Yannick Jadot (EELV) veut interdire la publicité des véhicules SUV, les 4x4 urbains Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. Santé
  3. Yannick Jadot (EELV) veut interdire la publicité des véhicules SUV, les 4x4 urbains

Yannick Jadot (EELV) veut interdire la publicité des véhicules SUV, les 4x4 urbains

Les SUV sont des 4x4 urbains très polluants qui rencontrent un grand succès depuis quelques années. Le député EELV Yannick Jadot plaide en faveur de l’interdiction de la publicité pour ce genre de véhicules. Détails.


C’est bien connu, la publicité influence les besoins des consommateurs et le matraquage de publicité concernant des 4x4 urbains aux heures de grande écoute va à l’encontre de ce dont on a besoin aujourd’hui : que chacun développe une conscience un peu plus écologique. En raison de l’incitation que représentent les publicités pour SUV à polluer davantage, le député vert Yannick Jadot souhaite les faire interdire.

Le succès des SUV pourrait anéantir les efforts de l’industrie automobile

Diminuer significativement les émissions de CO2 est une nécessité pour lutter contre le réchauffement climatique. Or, nos voitures particulières polluent largement, surtout lorsqu’il s’agit de gros modèles de type SUV, 4x4 urbains. Selon le directeur de l’AIE (Agence internationale de l’énergie), les SUV « ont été la 2e source d’augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans le monde entre 2010 et 2018 ».

40 % des automobiles vendues en France en 2018 étaient des SUV et on s’attend à ce que d’ici 2025, dans le monde, 4 acheteurs sur 10 optent pour ce type de véhicule.

Interdire la publicité pour les SUV

« Il faut interdire la pub, ça, c’est une évidence, même si je sais que ça fait vivre une bonne partie des médias français », a déclaré Mr Jadot sur France Info.

En effet, il n’est pas le seul à penser que les ventes de SUV explosent surtout grâce à la publicité. « L’automobile est le deuxième annonceur publicitaire en France, tous médias confondus. C’est une force de frappe absolument hallucinante. Depuis quelques années il y a une offensive publicitaire massive avec les SUV », a expliqué Sophian Fanen, journaliste et auteur d’un livre sur le sujet. Il souligne à quel point ces publicités jouent sur des codes « écolos », où on voit presque toujours un conducteur sortir de la ville pour aller sillonner montagnes ou falaises au volant de son 4x4 urbain. « Ces publicités renvoient un message proche de la nature et de liberté », alors que ces véhicules sont conçus pour un usage de tous les jours entre la maison, le travail et le supermarché.

Le gouvernement « complice » des constructeurs automobiles

Autre solution proposée par le député écologiste : imposer « une réglementation très contraignante sur le CO2 des voitures et les émissions de dioxyde d’azote ». C’est seulement à ce moment-là que l’on pourrait constater un réel changement dans le paysage automobile d’après lui. 

Yannick Jadot évoque également une « fraude massive » concernant la pollution des véhicules en France. « À chaque fois, les constructeurs automobiles font pression sur les gouvernements en disant : “Technologiquement, on ne peut pas.” En fait, ils se réservent en permanence la capacité à faire des véhicules plus lourds, plus puissants et plus émetteurs », explique-t-il. « On vend aujourd’hui dans des concessions automobiles des véhicules qui polluent 5 à 6 fois la norme en matière d’azote », assure-t-il.