La pédagogie Montessori s'impose en alternative à l'éducation classique Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. La pédagogie Montessori s'impose en alternative à l'éducation classique

La pédagogie Montessori s'impose en alternative à l'éducation classique

Montessori KESAKO ? Les écoles Montessori font des petits et ouvrent dans de nombreuses villes en France. Mais quel est son principe ? Est-ce une alternative à l'éducation classique ? Est-ce une pédagogie scientifique ? Montessori est d'abord une théorie, puis une philosophie de l'éducation appliquée dans l'organisation d'une école. Dès à présent, partons en immersion pour mieux comprendre son principe.


9h00 début d'une journée à l'école Montessori

Nous suivons Arthur, un jeune garçon de 5 ans.

Arthur rejoint ses camarades. Ils sont invités à choisir un matériel. Aujourd'hui, Arthur choisit des cloches musicales. Il est pris en charge par un guide qui lui explique le fonctionnement de cet objet.

Dès lors que notre bel Arthur a assimilé, le guide se met en retrait afin de le laisser en autonomie dans son exploration. Puis le guide vient en aide à un autre enfant.

L'école Montessori assure qu'Arthur n'est pas livré à lui-même, il est mis face à ses responsabilités.

 

Les enseignants sont appelés "guide" à l'école Montessori. Ils sont généralement 1 pour 8 enfants.

Dans la classe d'Arthur il y a 13 enfants et nous retrouvons 1 guide montessorien, ainsi qu'un adulte anglophone. Ici, l'apprentissage s'effectue dans les deux langues.

Les classes sont divisées selon les tranches d'âges suivantes : les 2-3 ans, les 3-6 ans et les 6-9 ans.

Notons que les enfants sont mélangés et n'ont pas le même âge. Il y a des petits et des grands.

Nous pourrions croire que cela crée le chahut, mais c'est tout l'inverse. La différence d'âge apporte le calme.

Tout à l'heure, Louis 6 ans, s'est énervé mais s'est rapidement calmé après avoir eu le sentiment de gêner. Naturellement, Louis a réfléchi à son comportement et tout est rentré dans l'ordre.

 

11H00 les enfants se regroupent pour faire le point

Arthur est invité, s'il le souhaite, à s'exprimer sur son ressenti de l'activité matinale.

La pédagogie Montessori développe ce que l'on appelle le plaisir d'apprendre. Rien n'est imposé, les enfants sont volontaires ou non dans l'activité.

L'enseignement par la méthode Montessori privilégie les activités individuelles plutôt que collectives.

Pourquoi ? Pour qu'ils se sentent libres.

S'ajoute à cette liberté, la non-imposition. En effet, l'activité n'est pas imposée. Les enfants sont invités mais non forcés à choisir un matériel.

Nous pourrions croire que certains choisiront de ne rien faire. Mais aujourd'hui, tout le monde à choisi d'apprendre. La méthode Montessori se base sur la volonté et le rythme propre à chaque enfant.

 

11H45 c'est l'heure du déjeuner

Arthur, ainsi que ses camarades, mettent la table. Non, vous ne rêvez pas.

Arthur est dit "normalisé", il est grand, il a acquis les bases, et donc, montre à Marceau (3 ans et demi) comment s'y prendre.

Encore une fois, l'autonomie fait ses preuves, et tous, sans exception, se prettent au jeu. Nous notons que les plus petits sont très motivés par cet apprentissage et s'en donnent à coeur joie.

 

Dès lors que le déjeuner se termine, les enfants débarrassent et nettoient les tables.

Là encore, ils font preuve d'une fantastique autonomie et d'une curieuse imagination en nettoyant les tables tantôt en ligne, tantôt en rond.

 

12H30 on ferait bien une sieste

Sieste de courte durée pour Arthur qui semble-t-il a envie de rejoindre les plus grands pour un atelier culinaire.