Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Comment utiliser la cire d'abeille de façon responsable ? Lecture : 9 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. Comment utiliser la cire d'abeille de façon responsable ?

Comment utiliser la cire d'abeille de façon responsable ?

La cire d’abeille sert à bien des choses : lustrer les meubles, réaliser des cosmétiques maison, faire des activités manuelles avec les enfants, imperméabiliser des tissus, etc. Découvrez tous les bienfaits de la cire d’abeille et les conseils pour l’utiliser de façon responsable.

Utilisée depuis de très nombreuses années, la cire d’abeille est un élément naturel produit par les abeilles elles-mêmes dans leurs ruches. Précieuse alliée du quotidien, l’Homme a su en apprécier les bienfaits. Mais aujourd’hui, plus que jamais, il est essentiel de l’utiliser avec parcimonie, de façon à ne pas nuire aux populations d’abeilles. Quelques conseils pour une utilisation responsable. 

Qu’est-ce que la cire d’abeille ?

La cire d’abeille est produite par les jeunes abeilles, via leurs glandes cirières. La fabrication se réalise exclusivement dans la ruche.

La cire d’abeille se compose d’acides gras et d’esters. Elle est notamment très riche en vitamine A et E. Pour l’Homme, qui utilise de nombreux produits de la ruche, la cire est considérée comme un « déchet », puisqu’elle ne se consomme pas. Pour autant, il s’agit d’un déchet hautement valorisable, puisqu’utilisé dans de nombreux domaines de la vie quotidienne.

Comment recueille-t-on la cire dans une ruche ?

L’extraction de la cire d’abeille se fait généralement en fin de saison, en même temps que le miel. Par respect pour les jeunes abeilles, les apiculteurs ne touchent pas aux rayons où vivent les jeunes productrices. La cire se prélève soit sur le cadre, soit directement dans les alvéoles. Pour autant, les nids ne sont pas détruits, seuls les rayons sont recyclés. Il existe trois méthodes pour y parvenir.

L’extraction solaire

Il s’agit d’un procédé long et fastidieux puisqu’il s’agit de recueillir la cire sur les cadres après les avoir laissés au soleil. La chaleur rend la cire plus malléable et la récolte est donc facilitée. Toutefois, ce procédé est plutôt apprécié des apiculteurs amateurs ou ceux ayant un élevage « familial », car il reste contraignant. Néanmoins, il garantit une cire d’excellente qualité.

L’extraction à la vapeur

Il s’agit d’ébouillanter les cadres. Cette pratique est plus répandue chez les professionnels, car elle est plus rapide et permet d’obtenir une cire de bonne qualité.

L’extraction avec un chauffage électrique

C’est un moyen de récolte plutôt industriel, qui ne garantit pas forcément la qualité de la cire recueillie.

Cire blanche ou cire jaune ?

Dans le commerce, il est possible de trouver deux types de cires : la jaune et la blanche.

La cire jaune

Il s’agit de la plus pure et de la plus nourrissante, car elle est conservée en l’état. La plupart du temps, elle est recueillie par extraction solaire ou à la vapeur, avant d’être filtrée à chaud. Ainsi, elle conserve des extraits de pollen et de propolis.

Cire d'abeilleLa cire jaune est grandement conseillée pour les personnes qui fabriquent elles-mêmes leurs cosmétiques.

La cire blanche

Elle est naturelle et a également été extraite de la ruche à la vapeur. Toutefois, la cire a été maintes fois traitée afin d’être purifiée, blanchie et désodorisée.

On l’utilise plutôt pour confectionner des produits ménagers ou des bougies.

Où acheter de la cire d’abeille ?

Il est possible d’en trouver dans quelques magasins de bricolage, au rayon entretien. Autrement, la cire d’abeille est vendue dans les magasins bio ou les épiceries de vrac.

Elle se présente sous diverses formes :

  • Pépites (comme les pépites de chocolat)
  • Paillettes
  • Plaquettes
  • Blocs (ronds, carrés, rectangulaires…)
  • Lingots

Lingot de cire

En fonction de l’utilisation que vous en avez, certains formats seront plus adaptés que d’autres. Pour autant, les propriétés restent identiques.

À quoi peut servir la cire d’abeille ?

La cire d’abeille peut être utilisée dans de nombreux domaine du quotidien :

  • Confectionner des cosmétiques (baumes corporels, baume à lèvres, rouge à lèvres, etc.)
  • Confectionner des bougies
  • Imbiber des tissus pour remplacer le film plastique
  • Lustrer et protéger les meubles en bois
  • Imperméabiliser des chaussures ou des tissus, etc.

Comment la choisir ?

Outre le fait de choisir la cire d’abeille jaune ou blanche en fonction de son utilisation, il est important de vérifier la provenance de celle-ci. En effet, à cause des pesticides, mais aussi de la pollution, les abeilles disparaissent entre 100 et 1 000 fois plus vite que la normale.

Choisir sa cire d'abeille

Même si l’élevage permet parfois de les sauver, l’attrait grandissant pour les produits de la ruche peut affecter les populations. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour de la cire d’origine française, issue de ruches gérées durablement et dans le respect des abeilles.

Enfin, il est grandement conseillé de ne pas l’utiliser à outrance et de ne pas la gaspiller.

Quels sont les bienfaits de la cire d’abeille ?

Sur le corps et le visage

La cire d’abeille est très riche. Elle est à la fois hydratante et nourrissante, car elle a la faculté de retenir l’eau et de protéger la peau des attaques extérieures (froid, pollution, etc.). De ce fait, elle est idéale dans les cosmétiques pour le visage, le corps et les mains.

Elle est aussi apaisante et réparatrice en cas de brûlure ou pour les peaux et les lèvres gercées. La cire d’abeille rééquilibre les peaux grasses et rouges, mais peut aussi limiter l’apparition d’acné.

C’est un soin cicatrisant (au même titre que le miel) qui apaise les démangeaisons liées à l’eczéma ou l’urticaire. Enfin, certaines personnes s’en servent aussi pour s’épiler en la faisant fondre au bain-marie.

 

Sur les cheveux

La cire d’abeille a pour vertu de réparer les cheveux agressés et fatigués après des colorations chimiques ou des lissages répétés.

Elle contient aussi de la vitamine E qui protège et hydrate la fibre, tout en faisant office de soin coiffant et démêlant, sans alourdir la chevelure.

Autres utilisations et précautions d’emploi

Attention, les personnes allergiques aux produits de la ruche ne doivent pas entrer en contact avec de la cire d’abeille. Par ailleurs, ce produit naturel ne s’utilise que très rarement pur. Il est généralement coupé avec du beurre végétal (karité, coco, cacao, etc.) ou de l’huile végétale (jojoba, amande, olive, etc.).

La cire d’abeille nourrit les cuirs et les meubles en bois. Elle les protège naturellement des rayures ou de l’eau. À ce titre, elle est aussi parfaite comme imperméabilisant naturel sur des chaussures ou des tissus. Les tissus alimentaires sont un exemple parmi tant d’autres. Certains apiculteurs s’en servent pour confectionner des bougies.

Elle s’utilise toujours en petite quantité afin de préserver cette ressource précieuse. C’est d’autant plus vrai pour une utilisation sur la peau, car elle pourrait obstruer les pores et avoir un effet contre-productif. Enfin, la cire tache ! Il est bon de ne pas l’appliquer sur des surfaces claires (tissus, meubles, etc.) ni de l’utiliser chaude sur la peau, afin de ne pas se brûler.

Je suis végane, quelle alternative pour moi ?

Si la cire d’abeille représente une réelle plus-value pour les adeptes du zéro déchet et les écologistes, les véganes n’en sont pas du tout friands. Pour eux, son extraction porte directement atteinte aux abeilles et constitue une ressource animale.

Mais rassurez-vous il existe des alternatives végétales, même si les vertus de la cire d’abeille restent inégalées :

  • La cire de jojoba
  • La cire de soja
  • La cire de carnauba
  • La cire de candelilla

Il est en revanche largement préconisé d’opter pour une cire végétale bio, issue du commerce équitable et 100 % pure et naturelle. En effet, de nombreux produits de substitution sont agrémentés de paraffine, contiennent des pesticides ou des OGM. En ce sens, il faut rester vigilant sur la composition du produit.

Enfin, la plupart des plantes utilisées pour confectionner ces cires végétales ne poussent pas en France ni en Europe. Certaines sont même responsables de déforestations (soja). Elles ne sont donc pas réellement éthiques.