panier, sac réutilisable ou sac en toile ?

Pour le marché, le petit panier ou le panier à roulettes est plus approprié. En revanche, pour faire vos courses, prenez l’habitude de faire suivre vos sacs réutilisables. Plus légers, ils se plient et glissent dans votre coffre ou dans votre sac à main.

Dans les rayons fruits et légumes, l’on retrouve aujourd’hui des petits sacs en kraft ou en plastique biosourcé. L’ADEME propose de les rendre payants, car ils continuent d’engorger nos poubelles. Eh oui, même s’ils sont compostables, ils contiennent encore du plastique pétrole ! De plus, ils restent nuisibles au tri d’autres déchets plastiques « mous ».

La consommation des sacs plastiques réutilisables proposés en caisse a grandement chuté en 15 ans. Si en 2004 on en consommait près de 11 milliards, on en compte 20 fois moins aujourd’hui. Cela prouve d’une part que les consommateurs les conservent et d’autre part, qu’ils pensent à les prendre avec eux pour les réutiliser plutôt que d’en acheter un nouveau systématiquement.

Le sac en coton est aussi très prisé. Mais la culture du coton est loin d’être irréprochable… Ils sont d’ailleurs souvent fabriqués par des marques de prêt-à-porter ou textile, dont on connaît tous aujourd’hui les pratiques peu vertueuses pour la planète. Pour rappel, cette industrie est la plus polluante au monde après le BTP… Si vous préférez ou utilisez ce type de produits, sachez qu’il faut au moins une quarantaine d’utilisations pour qu’il ait moins d’impact qu’un sac plastique… Il s’agit donc d’une vraie fausse solution écologique.

7. Privilégier les enseignes zéro déchet

Au début, c’est un peu surprenant. Puis, lorsque l’on rentre chez soi et que l’on a plus que son sac ou sa cagette à débarrasser, sans suremballage ni plastiques à retirer, on se dit qu’au final, c’est génial ! 

Boutique vrac

Il est aujourd’hui assez facile d’acheter quelques produits en vrac. Certaines enseignes de supermarché s’y sont même mises ! Amenez vos bocaux déjà tarés, et remplissez-les. En plus, cela vous permet de mieux gérer votre consommation ! Quelques enseignes affichent aussi du zéro déchet sur le net. Une manière d’acheter à distance avec des emballages responsables.

8. Réapprendre à passer derrière les fourneaux

Vous souvenez-vous des bons petits plats préparés par vos grands-parents ou vos parents ? Même si le quotidien ne laisse que très peu de place aux petites choses simples de la vie, comme la cuisine par exemple, sachez que repasser derrière les fourneaux vous permet aussi de limiter vos déchets !

En effet, en cuisinant vous-même, vous évitez d’acheter des plats préparés suremballés ! De même, cela vous évite d’acheter des plats à emporter, eux aussi, souvent suremballés. Retrouvez le goût de votre enfance à travers vos petits plats préférés et partagez vos bons souvenirs en famille.

Essayez au moins une fois par semaine ou le week-end, de cuisiner en famille pour avoir une activité commune et vous mettre quelques challenges ! En plus, c’est meilleur pour la santé : vous savez exactement ce que vous mettez dedans !

9. Aller directement chez le producteur

Il suffit de regarder tout autour de vous ou de consulter quelques sites sur internet comme acheteralasource.com pour trouver des producteurs près de chez vous. À vous les bons produits locaux et de saison. Acheter directement aux producteurs leur permet de recevoir une meilleure rémunération, à un prix plus juste. Les produits sont souvent de bonne qualité et vous avez en plus la satisfaction de pouvoir constater de vos propres yeux, leurs méthodes de travail.

Cela permet de recréer du lien entre ces femmes et ces hommes qui permettent de nourrir la France. N’oublions pas que sans nos agriculteurs et éleveurs, nous ne pourrions pas manger et les prix pratiqués seraient démentiellement plus élevés. En allant chez les producteurs locaux, vous faites donc plusieurs heureux : lui et votre petite famille !