Fabriquer un savon à froid peaux sensibles pour le corpsLecture : 10 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Fabriquer un savon à froid peaux sensibles pour le corps

Fabriquer un savon à froid peaux sensibles pour le corps

Fabriquer un savon doux maison pour le corps vous permet non seulement d’écarter les substances potentiellement néfastes, mais aussi de choisir des ingrédients parfaitement adaptés à votre peau sensible, pour une hygiène et un soin sur mesure. Voici tout ce que vous devez savoir pour préparer votre savon à froid naturel.

Savon : la saponification à froid, qu’est-ce que c’est ?

Le savon est le fruit d’un processus chimique, appelé saponification : celle-ci se produit lorsque l’on mélange un corps gras, par exemple des huiles ou des beurres végétaux, avec une base forte comme la soude ou la potasse. Cette dernière est utilisée pour fabriquer des savons liquides, tandis que la soude sert à la fabrication de savons solides.

Lors du processus de saponification, les acides gras contenus dans les huiles et les beurres végétaux se transforment en savon et en glycérine. La glycérine a de nombreuses vertus : elle hydrate la peau, l’adoucit et forme un film hydrolipidique à sa surface, ce qui permet de lutter contre la sécheresse cutanée.

Il existe deux processus de saponification : la saponification à froid et la saponification à chaud. La saponification à chaud est plus technique, et n’est pas appropriée pour fabriquer un savon maison. Elle consiste à chauffer les ingrédients pour accélérer le processus de saponification.

Cette méthode, lorsqu’elle est réalisée par des artisans savonniers, est très respectueuse du produit. Elle est traditionnellement utilisée pour fabriquer le savon de Marseille et le savon d’Alep. En revanche, les résultats sont moins probants quand le procédé est industrialisé, les ingrédients perdant alors une grande partie de leurs principes actifs.

Savon d’Alep Bio 100g, Vegan, Sans parfum, Surgras
Vous en avez assez des gels douche industriels bourrés de produits pétrochimiques ? Vous êtes dans une démarche écoresponsable et vous souhaitez adopter un mode de vie zéro déchet ? Le savon d’Alep fabriqué par Gaiia a tous les arguments pour vous séduire : surgras, bio, vegan, sans parfum...

Le processus de saponification à froid, tout à fait réalisable chez vous, consiste à laisser la réaction chimique se produire naturellement, sans chauffer les ingrédients. Elle nécessite un calcul précis des quantités de corps gras (huiles et/ou beurres végétaux) et de soude : la saponification s’achève lorsque la soude a entièrement disparu, ce qui nécessite un léger excédent d’huiles ou de beurres.

À la fin du processus, qui est beaucoup plus long que la saponification à chaud, le savon à froid naturel contient donc un petit pourcentage d’huile non saponifiée, ce qui explique l’appellation « savon surgras ». Le savon sera plus doux, plus hydratant, sans laisser de sensation de tiraillement de la peau.

Savon à froid naturel pour le corps : quel est le matériel nécessaire ?

Fabriquer un savon à froid n’est pas particulièrement compliqué, mais cela exige tout de même certaines précautions et un équipement adapté.

Tout d’abord, vous allez devoir vous protéger du contact avec la soude caustique, qui est très corrosive. Pour cela, il vous faudra une paire de gants à votre taille, ni trop grande ni trop petite, pour faciliter les manipulations. Les gants utilisés pour faire le ménage ou la vaisselle conviennent tout à fait.

Prévoyez aussi de protéger vos yeux des éventuelles éclaboussures. Vous pouvez opter pour des lunettes de protection, ou pour une visière qui aura l’avantage de mettre à l’abri non seulement vos yeux, mais tout votre visage. Portez des vêtements couvrants, ou protégez-vous avec une blouse.

Si vous avez une certaine fragilité sur le plan respiratoire, comme de l’asthme par exemple, il est utile de vous équiper d’un masque respiratoire que vous trouverez en magasin de bricolage. Le masque n’est pas obligatoire, car l’exposition ne sera que très ponctuelle, mais veillez en revanche impérativement à travailler dans une pièce aérée, fenêtres ouvertes.

Vous aurez également besoin d’un certain nombre d’ustensiles pour préparer votre savon à froid naturel pour le corps. Il est recommandé de les réserver exclusivement à la fabrication de vos savons, et de ne pas vous en servir pour cuisiner, pour des raisons de sécurité et d’hygiène.

Il vous faudra un mixeur plongeant pour mélanger votre préparation, et au moins trois récipients : l’un vous servira à peser vos huiles, l’autre vos beurres, et le troisième la solution de soude. Un petit bol conviendra parfaitement pour vos beurres, tandis que des récipients dotés d’un bec verseur seront très pratiques pour les huiles et la soude.

Attention : la soude réagit au contact de certains métaux. Utilisez uniquement des ustensiles et des récipients en pyrex, en inox ou en plastique résistant à la chaleur.

Prévoyez aussi une balance de précision, une cuillère en inox, en silicone ou en plastique pour mélanger la soude, ainsi qu’une spatule souple en silicone pour racler les bords de vos récipients et verser tout le savon dans vos moules.

Il existe des quantités de moules différents : commencez par des moules simples, comme un moule à cake en silicone par exemple, avant d’investir davantage. Vous pourrez ainsi vous assurer que vous aimez préparer vos propres savons !

Vous pouvez investir dans un thermomètre de cuisine, mais ce n’est pas obligation : cet accessoire vous permettra de contrôler la température de la soude lorsque vous êtes sur le point de la mélanger à vos huiles et beurres. Il n’est nécessaire que si vous utilisez de la soude solide.

Pour finir, pensez à protéger votre plan de travail avec du papier journal et prévoyez de l’essuie-tout pour un pré-nettoyage de vos ustensiles, ce qui vous évitera d’encombrer vos canalisations avec la pâte à savon.

Un savon doux pour les peaux sensibles

Votre peau a tendance à rougir facilement, et présente souvent quelques irritations ? Voici un savon pour le corps particulièrement doux et hydratant, qui conviendra aussi aux autres types de peaux.

Outre le matériel précédemment évoqué, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 30 g d’huile végétale de coco
  • 20 g d’huile végétale de son de riz
  • 10 g d’huile végétale d’amande douce
  • 2,4 g d’huile végétale de cameline
  • 20 g de beurre végétal de cacao blanc en pastilles
  • 11,4 g de soude caustique pure, sous forme solide
  • 26 g d’eau

Il est préférable de choisir des ingrédients bio lorsque c’est possible. Si vous souhaitez modifier les proportions, ajouter ou enlever des ingrédients, utilisez un calculateur en ligne qui vous permettra de connaître les bons dosages, ceux-ci devant être extrêmement précis pour que votre savon ne soit pas caustique.

Une fois vos équipements de protection en place et votre plan de travail recouvert, commencez la préparation de votre savon à froid naturel pour le corps en suivant ces étapes.

Étape 1

Commencez par verser l’huile végétale de cameline dans un récipient.

Étape 2

Dans un autre récipient posé sur votre balance de cuisine, versez la juste quantité d’eau.

Étape 3

Dans un 3ème récipient, pesez la soude caustique et versez-la progressivement dans le récipient contenant l’eau. Le mélange va chauffer et des vapeurs vont se dégager : éloignez-vous quelques instants pour ne pas les inhaler. Laissez refroidir, jusqu’à ce que votre solution de soude soit à une température d’environ 45 °C.

Étape 4

Dans un contenant qui supporte la chaleur, versez les pastilles de beurre de cacao blanc, ainsi que les huiles végétales d’amande douce, de son de riz et de coco. Faites chauffer le tout au bain-marie jusqu’à ce que les pastilles de beurre de cacao soient entièrement fondues. Attendez ensuite que la préparation refroidisse, à environ 45 °C.

Étape 5

Versez doucement la solution de soude dans le récipient contenant le beurre et les huiles, et mixez jusqu’à ce que vous obteniez une trace fine. Cette trace, qui reste quelques instants à la surface du mélange lorsque vous retirez le mixeur, est le signe que votre pâte à savon commence à s’épaissir. Au tout début, elle est dite fine, avant de devenir « moyenne », « franche » puis « épaisse ».

Étape 6

Ajoutez l’huile végétale de cameline, et mixez de nouveau jusqu’à ce que la trace soit franche.

Étape 7

Versez votre préparation dans le moule prévu à cet effet.

Étape 8

Recouvrez le moule d’un film alimentaire, sur lequel vous déposerez ensuite un torchon, puis une serviette, ce qui évitera que la pâte à savon ne refroidisse trop vite. N’y touchez plus pendant 48 h, pour laisser le savon durcir.

Étape 9

Vous pouvez enfin démouler votre savon.

Lorsque votre savon est démoulé, il va vous falloir encore faire preuve de patience. En effet, la saponification à froid implique une période d’au moins 4 semaines, appelée cure, durant laquelle le savon repose.

Au cours de ces semaines, le processus de saponification, qui n’est pas toujours totalement achevé au bout de 48 h, se poursuit et se termine tranquillement. Par ailleurs, le savon sèche, durcit et ses propriétés s’améliorent : au terme de cette cure, il sera plus dur, ce qui prolongera sa durée d’utilisation, mais aussi plus moussant et plus crémeux lorsque vous l’utiliserez.

Pour que cette cure se déroule dans les meilleures conditions, veillez à ne pas poser votre savon sur une surface en aluminium, ce qui altèrerait ses propriétés. Placez-le sur une surface plane en inox ou en plastique dur, et retournez-le régulièrement.

Plus votre savon contient d’eau, plus la cure doit être longue. L’utilisation d’huile d’olive implique également une cure plus longue, 4 à 6 semaines étant une durée minimale qui convient toutefois à la majorité des savons à froid naturels pour le corps.