Votre commune fait-elle partie des « antipesticides » ? Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. Santé
  3. Votre commune fait-elle partie des « antipesticides » ?

Votre commune fait-elle partie des « antipesticides » ?

Certains maires de communes ont décidé d’interdire l’épandage de pesticides près des habitations. Voici la carte interactive pour savoir si la vôtre en fait partie.


Le maire de Langoüet en Ille-et-Vilaine a ouvert la voie. Depuis, pas moins de 100 communes françaises ont également décidé de dire stop aux pesticides aux abords des habitations. L’élan ne cesse de grandir en France et les initiatives individuelles des maires ne font que s’étendre, malgré leur caractère officieux. Voici quelles sont les villes concernées.

Une décision symbolique

En mai dernier, Daniel Cueff, maire de Langouët en Ille-et-Vilaine a décidé d’interdire l’épandage des pesticides sur les parcelles situées à moins de 150 m des habitations. Cet arrêté a fait couler beaucoup d’encre, mais a également ouvert la voie à d’autres maires. Pas moins de 98 autres communes ont décidé de suivre l’exemple de Daniel Cueff, par mesure de précaution.

Néanmoins, il ne s’agit que d’une prise de position symbolique. En effet, le tribunal administratif a cassé la plupart des arrêtés, précisant que ce genre de décision outrepassait les compétences d’un maire.

Le rebond après l’émission « Envoyé spécial »

Le 24 octobre dernier, l’émission Envoyé spécial a diffusé un reportage intitulé « Champs de la colère », mettant en lumière les tensions existant entre les agriculteurs et les riverains. Après la diffusion, de nombreux téléspectateurs ont envoyé des témoignages à Franceinfo, afin d’indiquer que bien d’autres maires ont suivi l’exemple de Daniel Cueff.

Franceinfo a donc recherché des sources fiables afin de corroborer les témoignages des téléspectateurs. Une fois obtenus, les journalistes ont dressé une carte interactive, permettant de visualiser les villes concernées par les arrêtés mis en place par les maires. En tout 98 communes sont concernées, mais fait surprenant, elles ne font pas partie des régions les plus utilisatrices de pesticides.

La carte affiche un résultat disparate

La carte franceinfo des communes antipesticides montre qu’une grande partie des communes de la région Île-de-France a souhaité dire stop aux pesticides près des habitations. Pourtant, il s’agit d’une région plus urbaine qu’agricole. À l’inverse, les régions du sud-ouest, comme les vignobles bordelais, pourtant très agricoles, n’affichent que peu d’intérêt face à cet engouement.