Strasbourg vote l’interdiction des véhicules diesel dès 2025 Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Strasbourg vote l’interdiction des véhicules diesel dès 2025

Strasbourg vote l’interdiction des véhicules diesel dès 2025

Rouler en diesel dans Strasbourg sera interdit à l’horizon 2025. C’est une décision prise par le conseil municipal le 23 septembre dernier, qui souhaite interdire progressivement la circulation des véhicules les plus polluants dans sa ville. Les détails ici.


Le conseil municipal strasbourgeois a tranché : dès 2021, les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler dans la ville. Voici comment cette décision sera mise en place, et à partir de quand.

Un calendrier d’interdiction déjà établi et voté

En 2025, Strasbourg fera partie des Zones à faibles émissions (ZFE). Pour ce faire, elle va s’imposer un calendrier progressif. Dès le 1er janvier 2021, les véhicules ne disposant pas de la vignette Crit’Air n’auront plus le droit de circuler. L’année suivante, les véhicules comportant des vignettes 5 seront interdits. En 2023, ce sera au tour des véhicules aux vignettes 4, puis 3 en 2024 et enfin 2 en 2025.

Vignette crit'air 2 strasbourg

À partir de 2025, seuls les véhicules propres ou récents pourront circuler dans Strasbourg. Soit, une avance de 5 ans par rapport à ce qui était initialement prévu. La révision du planning est à l’initiative de Christel Kohler, adjointe au maire, qui estime qu’il s’agit tout simplement d’une « urgence sanitaire ».

Redorer son blason auprès de l’Europe

La Commission européenne a récemment épinglé la France, et plus particulièrement les villes de Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg et Toulouse pour ne pas avoir respecté les limites fixées concernant le dioxyde d’azote (NO2), émis par les pots d’échappement.

Le docteur Thomas Bourdrel, également fondateur du collectif Strasbourg Respire, explique qu’un véhicule diesel récent émet jusqu’à 6 fois plus de NO2 qu’un véhicule roulant à l’essence. Selon lui, « un tiers de la population strasbourgeoise vit dans une rue où l’air ne répond pas aux normes européennes ». L’agence Santé publique France rappelle également que l’exposition aux particules fines est responsable de 48 000 morts annuelles dans l’hexagone.

Afin de remplir ses obligations envers ses engagements européens sur la qualité de l’air, l’objectif de la ville est d’interdire le diesel dès 2025, en retirant de la circulation les véhicules possédant la pastille Crit’Air 2. Le calendrier proposé par Strasbourg est sensiblement le même que celui de Paris et Grenoble.

Les élections municipales ne devraient pas changer cette position

En dépit de la passation de pouvoir de Roland Ries, actuel maire PS de la ville, aux prochaines élections municipales en 2020, la nouvelle équipe sera en charge de faire appliquer la décision et de mettre en place la ZFE.

Thomas Bourdrel est satisfait de cette mesure, mais espère qu’un arrêté sera publié, afin qu’elle soit réellement acquise et non discutée au prochain mandat. Le maire s’est engagé à le faire dans les prochaines semaines.

Quoi qu’il en soit, cette mesure est discutée, tant par les automobilistes que par les professionnels. Les travailleurs y voient une réelle problématique pour se rendre sur leur lieu de travail si des alternatives crédibles ne sont pas proposées en parallèle par la municipalité.