Info COVID 19 : nous continuons d'assurer les livraisons malgré la situation sanitaire. Prenez soin de vous

Journée contre le gaspillage alimentaire : 5 conseils anti-gaspi Lecture : 4 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Alimentation
  4. Journée contre le gaspillage alimentaire : 5 conseils anti-gaspi

Journée contre le gaspillage alimentaire : 5 conseils anti-gaspi

Le 16 octobre, c’est la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. L’objectif est d’aider les Français à moins gaspiller en leur donnant des clés et astuces « anti-gaspi ». Découvrez ici 5 conseils.

 

Selon la Food and Agriculture Organization (FAO), autrement dit l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, un tiers des aliments produits dans le monde sont jetés. 35 % des poissons péchés sur la planète ne sont pas consommés. Pour produire 1 kilo de viande de bœuf, 16 000 litres d’eau sont nécessaires, à savoir l’équivalent de 300 douches. Pour faire une baguette de pain, c’est un bain de 150 litres.

En France, le gaspillage alimentaire représente 29 kilos de déchets par personne par an, dont 7 kilos de déchets alimentaires non consommés sont encore emballés lorsqu’ils sont mis à la poubelle. Les légumes constituent la nourriture la plus gaspillée (43 %), suivie par les céréales (25 %), les fruits (16 %), les œufs et le lait (10 %), la viande (4 %) et le poisson (2 %). 160 euros représente le coût du gaspillage alimentaire par personne annuellement.

Retrouvez ici 5 conseils et des astuces anti-gaspi.

1er conseil : avoir à l’esprit les doses d’aliments recommandées pour une portion d’une personne

  • Pour une portion de riz, 1/2 verre
  • Pour les pâtes, 1 verre
  • Pour les pommes de terre, 5 petites
  • Pour les brocolis, 3 bouquets
  • Pour le poisson, 140 grammes

2ème conseil : 4 règles anti-gaspillage à mettre en place

Planifier les menus de la semaine.

Écrire une liste de courses. Une mauvaise anticipation et préparation des menus et des courses entrainement du gaspilage.

Ne pas faire les courses lorsqu’on a faim, car vous achèterez plus que ce dont vous avez réellement besoin.

Ranger correctement son frigo en respectant les températures mentionnées sur les emballages alimentaires par les fabricants. Retirer les suremballages en carton et plastique. La zone froide (en haut du réfrigérateur) doit être entre 0 °C et 4 °C maximum. Il est recommandé de nettoyer au moins une fois par mois son frigo à l’eau savonneuse.

 

3ème conseil : savoir lire les dates de péremption des produits

2 types de dates existent sur les emballages alimentaires : les DLC et les DLUO.

La DLC, date limite de consommation est identifiable par l’expression « à consommer jusqu’au : JJ/MM/AAAA ». Il s’agit de cette date que l’on retrouve sur tous les produits frais comme le poisson, la viande et le lait.

La DLUO, date limite d’utilisation optimale est indiquée selon la formule « à consommer de préférence avant le : JJ/MM/AAAA. » Elle est marquée sur les aliments sécables (épicerie, biscuits, conserves).

4ème conseil : 2 habitudes à faire évoluer

Consommer des produits de saison, des fruits et légumes frais en privilégiant les circuits-courts. Évitez par exemple de manger pas des fraises en janvier ou des cerises en novembre.

Changer son regard sur les fruits et légumes moches. Ne les jetez pas à la poubelle pour leur aspect, ils sont tout aussi bons et riches en qualité nutritionnelle.

5ème conseil : 3 astuces de conservation pour le fromage, les champignons et les pommes de terre

Pour conserver la fraîcheur du fromage, vous pouvez le poser sur un plateau avec cloche et y placer un morceau de sucre.

Pour les champignons, mettez-les dans un endroit frais et sec et étalez-les sur du papier journal.

Pour les patates, entreposez-les dans le noir complet dans un endroit sec et frais avec quelques morceaux de pomme.