Boutique Zéro déchet : produits durables et ecoresponsables 02 31 80 13 15 (8h30-18h30 du lundi au vendredi) 0 Panier
Comment déchiffrer les étiquettes textiles des vêtements ? Lecture : 6 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Comment déchiffrer les étiquettes textiles des vêtements ?

Comment déchiffrer les étiquettes textiles des vêtements ?

Les étiquettes textiles de nos vêtements contiennent de précieuses informations concernant leur composition et leur entretien. Il est nécessaire de bien les lire avant de les découper. Voici comment bien décrypter les symboles affichés sur ces étiquettes.


Elles grattent, elles dépassent… Les étiquettes textiles sont la plupart du temps coupées avant même d’être lues ! Voilà qui est bien dommage, car ces petites étiquettes regorgent pourtant de précieuses informations. Instructions de lavage, de repassage, composition, mais aussi pays de fabrication... Tour d’horizon des différents pictogrammes et de leur signification.  

Lisez l’étiquette avant même d’acheter un vêtement

Tout d’abord, sachez que la présence d’une étiquette est obligatoire pour tout vêtement vendu en France. Si elle n’est pas présente, vous devriez peut-être vous abstenir d’acheter cette nouvelle pièce pour votre dressing… Elle est présente ? Bonne nouvelle ! Voici ce à quoi vous devez particulièrement porter attention : 

  • Les instructions d’entretien
  • La composition du produit
  • La provenance de celui-ci

Les instructions d’entretien sont en effet à examiner dès l’acte d’achat : si cette jolie petite veste nécessite systématiquement un passage au pressing, c’est quelque chose que vous devez savoir avant de passer en caisse. C’est un budget supplémentaire qu’il faut prévoir, et surtout un accident de lavage à éviter !

D’autre part, la composition du vêtement vous renseigne aussi sur son rapport qualité-prix. Il est effectivement normal de payer plus cher un article composé exclusivement de coton bio, et fabriqué en France par exemple. 

Enfin, la mention de sa provenance vous renseigne potentiellement sur les conditions de travail des ouvriers ayant fabriqué ce vêtement. Vous pouvez ainsi faire un acte d’achat engagé en achetant exclusivement des vêtements fabriqués en Europe. D’ailleurs, soyez particulièrement vigilant, certains fabricants n’hésitent pas à écrire « Designé en France » sur une face, et « Fabriqué au Bangladesh » sur une autre face… Ouvrez donc grand vos yeux ! 

Focus sur les instructions d’entretien pour ne plus commettre d’impair ! 

Qui n’a jamais fait d’erreur en lavant un pull trop haute température… pour le retrouver en taille 4 ans deux heures plus tard ? Le COFREET (Comité français de l’étiquetage et de l’entretien textile) œuvre pourtant pour que chaque étiquette soit normalisée et compréhensible par tous. Pour vous aider à éviter des erreurs fatales pour vos vêtements favoris et délicats, voici comment décrypter une étiquette textile. 

La signification des instructions de lavage en machine

Le symbole lié au lavage est représenté par une bassine remplie d’eau. Lorsque ce symbole est barré par une croix, cela signifie que le vêtement doit être porté au pressing pour être nettoyé par un professionnel. S’il y a une main, vous devez laver ce vêtement à la main à environ 30 °C, et sans essorage. Lorsqu’une température est indiquée (30, 40 voire 60 ou 95 °C), il s’agit de la température maximale tolérée par le textile. 

La barre éventuellement présente sous la bassine signifie que l’essorage doit être évité autant que possible. Si c’est une double barre, veillez à ne pas trop remplir la machine à laver. Enfin, la présence du triangle indique les instructions de blanchiment. Si c’est un triangle vide, vous pouvez employer du chlore ou de l’oxygène sans crainte. S’il est hachuré, n’employez que de l’oxygène et s’il est barré d’une croix, abstenez-vous d’agents blanchissants ! 

La signification des instructions de séchage 

Votre vêtement est ressorti de la machine à laver en parfait état ? Bravo ! Maintenant, vous n’avez plus qu’à le sécher. Mais attention, une fois encore, lisez bien l’étiquette. Un carré avec un rond à l’intérieur représente le sèche-linge. Lorsqu’il y a la présence de deux points à l’intérieur, pas de problème, vous pouvez sécher le vêtement en machine, sans restriction particulière. Lorsqu’il n’y a qu’un seul point, utilisez le mode « linge délicat » ou « synthétique » de votre sèche-linge. En cas de doute, référez-vous à la notice.

Un pictogramme sèche-linge avec une croix signifie manifestement que l’article ne passe pas du tout au sèche-linge. Dans ce cas, étendez-le simplement à l’air libre sur un cintre.

De manière générale, sachez également que le séchage en machine a tendance à fragiliser la fibre textile (en plus de consommer beaucoup d’électricité). Aussi, par temps ensoleillé n’hésitez pas à étendre votre linge en extérieur ! 

La signification des instructions de repassage

Une fois sec, votre linge n’a plus qu’à être repassé avant d’être rangé dans l’armoire. Voici comment ne pas avoir de vilaine trace de brûlure sur vos vêtements : en suivant les indications présentes sur l’étiquette ! 

Le pictogramme en forme de fer à repasser représente bien entendu les consignes de repassage. Lorsqu’il y a trois points à l’intérieur, vous pouvez régler votre fer à haute température, et utiliser la vapeur, voire une pattemouille si nécessaire. 

La présence de deux points vous indique qu’une température modérée est préférable. Le mode « laine » correspond généralement à cette température. Vous pouvez aussi utiliser un linge entre votre fer et le vêtement à repasser pour prévenir toute trace de brûlure, et ainsi utiliser la vapeur. Un seul point à l’intérieur du fer signifie que le mode « basse température » est à appliquer. Idéalement, repassez ces vêtements sur l’envers, et sans utiliser la fonction vapeur de votre fer. Le fer à repasser avec une croix quant à lui vous dispense de la corvée de repassage ! 

À partir de maintenant, vous n’avez plus d’excuses : vos vêtements ne subiront plus de rétrécissement ! Dernier petit conseil avant de lancer votre machine : essayez de réduire autant que possible le nombre de lavages. Vous économiserez ainsi de l’eau, de l’électricité, mais vous prolongerez aussi la durée de vie de votre garde-robe ! Un geste simple, économique et écologique qui est gagnant pour tous.