Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

DIY : Fabriquer un masque en tissu ne protège pas des virus Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. DIY : Fabriquer un masque en tissu ne protège pas des virus

DIY : Fabriquer un masque en tissu ne protège pas des virus

Fabriquer un masque en tissu est une excellente idée de loisir créatif pour s’occuper chez soi. Mais n’oubliez pas que ces masques DIY ne sont pas une méthode de protection suffisante contre les virus ! Le point dans cet article.

Peut-être avez-vous trouvé sur les réseaux sociaux des appels à fabriquer des masques en tissu DIY pour faire face à la pénurie de masques chirurgicaux dans les hôpitaux. Vérifications faites, fabriquer un masque à la maison doit rester de l’ordre du loisir créatif, car il ne représente pas un moyen de protection efficace. On vous explique tout dans cet article. 

Attention aux fakes news

Fakes news

Peut-être que l’idée de fabriquer un masque en tissu DIY vous est venue après avoir vu passer une « fake news » sur les réseaux sociaux. Parmi les fakes populaires en ce moment, une note du CHU de Grenoble demandant au personnel soignant de fabriquer des masques en tissu chez eux parce qu’il n’y avait soi-disant plus de masques chirurgicaux pour assurer la protection des soignants contre le Covid-19 à l’hôpital. Après vérification, il s’avère que l’hôpital de Grenoble a suffisamment de masques en stock.

Attention à l’usage que l’on veut faire d’un masque en tissu

Fabriquer son masque en tissu DIY peut carrément avoir un effet « contre-productif » selon le Pr Pascal Astagneau, infectiologue à l’APHP et spécialiste de l’hygiène interrogé par France Inter. Si on veut l’utiliser pour se protéger du coronavirus,

« C’est une fausse bonne idée », « le tissu n’est pas efficace, je pense que c’est une fausse protection », a-t-il continué. 

« Un masque se change normalement toutes les trois ou quatre heures et, au bout d’un moment, s’humidifie, est souillé, contaminé et ne remplit plus sa fonction », précise-t-il encore.

À moins d’en utiliser 4 dans la journée et de les faire bouillir tous les soirs, les masques en tissu DIY ne servent pas à grand-chose, peut-être à faire un peu barrage aux gros postillons si on est soi-même infecté, mais selon une étude évoquée dans le Figaro, les masques en tissu seraient « deux fois moins efficaces que les masques chirurgicaux » car ils ne peuvent pas filtrer à un niveau microscopique.

On vous rappelle d’ailleurs que les masques chirurgicaux sont réservés au corps médical.

Il n’est pas interdit de s’amuser à fabriquer des masques

En période de confinement, il faut bien trouver de quoi occuper les enfants. Si cette activité amuse vos enfants ou ceux que vous gardez, alors oui, pourquoi ne pas passer une après-midi à découper et coudre des morceaux de tissu ! En plus c’est un loisir plutôt écolo si on utilise des chutes destinées aux rebus ou le coton d’une vieille chemise trouée !

Si ça vous tente de faire des masques en mode loisirs créatifs, voici un joli tuto trouvé sur YouTube !