Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Agricool cultive des fruits et légumes dans des containers à La Courneuve Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Alimentation
  4. Agricool cultive des fruits et légumes dans des containers à La Courneuve

Agricool cultive des fruits et légumes dans des containers à La Courneuve

La start-up Agricool, fondée par Guillaume Fourdinier et Gonzague Gru, deux fils d’agriculteurs, a inauguré en février une ferme urbaine d’un nouveau genre à La Courneuve : dix containers dans lesquels sont cultivés des fruits et des légumes y sont implantés, le tout connecté et piloté à distance par un système informatique.

Créée en 2015 par deux fils d’agriculteurs, la start-up française Agricool a mis au point un système de containers connectés permettant la culture verticale de fruits et légumes. L’idée est simple : rapprocher l’alimentation des lieux de consommation, pour pouvoir consommer des produits frais et sains. Une première ferme urbaine, composée de dix containers, a vu le jour en février à La Courneuve. Fraises, plantes aromatiques et salades y sont cultivées.

Agricool ou l’agriculture urbaine et connectée

Guillaume Fourdinier et Gonzague Gru sont partis d’un constat simple : en raison de l’urbanisation et de la disparition des terres agricoles, trouver des fruits et légumes frais à proximité de chez soi est de plus en plus difficile. Pour rapprocher l’agriculture des citadins, les deux amis ont alors eu l’idée suivante : cultiver des fruits et légumes dans des containers, à la verticale, pour amortir le prix du m2 et obtenir un meilleur rendement.

La start-up Agricool met alors au point un premier container de 32 m2, contenant 3 600 plants de fraises disposés verticalement. Lampes LED, brumificateurs, nutriments, bourdons pour assurer la pollinisation, tout est pensé pour augmenter la productivité dans un espace restreint, le tout sans avoir recours aux pesticides. Les fraises poussent donc sans terre ni soleil, mais à proximité des lieux de consommation. Le container est connecté et peut être piloté à distance.

À La Courneuve, une ferme urbaine pas comme les autres

Après avoir installé un premier container dans le parc de Bercy puis à Asnières dans les Hauts-de-Seine, la start-up Agricool change d’échelle et installe sa première ferme urbaine, composée de dix containers, à La Courneuve, dans le département de la Seine–Saint-Denis.

Cette ferme pas tout à fait comme les autres est installée à l’emplacement d’une ancienne cité, aujourd’hui détruite, que la mairie met à disposition en échange d’un loyer symbolique.

Sur ces dix containers, huit abritent des fraises, des pousses de salades et des herbes aromatiques, et deux sont réservés à l’équipement informatique nécessaire au pilotage automatique de cette ferme connectée. Température, lumière, humidité, tout est contrôlé à distance, dans le but d’optimiser le rendement.

La production est vendue dans un rayon de 15 kilomètres maximum sous la marque Agricool. La start-up vend 100 barquettes par jour. La barquette de fraises de 125 g est vendue 2,99 €, et celle de 100 g de jeunes pousses de salade à 3,20 €.

« Sur quatre ans de recherche et développement, nous avons désormais fait la preuve que notre modèle est fiable, nous avons fait baisser nos coûts de production de 30 % et nous gagnons de l’argent », déclare à l’AFP Guillaume Fourdinier.

Depuis sa création, la start-up a levé en tout 30 millions d’euros, dont 20 millions d’euros fin 2018, et a reçu l’appui financier de Bpifrance et du Groupe Danone, via son fonds Danone Manifesto Ventures.

Les deux fondateurs avancent toutefois prudemment et souhaitent d’abord assurer la viabilité de leur modèle avant de déployer des fermes urbaines dans d’autres villes.