Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

En Turquie, les dauphins profitent du calme du confinement pour jouer près des rives Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. En Turquie, les dauphins profitent du calme du confinement pour jouer près des rives

En Turquie, les dauphins profitent du calme du confinement pour jouer près des rives

Tandis que cette période de confinement est de plus en plus difficile à supporter pour les humains, les animaux, eux, en profitent. Dans le calme du confinement, des dauphins du Bosphore ont été aperçus jouant tout près des rives à Istanbul.

La ville d’Istanbul est confinée depuis le 23 avril. Les rives du Bosphore, qui accueillent habituellement des centaines de pêcheurs, sont désertes. Le nombre de bateaux étant aussi très réduit, c’est l’occasion pour les dauphins de jouer tout près des rives, ce qui redonne un peu le sourire aux habitants.  

Le Covid-19 n’a pas épargné la Turquie 

La Turquie compte déjà plus de 2 700 victimes du coronavirus et les autorités ont placé Istanbul sous confinement total depuis le 23 avril. Un calme inhabituel règne désormais sur les rives du Bosphore, le détroit qui relie la mer de Marmara à la mer Noire. 

Comme on a pu le voir à plusieurs endroits du globe, lorsque l’activité humaine s’éteint, les animaux en profitent et s’aventurent dans des lieux où on ne les avait pas vus depuis longtemps. En temps normal, des centaines de pêcheurs s’installent quotidiennement au bord de l’eau et le trafic maritime est très important à cet endroit. 

À lire aussi
La nature et les animaux reprennent leurs droits pendant le confinement
L’épidémie de Covid-19 est une catastrophe pour les humains, mais une bénédiction pour la planète. Là où l’activité humaine est fortement réduite, la nature et les animaux reprennent leurs droits, parfois d’une façon assez cocasse. Enfin un article à ce sujet qui donne le sourire.

Des dauphins du Bosphore aperçus jouant près des rives

Profitant de ce calme exceptionnel, un groupe de dauphins a été aperçu jouant dans le détroit. 

« La baisse du trafic maritime et humain dans le Bosphore a un impact important », a commenté Erol Orkcu, le président de l’association des pêcheurs amateurs d’Istanbul. « Les êtres vivants, aquatiques et terrestres, sont délivrés de la présence humaine. Ce qui permet aux dauphins de s’approcher plus près de la rive ».