Doctolib : sophrologues, naturopathes, magnétiseurs... doivent quitter la plateformeLecture : 2 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Doctolib : sophrologues, naturopathes, magnétiseurs... doivent quitter la plateforme

Doctolib : sophrologues, naturopathes, magnétiseurs... doivent quitter la plateforme

Les magnétiseurs, sophrologues, naturopathes et autres « professionnels du bien-être » ont été informés qu'ils avaient 6 mois pour quitter l'application « Doctolib : Prendre rendez-vous en ligne chez un praticien ». Cela concerne l'exclusion de près de 6 000 praticiens du « bien-être » de la plateforme.

Pourquoi Doctolib a pris cette décision ?

Cette décision, prise après une consultation auprès d'environ 40 professionnels de santé qui a duré 6 semaines, vient après la polémique sur la présence de naturopathes controversés sur l'application.

Les conseils nationaux des Ordres de santé français, les syndicats de soignants, les associations de patients, les professionnels du bien-être, les autorités sanitaires... leur reprochent des pratiques dangereuses, « proches du charlatanisme et de dérives sectaires ».

 

« Nous avons décidé de nous recentrer exclusivement sur les professionnels référencés par les autorités sanitaires », annonce Stanislas Niox-Chateau, PDG et cofondateur de Doctolib.

 

La plateforme répertoriera uniquement les praticiens validés

Alors même que les activités de bien-être sont parfaitement légales en France, elles ne sont toutefois pas encadrées juridiquement. Les niveaux de qualification des magnétiseurs, naturopathes et sophrologues n'est ni reconnu ni contrôlé par les autorités de santé, contrairement aux praticiens des professions réglementées.

En tant que tiers de confiance reconnu dans le milieu de la santé, Doctolib fait le choix de répertorier exclusivement les professionnels validés par les autorités de santé.




Auteur