Évitez ces 7 erreurs en fabriquant vos produits ménagers maison Lecture : 7 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. Évitez ces 7 erreurs en fabriquant vos produits ménagers maison

Évitez ces 7 erreurs en fabriquant vos produits ménagers maison

Enjeu économique, respect de l’environnement ou démarche zéro déchet, les raisons sont nombreuses de vouloir fabriquer ses produits ménagers maison. Savon de Marseille, vinaigre blanc, bicarbonate de soude et savon noir sont les principaux ingrédients de base à disposer chez soi pour pouvoir faire des produits d’entretien naturels et écologiques. Achetés en vrac et souvent conservés dans des emballages recyclés, l’utilisation de ces produits nécessite pourtant quelques précautions pour votre sécurité et le respect de la nature. Voici les 7 erreurs courantes commises lorsqu’on fabrique soi-même ses produits ménagers et qui sont à éviter.

Produit d’entretien fait-maison ne veut pas dire sans danger. Voici les erreurs à ne pas faire quand on fabrique ses produits ménagers soi-même.

Erreur n° 1 : Ne pas prendre de précautions

Utiliser des produits d’entretien naturels ne signifie pas pour autant qu’ils sont inoffensifs. Plusieurs précautions sont à prendre pour bien les utiliser.

Lire les précautions d’emploi

À moins de connaitre sur le bout des doigts la composition de tous les ingrédients, la lecture de la notice est impérative pour connaitre les risques éventuels et les précautions d’utilisation à respecter. Si vous achetez des produits en vrac, le vendeur a l’obligation d’afficher ces informations.

Étiqueter les flacons et les boites

Les ingrédients naturels (copeaux de savon, bicarbonate de soude) sont généralement conditionnés en vrac. Une fois chez vous, il est indispensable de bien étiqueter vos contenants pour savoir ce qu’ils contiennent, surtout en cas de préparation fabriquée à l’avance.

Se protéger correctement

Quand on conçoit ses propres produits ménagers, on peut s’exposer à des réactions chimiques, même minimes. Le port de gants est indispensable pour éviter tout risque de brûlure. Les lunettes et le masque sont préconisés pour empêcher les vapeurs de pénétrer dans vos bronches et d’agresser vos yeux.

Tenir les produits hors de portée des enfants et des animaux

Comme vous le faites avec les détergents toxiques, tous les produits ménagers, même naturels et faits maison, doivent impérativement être stockés en hauteur pour être hors de portée des enfants et des animaux et éviter tout risque d’intoxication.

Erreur n° 2 : Se compliquer la vie

Les recettes simples sont les plus efficaces. Lorsqu’on fabrique ses produits d’entretien à la maison, il est inutile de s’embarquer dans des processus complexes, avec des dizaines d’ingrédients différents et des manipulations fastidieuses. Favorisez les méthodes simples, rapides et avec peu d’ingrédients.

Par ailleurs, plus la fabrication de vos produits maison vous prend du temps et plus vous risquez de vous démotiver pour finalement acheter un produit tout-fait.

Erreur n° 3 : Utiliser de l’eau de javel

On ne le répètera jamais assez, l’eau de javel est néfaste pour la santé, pour l’environnement et provoque chaque année de nombreuses intoxications d’enfants et d’animaux.

L’eau de javel est une substance très corrosive. Les vapeurs de chlore qui s’en dégagent sont nocives pour les voies respiratoires et pour les yeux, tandis que les gouttelettes projetées sur la peau peuvent provoquer des plaques ou des rougeurs.

L’eau de javel est aussi dangereuse pour la faune et la flore. Évacuée dans les eaux usées, on la retrouve dans les nappes phréatiques et dans les réseaux d’eau domestique. Ce biocide détruit les micro-organismes présents dans les sols et indispensables à leur équilibre. En contact avec des matières organiques, l’eau de javel dégage des composés toxiques pour l’environnement.

Pour une alternative écologique à l’eau de javel, pensez au bicarbonate de soude, au vinaigre blanc, au savon de Marseille...

 

Erreur n° 4 : Jouer à l’apprenti chimiste avec des mélanges dangereux

Lorsqu’on commence à fabriquer ses produits ménagers maison, il est fréquent de tester les mélanges de produits qui fonctionnent le mieux. Mais attention aux réactions chimiques ! Certaines substances ne doivent absolument pas être en contact avec d’autres au risque de dégager des vapeurs toxiques, de provoquer des brûlures, voire d’exploser.

Mélanger de l’eau oxygénée et du vinaigre blanc

L’association de ces deux substances crée de l’acide peracétique toxique pouvant entrainer des irritations de la peau, des yeux, de la gorge et des poumons.

Mélanger du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc

Lorsque le pH légèrement alcalin du bicarbonate entre en contact avec le pH acide du vinaigre, une réaction chimique s’opère et provoque une importante mousse blanche effervescente qui dégage du dioxyde de carbone, ou gaz carbonique. Ce gaz peut être dangereux s’il est inhalé et il peut surtout entrainer une explosion si le récipient est fermé.

 

Mélanger de l’eau de javel avec un autre produit

Si vous utilisez de l’eau de javel malgré sa nocivité, sachez qu’elle ne doit pas être mélangée avec les produits suivants : alcool ménager, ammoniaque ou vinaigre. Les réactions chimiques peuvent engendrer chloroforme, chloramine et gaz chloré avec des effets très néfastes : nausées, vertiges, perte de connaissance, détérioration des poumons et du système respiratoire, et en cas extrême la mort.

 

Erreur n° 5 : Ne pas acheter un vrai savon de Marseille

Le « savon de Marseille » n’est pas une appellation protégée. On trouve donc dans les magasins des centaines de savons vendus sous ce nom et qui pourtant n’en sont pas. L’authentique savon de Marseille contient peu d’ingrédients : des huiles végétales (principalement de l’huile d’olive), de l’eau, de la glycérine végétale, du sel et de la soude. Il ne contient ni graisse animale, ni parfum, ni colorant, ni huile de palme.

 

Le vrai savon de Marseille est 100 % naturel et possède de très nombreuses propriétés qui font de lui un produit miracle :

  • hypoallergénique,
  • nettoyant doux,
  • purifiant,
  • détachant,
  • antibactérien,
  • et dégraissant.

Si vous achetez une imitation du savon de Marseille, vous risquez d’utiliser un produit irritant, contenant des perturbateurs endocriniens, et totalement inefficace.

Erreur n° 6 : Ne pas choisir un savon noir de qualité

Le savon noir est un produit 100 % naturel qui permet de laver, détacher, dégraisser, protéger les matériaux, désinfecter les surfaces… Il s’utilise aussi bien pour les soins cosmétiques que pour le ménage. Pour ce dernier, il vaut mieux le choisir sous forme de savon noir liquide. Malheureusement, en grandes surfaces, les flacons de savon noir proposent souvent des mélanges douteux contenant peu de savon noir.

Pour fabriquer vos produits maison à partir de savon noir ménager, nous vous recommandons de choisir des flacons de savon noir pur. Vous les repérez à l’aide des labels écologiques ou certifications présents sur l’emballage.

 

Erreur n° 7 : Utiliser des huiles essentielles

Malgré leurs vertus, les huiles essentielles sont inutiles dans les produits d’entretien maison et peuvent parfois être dangereuses.

En raison de leur forte concentration, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, interdites aux bébés de moins de 3 mois, et généralement à éviter avant 6 ans, sauf avis médical. Leur dosage doit être respecté scrupuleusement. Elles ne doivent donc pas être utilisées pour laver le linge de bébé par exemple.

 

Par ailleurs, une huile essentielle est efficace à froid. Dès qu’elle est chauffée, par exemple pour fabriquer de la lessive maison destinée à passer dans la machine à laver à 40°, elle perd ses propriétés et son parfum. La senteur d’une huile essentielle peut facilement être remplacée par quelques gouttes de citron ou des brins de lavande macérées.